List subjects  |  Programme Collège universitaire français – Université d'Etat de Saint-Pétersbourg
Programme Collège universitaire français – Université d'Etat de Saint-Pétersbourg
Collège universitaire français
Université d’Etat de Saint-Pétersbourg

Contacts

28 rue Tchaïkovski
«La Maison du juriste»
Tél.: +7 812 275 51 96
de 10h00 à 16h00
(lundi, mardi, jeudi et vendredi)
e-mail: contact@cuf.spbu.ru

Plan d’accès

map1-fr map2-fr

Calendrier

2018 << >>

Archive

Philosophie – Laurent JAFFRO

13 – 21 avril 2018

Les Lumières comme projet critique: sentiment, raison, jugement

Laurent Jaffro

Université Paris 1 – Panthéon-Sorbonne

Bio-bibliographie de l’enseignant

Laurent Jaffro est professeur de philosophie morale à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et membre senior de l’Institut universitaire de France. Il a enseigné notamment aux universités de Nanterre, Clermont-Ferrand, Neuchâtel, et à Kobe College.

L. Jaffro est l’auteur de plus d’une centaine de publications scientifiques dans les domaines de la philosophie morale et politique et de l’histoire de la philosophie du 18e siècle notamment britannique.

Une description plus détaillée est disponible à l’adresse : www.jaffro.net

 

Programme du cours

Selon Kant, les Lumières et la critique sont une seule et même chose. L’objet du cours est d’explorer cette identité chez des auteurs qui, avant Kant, appliquent notamment la critique à la religion et au goût esthétique. On étudiera la critique de la religion, de la superstition et du fanatisme, à partir d’extraits de Spinoza, Locke, Shaftesbury, et Hume. La critique esthétique sera étudiée à partir d’extraits de Hume. Les deux dernières séances ne seront pas historiques, mais aborderont la question du
conflit entre des jugements évaluatifs et en particulier le problème des désaccord moraux.

 

Vendredi 13 avril 2018, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 1 (avec traduction simultanée)

Raison ou sentiment ? Une introduction à l’épistémologie des Lumières

  1. L’idée d’autonomie
  2. L’analyse de la croyance par Pierre Bayle (extrait du Commentaire philosophique)
  3. Le concept de sensibilité entre platonisme et empirisme

 

Samedi 14 avril 2018, 10h00-13h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 1 (sans traduction simultanée)

Raison et foi : étude d’extraits de Spinoza et de Locke.

  1. Extraits du Traité théologico-politique et discussion de l’interprétation de Spinoza par Leo Strauss
  2. Locke sur le fanatisme (Essai sur l’entendement humain, IV, 18-19)

 

Lundi 16 avril 2018, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 2 (avec traduction simultanée)

La critique de la religion de Spinoza à Hume

  1. Spinoza et l’interprétation des Ecritures
  2. Imagination et superstition
  3. Hume et la critique de la religion philosophique
  4. Hume et la critique de la religion populaire

 

Mardi 17 avril 2018, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 3 (avec traduction simultanée)

L’histoire naturelle de l’esprit et le projet d’une science de l’homme

  1. Hume et la méthode de la science de la nature humaine
  2. L’histoire conjecturale de l’esprit

Mercredi 18 avril 2017, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 4 (avec traduction simultanée)

La critique du goût : jugement esthétique et expérience de l’art selon David Hume

 

Jeudi 19 avril 2017, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Séminaire 2 (sans traduction simultanée)

Superstition et fanatisme : étude d’extraits de Shaftesbury et de Hume

  1. Hume sur l’orientation passionnelle de l’attitude religieuse
  2. Shaftesbury et la critique de l’enthousiasme par l’humour

 

Vendredi 20 avril 2017, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Séminaire 3 (sans traduction simultanée)

Conflits de sentiments ou conflits de raisons ? Une réflexion à partir de Hume (et contre Hume) sur la nature des désaccords évaluatifs

 

Samedi 21 avril 2017, 9h00-12h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 4 (sans traduction simultanée)

Conflits de sentiments ou conflits de raisons ? (2e partie) : Les désaccords moraux radicaux et la pluralité des raisons

Bibliographie du cours

 

Bibliographie de préparation aux enseignements :

David Hume, ‘Of the Standard of Taste’ (1757) / ‘De la règle du goût’.

Edition de référence : Essais sur l’art et le goût, trad. M. Malherbe, Vrin.

David Hume, The Natural History of Religion / L’histoire naturelle de la religion.

David Hume, Superstition and Enthusiam’ / ‘Superstition et enthousiasme’.

 

Edition de référence : L’histoire naturelle de la religion et autres essais, trad. M. Malherbe, Vrin.

Baruch Spinoza, Tractatus theologico-politicus (1670) / Traité théologico-politique (en particulier le chapitre VII​).

Edition de référence : trad. Ch. Appuhn, GF-Flammarion.

John Locke,  An Essay concerning Human Understanding, IV, 18-19 / Essai sur l’entendement humain, IV, 18-19, trad. P. Coste.

La traduction de Pierre Coste a été éditée par Ph. Hamou au Livre de poche.

Shaftesbury, A Letter concerning Enthusiasm / Lettre sur l’enthousiasme.

Traduction par Claire Crignon au Livre de poche.

Ernst Cassirer, Die Philosophie der Aufklärung (1932) / La philosophie des Lumières (trad. P. Quillet)

Histoire – Philippe Verheyde

04 au 12 avril 2018

Etre Juif en Europe (1815-1945)

Philippe Verheyde

Université Paris 8

 

Bio-bibliographie de l’enseignant

 

Philippe Verheyde est maître de conférences en Histoire contemporaine, histoire économique et sociale à l’université de Paris 8,
depuis 2003, chargé de conférences à l’Institut d’Études Politiques de Paris (2010-2014), secrétaire général du Groupement de Recherches
« les entreprises sous l’Occupation » (2002-2011), membre fondateur du Conseil scientifique et historique de la Caisse des dépôts et
consignations (2003-2013), chercheur au laboratoire IDHES/CNRS Institutions et Dynamiques Historiques de l’Économie et des Sociétés,
depuis 1997 et Directeur du Département Histoire (2014-2016). Principales publications :

 

- [1] Les mauvais comptes de Vichy, l’aryanisation des entreprises juives, Librairie Académique Perrin, Paris, 1999.

- [2] La Caisse des dépôts et consignations, la Seconde Guerre mondiale et le XXème siècle, contributions et codirection avec Alya Aglan et Michel Margairaz, Albin Michel, Paris, 2003.

- [3] 1816 et la genèse de la Foi publique, contribution et codirection avec Alya Aglan et Michel Margairaz, Droz, Genève,  2006.

- [4] La genèse de la décision, chiffres publics, chiffres privés dans la France du XXe siècleintroduction et codirection avec Béatrice Touchelay, Editions Biere, Bordeaux, 2009.

- [5] Crises financières, crises politiques en Europe dans le second XIXe siècle,
La Caisse des dépôts et consignations de 1848 à 1918
, contribution et codirection avec Alya Aglan et Michel Margairaz, Droz, Genève, 2011.

- [6] Les entreprises françaises, l’Occupation et le second XXe siècle,
introduction et codirection avec Olivier Dard et Hervé Joly, Metz, Presses du Centre Universitaire Lorrain d’Histoire, 2011.

- [7] Les Grands Magasins parisiens, Paris, Balland, 2012.

- [8] Les politiques des territoires. La Caisse des dépôts et
consignations, les institutions financières et les politiques de développement et d’aménagement des territoires en France au XXe siècle
, introduction et codirection avec Michel Margairaz, Bruxelles, Peter Lang, 2014.

De la croissance à la crise, le moment Tannery (1925-1935). Une tentative avortée de
modernisation conservatrice et libérale à l’heure de la mondialisation
, contributions et codirection avec Alya Aglan et Michel Margairaz, Genève, Droz, 2014.

Programme du cours

Il s’agit de présenter, de travailler et de s’interroger sur les conditions d’existence des Juifs en Europe, depuis
les conséquences de la Révolution française jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale. On insistera davantage sur le cas français tout en comparant avec d’autres pays, et notamment en Europe de l’Est. On se propose ainsi d’aborder les différentes formes d’exclusion à travers des
approches multiples : juridiques, politiques, sociales, économiques et culturelles. Les séminaires permettront de
travailler à partir d’archives ou de témoignages et l’on abordera les formes que recouvrent les recherches historiques sur ces questions et les enjeux politiques qu’ils induisent.

 

Mercredi 4 avril 2018, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 1 (avec traduction simultanée)

Etre Juif en Europe de 1815 à 1914

 

Jeudi 5 avril 2018, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 2 (avec traduction simultanée)

De l’antijudaïsme à l’antisémitisme, renouveau, formes et résistances

 

Vendredi 6 avril 2018, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Séminaire 1 (sans traduction simultanée)

- Témoignage de Ytskhok Peretz, « les oubliés du Shtetl »

- Le décret Crémieux

 

Samedi 7 avril 2018, 10h00-13h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 2 (sans traduction simultanée)

- L’Affaire Dreyfus

- Les créations de la LDH et de la LICA

 

Lundi 9 avril 2018, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 3 (avec traduction simultanée)

L’exclusion politique et économique des Juifs en France (1940-1944)

 

Mardi 10 avril 2018, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 4 (avec traduction simultanée)

La destruction des Juifs d’Europe

 

Mercredi 11 avril 2018, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Séminaire 3 (sans traduction simultanée)

- Témoignage de Wilhelm Cornides, le transfert des Juifs en Pologne

- Témoignage de Stanislas Kozac, sur le camp de Belzec

 

Jeudi 12 avril 2018, 9h00-12h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 4 (sans traduction simultanée)

Présentation, débat et échanges autour des travaux de recherche des étudiant(e)s et réflexions sur des thèmes de recherche en histoire

Bibliographie indicative

  • Arendt Hannah, Sur l’antisémitisme. Les origines du totalitarisme, Paris, Seuil, 1984.
  • Benbassa Esther, Histoire des Juifs de France, Paris, Seuil, 1997.
  • Dubnov Simon, Précis d’histoire juive, Paris, Cerf, 1992 ; History of the Jews in Russia and Poland from the earliest times until the present day https://archive.org/details/historyofjewsinr01dubnuoft
  • Ertel Rachel, Le Shtetl, la bourgade juive de Pologne, Paris, Payot, 1982.
  • Germa Antoine, Lellouch Benjamin et Patlagean Evelyne (dir.), Les Juifs dans l’histoire, Seyssel, Champ Vallon, 2011.
  • Hilberg Raul, La destruction des Juifs d’Europe, 2 vol., Paris, Fayard, 1988.
  • Marrus Michaël et Paxton Robert, Vichy et les Juifs, Paris, Calmann-Lévy, 1981.
  • Minczeles Henri, Une histoire des Juifs de Pologne, Paris, La Découverte, 2006.
  • Poliakov Léon, Le mythe aryen, Paris, Calmann-Lévy, 1994.

Sociologie – Eric DAGIRAL

27 mars – 4 avril 2018

Sociologie d’internet

Eric DAGIRAL

Université Paris-Descartes

Bio-bibliographie de l’enseignant

Éric Dagiral est maître de conférences en sociologie à l’Université Paris Descartes et membre du CERLIS (Centre de Recherche sur les Liens Sociaux, CNRS, Université Paris Descartes et Sorbonne Nouvelle). Il conduit des
recherches sur la conception et les usages des techniques d’information et de communication. Après avoir travaillé sur l’émergence de l’administration électronique et les débuts de la déclaration de l’impôt par internet, il a
étudié la construction de l’information en santé ainsi que les reconfigurations du travail journalistique en ligne. Il coordonne actuellement un projet de recherche financé par l’ANR consacré aux usages sociaux du Quantified
Self
 et aux technologies numériques d’auto-mesure associées. Derniers ouvrages parus : Sociologie d’internet (avec Jean-Samuel Beuscart et Sylvain Parasie, Armand Colin, 2016) et L’ordinaire d’internet. Le web dans nos
pratiques et relations sociales
 (coordonné avec Olivier Martin, Armand Colin, 2016).

Bibliographie récente :

-          Beuscart J.-S., Dagiral É. et Parasie S. (2016), Sociologie d’internet, Paris, Armand Colin.

-          Martin O. et Dagiral É. (coord.) (2016), L’ordinaire d’internet. Le web dans nos pratiques et relations sociales, Paris, Armand Colin.

-          Dagiral É., Jouzel J.-N., Mias A. et Peerbaye A. (2016), « Mesurer pour prévenir ? Entre mise en nombre et mise en ordre » (introduction du numéro thématique coordonné), Terrains et travaux, n°28, p. 5-20.

-          Dagiral É. et Peerbaye A. (2016), « Making Knowledge in Boundary Infrastructures: Inside and Beyond a Database for Rare Diseases », Science & Technology Studies, vol. 29, n°2, p. 44-61.

 

Programme du cours

Comment internet modifie-t-il nos façons d’étudier, de travailler, de se rencontrer, de militer ou de se cultiver ? Cet enseignement propose de revenir sur la façon dont la sociologie s’est saisie d’internet et des techniques
d’information et de communication en revisitant les grandes promesses associées à cette technologie : renouvellement des façons de se présenter et de faire des rencontres, démocratisation et empowerment des individus
et des groupes sociaux. Pour ce faire, il s’appuie sur un ensemble de travaux francophones et anglo-saxons consacrés à la conception et aux usages d’internet. La synthèse de ces travaux nous conduira également à explorer
la façon dont le sociologue peut s’y prendre pour enquêter « sur et par internet », à réfléchir en retour à ce qu’internet fait à la sociologie.

 

Mardi 27 mars 2018, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 1 (avec traduction simultanée)

Intitulé : Introduction. Faire la sociologie d’internet ? Éléments d’histoire sociologique d’Internet

 

Mercredi 28 mars 2018, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Séminaire 1 (sans traduction simultanée)

Séminaire d’approfondissement (1) : sociologie historique et politique d’Internet, autour de deux extraits d’ouvrages de Fred Turner (sur la cyberculture) et de Benjamin Peters
(sur l’histoire des projets de réseaux informatiques soviétiques, si cela vous semble possible !)

 

Jeudi 29 mars 2018, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 2 (avec traduction simultanée)

Intitulé : Sociologie des interactions, de la présentation de soi et des sociabilités en ligne

 

Vendredi 30 mars 2018, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 3 (avec traduction simultanée)

Intitulé : Internet et démocratisation

 

Samedi 31 mars 2018, 10h00-13h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 2 (sans traduction simultanée)

Première séance de séminaire consacrée aux mémoires de Master ; questions de méthodes : enquêter sur/avec internet ?

 

Lundi 2 avril 2018, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 4 (avec traduction simultanée)

Intitulé : Une nouvelle économie numérique ?

 

Mardi 3 avril 2018, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Séminaire 3 (sans traduction simultanée)

Séminaire d’approfondissement (2) : enjeux contemporains du numérique : autour de l’ouvrage de Dominique Cardon, À quoi rêvent les algorithmes ?
Nos vies à l’heure des big data, Paris, Seuil.

 

Mercredi 4 avril, 9h00-12h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 4 (sans traduction simultanée)

Seconde séance de séminaire consacrée aux mémoires de Master

 

Bibliographie du cours

 

Bibliographie de préparation aux enseignements :

-          Martin O. et Dagiral É. (coord.) (2016), L’ordinaire d’internet. Le web dans nos pratiques et relations sociales, Paris, Armand Colin : introduction de l’ouvrage ; chapitres 1, 4 et 6 plus particulièrement

-           ??? à voir selon ce qui est envisagé à travers la « préparation aux enseignements et le temps qui y est consacré par les étudiants. Les chapitres choisis de l’ouvrage ci-dessus permettent précisément une
introduction à une sociologie des TIC / d’Internet  / du numérique à un niveau licence / grand public, qui serait systématisée à l’occasion des quatre cours magistraux sur la base du manuel Sociologie d’internet,
qui me servirait d’appui…

Droit – Camille BROYELLE

19 – 27 mars 2018

Droit administratif

Camille BROYELLE

Université Paris 2 – Panthéon-Assas

 

Bio-bibliographie de l’enseignant

Professeur à l’Université Paris 2, Panthéon-Assas, Camille Broyelle y assure les cours de Libertés fondamentales, de contentieux administratif ou encore de Liberté de communication. Elle co-dirige également le Master II « Droit de la communication ». Elle est par ailleurs membre du comité de rédaction de la Revue du droit public et de la Science politique en France et à l’étranger.

Publications récentes :

–        Contentieux administratif, LGDJ, coll. « Manuel », 5e éd., 2017 (496 p.)

–        « L’indéfendable police du cinéma », AJDA 2017, pp. 1488-1493

–        Commentaire sous, CE, ass., 9 nov. 2016, Fosmax (L’arbitrage des personnes publiques), co-écrit avec M. Audit, Revue de l’arbitrage 2017, n° 1, pp. 262-277

–        « Les récentes réformes du contentieux administratif : le décret JADE du 2 novembre 2016 », Gaz. Palais 2017, n° 1, pp. 17-20

–        « Tiers et droit public », inLe tiers, Travaux de l’association H. Capitant, Journées panaméennes 2015, Bruylant, 2016, pp. 785-791

–        « Le traitement du silence et de l’inertie de l’administration en droit français », in, J.-B. Auby (dir.), Droit comparé de la procédure administrative, Larcier-Bruylant, 2016, pp. 679-689

–        « La sélection des pourvois devant le Conseil d’État », inL’accès au juge de cassation, G. Drago, B. Fauvarque-Cosson et M. Goré (dir.), Société de législation comparée, 2015, pp. 49-57

–        « Le pouvoir d’injonction du juge administratif, la loi du 8 février 1995, vingt ans après : introduction générale » (texte de l’introduction au colloque organisé le 6 février 2015 par l’Université d’Orléans), RFDA 2015, pp. 441-443

–        « L’intérêt général, l’arbitrage et les personnes publiques », in, Mélanges D. Truchet, Dalloz, 2015, pp. 41-51

–        « Le contrôle de constitutionnalité en France », avec W. Mastor, Revue de droit « Henri Capitant », Lextenso éd., 2015, n° 8, pp. 9-16.

–        « Preuve et pouvoirs exorbitants de la puissance publique », inLa preuve, Travaux de l’association H. Capitant, Bruylant, 2015, pp. 411-418

–        « La responsabilité de l’État du fait de l’imprévisibilité d’une interprétation jurisprudentielle de la loi », commentaire sous, CE, 23 juill. 2014, Sté EPR, AJDA 2014, pp. 2538-2544

–        « Les traitements de données personnelles », Cahiers de la fonction publique, 2014, juin 2014, p. 28-31

–        « Retour sur Dieudonné », RFDA 2014, pp. 521-524

–        « Retour sur l’affaire Dieudonné », AJDA 2014, Tribune p. 473

 

Programme du cours

Ce cours a tout d’abord pour objectif d’expliquer les fondements du droit administratif français et ses principales caractéristiques : pourquoi s’est institué, en France, un droit spécifique applicable aux personnes publiques, distinct du droit privé et sanctionné par un ordre juridictionnel séparé de l’ordre judiciaire ? Quelles sont les principales spécificités de ce droit, au regard du droit privé ?

Le droit administratif français étant essentiellement jurisprudentiel, il faudra ensuite examiner les juridictions administratives qui créent ce droit ainsi que les voies de droit par lesquelles elles sont saisies. Nous verrons ensuite comment le juge administratif est parvenu à soumettre l’Etat au droit, ce qui signifie aujourd’hui le soumettre au respect de la Constitution et des traités internationaux. Puis, nous examinerons les champs d’action de l’administration (police administrative et services publics) ainsi que les moyens juridiques par lesquels l’administration accomplit ses missions (actes administratifs unilatéraux et contrats administratifs). Enfin, un examen particulier sera réservé à la responsabilité susceptible d’être encourue par l’administration.

 

Lundi 19 mars 2018, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 1 (avec traduction simultanée)

Fondement et spécificités du droit administratif

-      Raisons du droit administratif

-      Spécificités du droit administratif

 

Mardi 20 mars 2018, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 2 (avec traduction simultanée)

Le contrôle juridictionnel de l’administration

-      Quels juges ?

-      Quels contrôles ?

 

Mercredi 21 mars 2018, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 3 (avec traduction simultanée)

La soumission de l’administration au droit

-      Qu’entend-on par « administration » ?

-      L’administration soumise à quel droit ?

 

Jeudi 22 mars 2018, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 4 (avec traduction simultanée)

Le champ d’action de l’administration

-      La police administrative

-      Le service public

 

Vendredi 23 mars 2018, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 5 (avec traduction simultanée)

Les moyens juridiques d’action de l’administration

-      Les actes administratifs unilatéraux

-      Les contrats administratifs

 

Samedi 24 mars 2018, 10h00-13h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 1 (sans traduction simultanée)

La laïcité en droit français

-      Laïcité et abstention de l’Etat

-      Laïcité et action positive de l’Etat

 

Lundi 26 mars 2018, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 6 (avec traduction simultanée)

La responsabilité administrative

-      La responsabilité fondée sur la faute

-      La responsabilité en dehors de toute faute

 

Mardi 27 mars 2018, 9h00-12h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 2 (sans traduction simultanée)

La sécurité et les libertés

-      L’état d’urgence

-      La fin de l’état d’urgence

 

Bibliographie du cours

–         J. Petit, Droit administratif, LGDJ, 11e éd, 2017

–         –B. Plessis, Droit administratif général, Lexisnexis, 2016

–         B. Seiller, Droit administratif, Flammarion, Champs Université, t. 1 et t. 2, 6e éd., 2016

–         M. Long, P. Weil, G. Braibant et al., Les grands arrêts de la jurisprudence administrative, Dalloz, 21e éd., 2017

Bases de données:

  • Conseil d’État : http://www.conseil-etat.fr/
  • Conseil constitutionnel; http://www.conseil-constitutionnel.fr/
  • Legifrance

 

Littérature – Gérard DESSONS

26 février au 6 mars 2018

Art et littérature au XXe siècle

Gérard DESSONS

Université Paris-8

  

Bio-Bibliographie du professeur :

Gérard Dessons est professeur de langue et littérature françaises à l’université Paris 8, où il travaille sur la poétique, la théorie du langage et la théorie de l’art. Il est membre du groupe Polart – poétique et politique de l’art.

Programme du cours

La question du « dialogue » entre les arts est un thème important de la critique littéraire contemporaine.

La question, pourtant, est ancienne. Les intellectuels de la Renaissance et de l’âge classique se sont passionnés pour la comparaison entre les arts : peinture, sculpture, musique, poésie. Bien avant, artistes et écrivains discutaient à partir d’un axiome attribué à Simonide (Ve-IVe av. J.-C.), poète de Kéos : « La peinture est une poésie muette, la poésie est une peinture parlante ». Cette double définition a marqué la culture européenne, du classicisme au Romantisme.

Aux XIXe et XXe siècles, la relation entre la peinture et la poésie ne sera plus objet de comparaison. Poètes et peintres inventeront des passages singuliers, inouïs, menant de l’un à l’autre des deux arts.

Les cinq poètes sur lesquels nous travaillerons sont des auteurs du XXe siècle.

- Artaud, Antonin, Van Gogh, le Suicidé de la société, 1947, Gallimard, « L’imaginaire », 1990

- Michaux, Henri, Passages, 1950, 1963, Gallimard, « L’imaginaire », 1998

- Saint-John Perse, Amers, Oiseaux, Poésie, 1962, Gallimard, « Poésie », 1970

- Segalen, Victor, Peintures, 1916, Gallimard, « nrf », 1983

 

 

Lundi 26 février 2018, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Cours 1 (avec traduction simultanée):

Introduction de la problématique. Présentation des œuvres.

 

Mardi 27 février 2018, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Cours 2 (avec traduction simultanée) :

Antonin Artaud : Van Gogh, le problème

 

Mercredi 28 février 2018, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Cours 3 (avec traduction simultanée) :

Henri Michaux : Aventures de lignes

 

Jeudi 1er  mars 2018, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Séminaire 1 (sans traduction simultanée) :

Antonin Artaud : Van Gogh, le problème

 

Vendredi 2 mars 2018, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Séminaire 2 (sans traduction simultanée) :

Henri Michaux : Aventures de lignes

 

Samedi 3 mars 2018, 9h00-12h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 3 (sans traduction simultanée) :

Victor Segalen et les peintures parlées

 

Lundi 5 mars 2018, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Cours 4 (avec traduction simultanée) :

Victor Segalen et les peintures parlées

Mardi 6 mars 2018, 9h00-12h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 4 (sans traduction simultanée) :

Conclusion générale

 

 

 

Publications :

Maeterlinck, le théâtre du poème, Paris, Classiques Garnier, 2016.

Introduction à l’analyse du poème, Paris, Armand Colin, 2016.

La Voix juste. Essai sur le bref, Paris, Manucius, 2015.

L’Odeur de la peinture. L’hypothèse Rembrandt, Paris, Manucius, 2013.

La Manière folle. Essai sur la manie littéraire et artistique, Paris, Manucius, 2010.

Emile Benveniste, l’invention du discours, Paris, In Press, 2006.

Introduction à la poétique. Approche des théories de la littérature, Paris, Armand Colin, 2005.

L’Art et la manière. Art, littérature, langage, Paris, Honoré Champion, 2000.

Traité du rythme. Des vers et des proses, (avec Henri Meschonnic), Paris, Nathan, 1998.

 

 

Bibliographie de préparation aux enseignements :

Henri Michaux, L’Herne, 1983.

Méthodes et savoirs chez Henri Michaux, G. Dessons (éd), La Licorne, 1993

Paule Thévenin, Antonin Artaud, ce Désespéré qui vous parle, Seuil, “Fiction & Cie”, 1993.

Artaud, Obliques, 1986

Victor Segalen, Essai sur l’exotisme, Fata Morgana, 1978, LDP, 1986.

Victor Segalen, Les Origines de la statuaire de Chine, Fata Morgana, 1987.

Roger Caillois, Poétique de Saint-John Perse, (1954), 1972.

Henri Meschonnic, « Historicité de Saint-John Perse », dans Critique du rythme, Verdier, 1982.

Philisophie – Matthieu RENAULT

14 – 22 février 2018

Variations sur la dialectique maître-esclave

Matthieu RENAULT

Université Paris 8 – Vincennes-Saint-Denis

 

Bio-bibliographie de l’enseignant

Matthieu Renault est docteur en philosophie (Université Paris Diderot, Università degli Studi di Bologna), Maître de conférences à l’Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis et membre du Laboratoire d’études et de recherches sur les logiques contemporaines de la philosophie (EA 4008). Ses travaux portent sur les rapports de la philosophie et de la pensée politique aux mondes non-européens, et sur leurs reprises et transformations en contextes colonial et (post-)esclavagiste. Il a été chercheur postdoctoral à la London School of Economics (2012-2013), et à l’Université Paris Nord Villetaneuse (2013-2015) dans le cadre du projet « Écrire l’histoire depuis les marges : le cas des Africains Américains ».  Il est l’auteur de : Frantz Fanon. De l’anticolonialisme à la critique postcoloniale (Éditions Amsterdam, 2001), L’Amérique de John Locke. L’Expansion coloniale de la philosophie européenne (Éditions Amsterdam, 2014), C.L.R. James. La vie révolutionnaire d’un “Platon noir” (Éditions La Découverte, 2016) et L’Empire de la révolution. Lénine et les musulmans de Russie (Éditions Syllepse, 2017).

 

Programme du cours

Nous nous proposons dans ce cours de retracer la genèse et les transformations d’un motif philosophique qui a joué un rôle crucial dans l’histoire des idées au XXe siècle et au-delà : la dialectique hégélienne du maître et de l’esclave. Nous concevrons celle-ci comme un authentique mythe philosophique ayant eu une double gestation : au sein de l’hégélianisme français, et en particulier dans les enseignements du philosophe et émigré russe Alexandre Kojève, d’une part ; dans la philosophie marxiste allemande, chez Marcuse et Lukács en particulier, avec l’identification de la lutte de classe et du conflit du maître et de l’esclave, d’autre part. Ce qui s’ébauche dans un cas comme dans l’autre, c’est la matrice d’un récit philosophique se racontant à la première personne, du point de vue de l’esclave ; un thème initial susceptible d’inépuisables variations en fonction d’expériences hétérogènes de l’oppression et des luttes d’émancipation. C’est, en résumé, une philosophie mineure qui va bientôt nourrir la critique littéraire comme la psychanalyse, avant de connaître de multiples reprises et traductions dans le cadre de la pensée et des luttes féministes et antiracistes. Reparcourir cette histoire, c’est aussi découvrir la nécessité qu’il y a aujourd’hui à faire une histoire sociale-mondiale de la philosophie.

 

Mercredi 14 février 2018, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 1 (avec traduction simultanée)

La dialectique maître-esclave de Hegel : Pour une histoire sociale d’un mythe philosophique

-      « Maîtrise et servitude » dans la Phénoménologie de l’esprit de Hegel

-      Schème philosophique et/ou expérience historique : problèmes de traduction

-      La dialectique maître-esclave est-elle un mythe ? : thème et variations

-      Philosophie mineure : les appropriations de  la dialectique maître-esclave

 

Jeudi 15 février 2018, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 2 (avec traduction simultanée)

Alexandre Kojève ou l’invention de la dialectique maître-esclave

-      Pré-histoire de la dialectique maître-esclave : Allemagne, États-Unis, France

-      L’Introduction à la lecture de Hegel d’Alexandre Kojève : le point de vue de l’esclave

-      Schématiser Hegel : « une œuvre de propagande destinée à frapper les esprits »

-      Variations kojéviennes : La Notion de L’autorité, Esquisse d’une phénoménologie du droit.

 

Vendredi 16 février 2018, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Séminaire 1 (sans traduction simultanée)

La matrice marxiste de la dialectique maître-esclave

-      Marx a-t-il lu « Maîtrise et servitude » ? Controverses sur l’origine du concept de lutte de classe

-      Marcuse, ou Marx sive Hegel

-      Lukács et Tronti : Hegel et la naissance des « théories du point de vue »

-      Des interprétations soviétiques de la dialectique maître-esclave ?

 

Samedi 17 février 2018, 10h00-13h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 2 (sans traduction simultanée)

Brève histoire de la philosophie au XXe-XXie siècle à la lumière de la dialectique maître-esclave 

-      Hégélianisme et existentialisme : Sartre & Co.

-      Minorisations littéraires  : Breton, Bataille, Queneau

-      Minorisation psychanalytique : Lacan

-      Le déclin de l’hégélianisme ou Nietzsche versus Hegel

-      … et son retour : Butler, Žižek, Badiou

 

Lundi 19 février 2018, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 3 (avec traduction simultanée)

Variations féministes sur la dialectique maître-esclave

-      Le Deuxième sexe de Simone de Beauvoir : genrer la dialectique maître-esclave

-      Carla Lonzi : Crachons sur Hegel

-      De la dialectique maître-esclave à Antigone… et retour (Luce Irigaray, Jessica Benjamin, etc.)

-      Le Hegel de Butler : une interprétation féministe ?

 

Mardi 20 février 2018, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Séminaire 3 (sans traduction simultanée)

Retour aux origines : les sources de la dialectique maître-esclave (suite)

-      Hegel chez les historiens : l’écriture de l’histoire de l’esclavage (Patterson, Brion Davis…)

-      Hegel et la Révolution haïtienne (Buck-Morss) versus Hegel et le féodalisme allemand (Cole)

-      La dialectique maître-esclave aujourd’hui

 

Mercredi 21 février 2018, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 4 (avec traduction simultanée)

Reprise, synthèse, ouverture

-      Retour sur les conférences et séminaires ; lectures et discussion

-      Faire de l’histoire de la philosophie autrement

 

Jeudi 22 février 2018, 9h00-12h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 4 (sans traduction simultanée)

Ouverture : Décentrer l’histoire de la philosophie

-      Critique de l’histoire de la philosophie

-      « Contre l’État » : L’Empire de la philosophie

-      Illustration 1 : Les origines impériales de la philosophie

-      Illustration 2 : capitalisme et colonialisme dans la philosophie classique et moderne

-      Illustration 3 : Philosophie et Révolution française – une histoire mondiale

 

 

Bibliographie du cours

Simone de Beauvoir, Le Deuxième sexe (2 tomes) [1949], Paris, Gallimard, 1986.

W.E.B Du Bois, Les Âmes du peuple noir [1903], Paris, La Découverte, 2017

Susan Buck-Morss, Hegel et Haïti, Paris, Lignes - Léo Scheer, 2006.

Judith Butler et Catherine Malabou, Sois mon corps : Une lecture contemporaine de la domination et de la servitude chez Hegel, Montrouge, Bayard, 2010.

Angela Davis, Lectures on Liberation [1971], in Frederick Douglass, Narrative of the Life of Frederick Douglass, an American Slave, San Francisco, City Light Books, 2010.

Gilles Deleuze, Nietzsche et la philosophie [1962], Paris, PUF, 1992.

Frantz Fanon, Peau noire, masques blancs [1952], Paris, Le Seuil, 2015.

Paul Gilroy, L’Atlantique Noir. Modernité et double conscience [1993], Paris, Éditions Amsterdam, 2017.

Kimberly Hutchings et Tuija Pulkinnen (dir.), Hegel’s Philosophy and Feminist Thought, New York, Palgrave Macmillan, 2010.

Luce Irigaray, Speculum de l’autre femme, Paris, Éditions de Minuit, 1974.

Patricia Jagentowicz Mills (dir.), Feminist Interpretations of G.W.F. Hegel, University Park, The Pennsylvania State University Press, 1996.

Alexandre Kojève, Introduction à la lecture de Hegel [1947], Paris, Gallimard, 1979.

Alexandre Kojève, La Notion de l’autorité, Paris, Gallimard, 2004.

Alexandre Kojève, Esquisse d’une phénoménologie du droit, Paris, Gallimard, 2001.

Jacques Lacan, Écrits I [1966], Paris, Le Seuil, 2014.

Carla Lonzi, Crachons sur Hegel. Une révolte féministe [1970], Paris, Eterotopia, 2017.

Herbert Marcuse, Raison et révolution [1941], Paris, Éditions de Minuit, 1968.

Jean-Paul Sartre, L’Être et le néant. Essai d’ontologie phénoménologique [1943], Paris, Gallimard, 2016.

 

Histoire – Falk BRETSCHNEIDER

5 – 13 février 2018

Du bannissement vers l’enfermement : histoire de la transformation des peines – France,
Allemagne, 17e-18e siècles

 

Falk BRETSCHNEIDER

EHESS Paris

 

Notre vision de la pratique pénale à l’époque moderne est toujours profondément marquée par les peines capitales et les supplices, effectués publiquement en ayant recours à une mise en scène méticuleuse de l’effroi. Mais ces sanctions ne représentaient qu’une infime partie de l’arsenal pénal moderne. Beaucoup plus importantes, du moins d’un point de vue quantitatif, furent des peines qui, pour déployer leurs effets d’exclusion, avaient recours à l’espace, sous des formes spécifiques dans les différentes régions européennes : bannissement (urbain et territorial) dans le Saint-Empire, en France ou en Italie envoi aux galères dans l’espace méditerranéen, déportation vers l’outre-mer par les puissances coloniales
(ou vers la Sibérie en Russie). Ce cours s’appuiera principalement sur une comparaison franco-allemande, mais ne s’interdira pas de faire des incursions dans d’autres espaces européens et extra-européens. Il permettra ainsi de se familiariser avec les caractéristiques de ces peines, tout en proposant une réflexion sur le rapport entre espaces et pratiques pénales qui combinera des approches d’histoire spatiale, de la justice pénale et des migrations modernes, et retracera l’évolution de la transformation des peines jusqu’à la – longue – naissance de la prison.

 

Programme :

 

Lundi 5 février 2018, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 1 (avec traduction simultanée):

La justice pénale de l’Ancien régime : institutions et pratiques en France et en Allemagne

 

Mardi 6 février 2018, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 2 (avec traduction simultanée) :

Une sanction entre exclusion et réintégration : le bannissement dans le Saint-Empire germanique

 

Mercredi 7 février 2018, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Séminaire 1 (sans traduction simultanée) :

Les sources pour l’histoire de la justice pénale moderne

 

Jeudi 8 février 2018, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 3 (avec traduction simultanée) :

Travail forcé et exclusion spatiale : la peine des galères et la déportation vers l’outre-mer

 

Vendredi 9 février 2018, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 4 (avec traduction simultanée) :

La longue naissance de la prison

 

Samedi 10 février 2018, 10h00-13h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 2 (sans traduction simultanée) :

L’espace de la peine : rituels pénaux et leur inscription spatiale

 

Lundi 12 février 2018, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Séminaire 3 (sans traduction simultanée) :

Vies de bannis et de galériens

 

Mardi 13 février 2018, 10h00-13h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 4 (sans traduction simultanée) :

La vie quotidienne dans l’enfermement

 

Bio-Bibliographie du professeur :

 

Né en Allemagne de l’est, Falk Bretschneider a préparé une thèse en co-tutelle à l’EHESS Paris et à l’Uni­versité technique de Dresde, soutenue en 2005 et publiée en 2008 sous le titre : Gefangene Gesell­schaft. Eine Geschichte
der Einsperrung in Sachsen vom 18. bis zum 19. Jahrhundert
, Constance, UVK. Il a travaillé comme lecteur d’allemand, a développé un important programme d’encadrement doctoral comme lecteur DAAD au Centre
interdisciplinaire d’études et de recherches sur l’Allemagne (CIERA) et a été élu Maître de conférences à l’EHESS Paris en 2008. Depuis il continue de s’intéresser à l’histoire carcérale (« ‘Unzucht im Zuchthaus’.
Sexualité, violence et comportements sociaux dans les institutions d’enfermement au XVIIIe siècle », Francia. Forschungen zur westeuropäischen Geschichte 38/2011, p. 77-92), par exemple en co-dirigeant un projet d’histoire
comparative entre enfermements monastiques et carcéraux (dir., avec Julie Claustre, Isabelle Heullant-Donat et Elisabeth Lusset, Enfermements II. Règles et dérèglements en milieu clos (IVe-XIXe siècle), Paris, Publications
de la Sorbonne, 2015), mais surtout en étudiant une autre pratique pénale particulière, le bannissement, dans un contexte spécifique, le Saint-Empire germanique à l’époque moderne, une structure politique se distinguant
notamment par sa fragmentation spatiale. Il essaie donc de lier l’histoire de la justice pénale à une histoire des pratiques spatiales, tout en apportant un nouvel regard sur l’histoire impériale (dir., avec Guillaume Garner et
Pierre Monnet, « Le Saint-Empire à l’époque moderne/Das Alte Reich in der Frühen Neuzeit » = Trivium. Revue franco-allemande de sciences humaines et sociales 14/2013, en ligne : http://trivium.revues.org/4503).
Il est en outre directeur adjoint du Pôle International de la Fondation Maison des sciences de l’homme.

 

Bibliographie de préparation aux enseignements :

 

  • Bastien, Pascal (2006): L’exécution publique à Paris au XVIIIe siècle. Une histoire des rituels judiciaires. Champ Vallon, Seyssel
  • Botsman, Daniel V. (2007): Punishment and Power in the Making of Modern Japan. Princeton University Press, Princeton
  • Bretschneider, Falk (2008): Gefangene Gesellschaft. Eine Geschichte der Einsperrung vom 18. bis zum 19. Jahrhundert. UVK, Constance
  • Carbasse, Jean-Marie (2006): Histoire du droit pénal et de la justice criminelle. PUF, Paris
  • Castan, Nicole/ Zysberg, André (2002): Histoire des galères, bagnes et prisons en France de l’Ancien Régime. Privat, Toulouse
  • Coy, James P. (2008): Strangers and Misfits. Banishment, Social Control, and Authority in Early Modern Germany. Brill, Leiden, Boston
  • Dülmen, Richard van (2014): Theater des Schreckens. Gerichtspraxis und Strafrituale in der frühen Neuzeit. Beck, Munich (première éd. 1985)
  • Ekirch, A. Roger (1990): Bound for America. The transportation of British convicts to the colonies, 1718-1775. Clarendon Press, Oxford
  • Evans, Richard J. (1996): Rituals of Retribution: Capital Punishment in Germany, 1600-1987. Oxford University Press, Oxford
  • Garnot, Benoît (2009): Histoire de la justice. France XVIe-XXIe siècle. Gallimard, Paris
  • Gelter, Guy (2008): The Medieval Prison: A Social History. Princeton University Press, Princeton
  • Härter, Karl (2005): Policey und Strafjustiz in Kurmainz. Gesetzgebung, Normdurchsetzung und Sozialkontrolle im frühneuzeitlichen Territorialstaat. Klostermann, Francfort/M.
  • Heullant-Donat, Isabelle/ Claustre, Julie/ Lusset, Elisabeth (dir.) (2011): Enfermements. Le cloître et la prison (Ve-XVIIIe siècles). Publications de la Sorbonne, Paris
  • Kollmann, Nancy (2015): Crime and Punishment in Early Modern Russia. Cambridge University Press, Cambridge
  • Lidman, Satu (2008): Zum Spektakel und Abscheu. Schand- und Ehrenstrafen als Mittel öffentlicher Disziplinierung in München um 1600. Peter Lang, Francfort/M.
  • Morgan, Gwenda/ Rushton, Peter (2013): Banishment in the Early Atlantic World. Convicts, Rebels and Slaves. Bloomsbury, London
  • Nutz, Thomas (2001): Strafanstalt als Besserungsmaschine. Reformdiskurs und Gefängniswissenschaft 1775-1848. Oldenbourg, Munich
  • Petit, Jacques-Guy (1990): Ces peines obscures. La prison pénale en France, 1780-1875. Fayard, Paris
  • Rothman, David J./ Morris, Norval (dir.) (1995) The Oxford History of the Prison. The Practice of Punishment in Western Society. Oxford University Press, Oxford, New York
  • Schwerhoff, Gerd  (2011): Historische Kriminalitätsforschung. Campus, New York, Francfort/M.
  • Spierenburg, Pieter (1984): The Spectacle of Suffering. Executions and the Evolution of Repression: From a Preindustrial Metropolis to the European Experience. Cambridge University Press, Cambridge
  • Spierenburg, Pieter (1991): The Prison Experience. Disciplinary Institutions and Their Inmates in Early Modern Europe. Rutgers University Press, New Brunswick, London
  • Zaremska, Hannah (1996): Les bannis au Moyen-Âge. Aubier, Paris
  • Zarinebaf, Fariba (2011): Crime and Punishment in Istanbul, 1700-1800. University of California Press, Berkeley
  • Zysberg, André (1987): Les galériens. Vies et destins de 60 000 forçats sur les galères de France 1680-1748. Seuil, Paris

Sociologie – Frédéric LEBARON

9-16 décembre 2017

Sociologie des champs transnationaux

Frédéric LEBARON

Ecole normale supérieure Paris-Saclay

 

Bio-bibliographie de l’enseignant

 

Depuis septembre 2016, Frédéric Lebaron est professeur à l’Ecole normale supérieure Paris-Saclay (ENS Cachan), où il dirige le département de sciences sociales.

Il est enseignant à Sciences-Po Saint-Germain-en-Laye depuis septembre 2014.

Il est membre de l’IDHES-Cachan, associé au laboratoire Printemps (UMR CNRS-UVSQ 8085) et au CURAPP-ESS.

Frédéric Lebaron a été président de l’Association française de sociologie entre juillet 2015 et juillet 2017. Il est toujours membre du Comité exécutif de l’association.

 

Programme du cours

Le cours portera sur la sociologie des espaces sociaux transnationaux, avec une focale –non-exclusive- sur la zone euro et l’Union européenne, et sur les discours des acteurs des politiques économiques.

Il s’agira de présenter l’état des recherches contemporaines sur les politiques publiques en matière économique, en se centrant sur les enjeux théoriques et méthodologiques de leur étude sociologique et historique, sur le rôle des acteurs individuels et de leurs discours dans la fabrique de ces politiques, et sur les dynamiques sociales plus globales avec lesquelles elles interagissent.

 

 

 

Samedi 9 décembre 2017, 10h00-13h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 1 (sans traduction simultanée)

Questions de méthodes 1

-      Quelles méthodes pour étudier les champs transnationaux ?

-      La démarche biographique et ses enjeux

-      Prosopographie des élites transnationales

-      La démarche de l’analyse géométrique des données

 

Lundi 11 décembre 2017, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 1 (avec traduction simultanée)

Les champs transnationaux : introduction théorique

-      La théorie des champs aujourd’hui

-      La notion de champ et les politiques économiques et sociales dans une perspective globale

 

Mardi 12 décembre 2017, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 2 (avec traduction simultanée)

Sociologie de la politique monétaire européenne I

-      Les banquiers centraux comme objets sociologiques

-      Une spécificité des banquiers centraux européens dans le champ global du Central Banking ?

-      Acteurs et prises de position au sein du Conseil des gouverneurs de la BCE

 

Mercredi 13 décembre 2017, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 3 (avec traduction simultanée)

Sociologie de la politique monétaire européenne II

-      Acteurs individuels et décision monétaire : enjeux théoriques et méthodologiques

-      Discours et prises de position des banquiers centraux dans la crise : une analyse socio-historique

-      Politique monétaire, politique budgétaire et réformes structurelles : quelle articulation ?

 

Jeudi 14 décembre 2017, 10h00-13h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 2 (sans traduction simultanée)

Questions de méthodes 2

Etudes de cas prosopographiques : (1) la BCE et les banquiers centraux, (2) le champ de la gouvernance européenne, (3) les professions juridiques en Europe

 

Jeudi 14 décembre 2017, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 4

Les politiques d’austérité budgétaire en Europe

-      Genèse socio-historique d’une politique publique

-      Le champ de la gouvernance économique européenne

-      Dynamiques sociales globales et politiques d’austérité

 

Vendredi 15  décembre 2017, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Séminaire 3 (sans traduction simultanée)

Questions de méthodes 3

Comment étudier les discours économiques I ?

-      Enjeux théoriques de l’étude sociologique des discours

-      Enjeux méthodologiques de l’étude sociologique des discours

-      Questions pratiques : lexicométrie et analyse des données langagières

 

Samedi 16 décembre 2017, 9h00-12h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 4 (sans traduction simultanée)

Questions de méthodes 4

-      Comment étudier les discours économiques II ?

-      Etudes de cas : (1) le Cadre financier pluri-annuel européen, (2) les discours des membres du directoire de la BCE, (3) le discours « austéritaire » en Europe

 

Bibliographie du cours

 

Beauvallet W., Michon S., « Faire carrière au Parlement européen : activation de dispositions et socialisation institutionnelle » in Georgakakis D. (dir.), Le champ de l’Eurocratie, Paris, Economica, 2012, pp. 13-42.

Bigo D., The field of the EU internal security agencies, Paris, L’Harmattan, 2007.

Bourdieu P., La noblesse d’État : grandes écoles et esprit de corps, Paris, Minuit, 1989.

Bourdieu J. (dir.), « Théorie du champ », Actes de la recherche en sciences sociales, n° 200 décembre 2013.

Broady D., Palme M., Saint-Martin (de) M. (dir.), Les élites, formation, reconversion, internationalisation, colloque de Stockholm, 24-26 septembre 1993, Paris, Centre de sociologie de l’éducation et de la culture, École des
hautes études en sciences sociales, 1995.

Cohen A., « L’Europe en constitution. Professionnels du droit et des institutions entre champ académique international et “champ du pouvoir européen” », in Cohen A., Lacroix B., Riutort P., Les formes de l’activité politique.
Éléments d’analyse sociologique, du
xviii esiècle à nos jours, Paris, Presses Universitaires de France, 2006, pp. 297-315.

Cohen A., Vauchez A., « Sociologie politique de l’Europe du droit », Revue française de science politique, vol. 60, n° 2, 2010, pp. 223-226.

Denord F., Lagneau-Ymonet P., Thine S., « Le champ du pouvoir en France. », Actes de la recherche en sciences sociales, n° 190, 2011, pp. 24-57.

Dezalay Y., « De la défense de l’environnement au développement durable. L’émergence d’un champ d’expertise des politiques européennes », Actes de la recherche en sciences sociales, n° 166-167, 2007, pp. 67-79.

Fligstein N., McAdam D., A Theory of Fields, Oxford, Oxford University Press, 2013.

Georgakakis D. (dir.), Le champ de l’Eurocratie. Une sociologie politique du personnel de l’UE, Paris, Economica, 2012.

Georgakakis D., de Lassalle M., « Genèse et structure d’un capital institutionnel européen. Les très hauts fonctionnaires de la Commission européenne », Actes de la recherche en sciences sociales, n° 166-167, 2007, pp. 38-53.

Georgakakis D., Lebaron F., « Le champ de la gouvernance économique européenne et les politiques d’austérité (2010-2015) : premières esquisses », communication au colloque de Strasbourg « The economic crisis and the
reconfiguration of european actors », 4 novembre 2015.

Le Roux B., Rouanet H., Geometric Data Analysis. From Correspondence Analysis to Structured Data Analysis, Dordrecht, Kluwer, 2004.

Lebaron F., L’enquête quantitative en sciences sociales : recueil et analyse des données, Paris, Dunod, 2006.

Lebaron F., Le Roux B. (ed.), La méthodologie de Pierre Bourdieu en action. Espace culturel, espace social et analyse des données, Paris, Dunod, 2015.

Lebaron F., « Banquiers », in Lambert-Abdelgawad E., Michel H. (dir.), Dictionnaire des acteurs de l’Europe, Strasbourg, Larcier, 2014.

Lebaron F., « Central bankers in the contemporary global field of power: a “social space” approach », Sociological Review, vol. 56, Monograph 1, “Remembering Elites”, avril 2008, pp. 121-144.

Lebaron F., « European Central Bank Leaders in the Global Space of Central Bankers: a Geometric Data Analysis Approach », French Politics, vol. 8, n° 3, 2010, pp. 294-320.

Lebaron F., « A Universal Paradigm of Central Banker? An inquiry based on biographical data », Social Glance, vol. 1, n° 1, octobre-décembre 2012, pp. 40-58.

Lebaron F., « A Sociological Take on Central Bank Innovation », ECPR, General Conference, Université de Montréal, 28 août 2015.

Mégie A., Sacriste G., « Polilexes : champ juridique européen et polity communautaire », Politique européenne, n° 28, 2009, p. 157-162 ; Vauchez A., Witte (de) B., The European Legal Field, Oxford, Hart Publishing, 2012.

Vauchez A., « The force of a weak field: law and lawyiers in the government of the European Union », International Political Sociology, vol. 2, n° 2, 2008, pp. 128-144.

 

  Русский      Francais

Réseaux sociaux

 

Afin de recevoir automatiquement les nouvelles publications du Collège, pensez à vous abonner à nos pages des réseaux sociaux.

Catalogue de la bibliothèque

Horaires:
lundi 15h - 16h00
mardi15h - 16h00
mercredi fermée
jeudi 15h - 16h00
vendredi15h - 16h00
samedi fermée

Annonces