List subjects  |  Programme Collège universitaire français – Université d'Etat de Saint-Pétersbourg
Programme Collège universitaire français – Université d'Etat de Saint-Pétersbourg
Collège universitaire français
Université d’Etat de Saint-Pétersbourg

Contacts

28 rue Tchaïkovski
«La Maison du juriste»
Tél.: +7 812 275 51 96
de 10h00 à 16h00
(lundi, mardi, jeudi et vendredi)
e-mail: contact@cuf.spbu.ru

Plan d’accès

map2-fr map1-fr

Calendrier

2017 << >>

Archive

Philosophie – Claire CRIGNON

10 – 18 avril 2017

Médecine, santé et maladies : histoire et critique philosophique

Claire CRIGNON

Université Paris IV – Sorbonne Universités

 

Bio-bibliographie de l’enseignant

Maître de conférences habilitée à diriger des recherches, spécialisée en histoire de la philosophie britannique XVII-XVIIIe siècles, histoire des sciences et philosophie de la médecine. Rattachée à l’école doctorale EA 3552 (Métaphysique, Histoires, transformations, actualité). Claire Crignon est l’auteur de travaux sur la mélancolie et le fanatisme religieux (De la mélancolie à l’enthousiasme : Robert Burton et Anthony Ashley Cooper, 3e comte de Shaftesbury, Paris, Champion, 2006 ; Melancholy and Material Unity of Man, 17th-18th Centuries,Gesnerus, Swiss Journal of Medicine and Sciences, vol. 63, 2006) ; sur la médecine la naissance de l’anthropologie et l’empirisme (Médecine et philosophie de la nature humaine de l’âge classique aux lumières, anthologie dirigée avec R. Andrault, S. Buchenau et A-L Rey ; Locke médecin. Manuscrits sur l’art médical, Paris, Garnier, 2016) ; sur le statut du corps, les relations médecin patient ou le vieillissement à l’époque contemporaine (A qui appartient le corps humain ? avec M. Gaille, Paris, Belles Lettres, 2004 ; Qu’est-ce qu’un bon médecin, qu’est-ce qu’un bon patient, Seli Arslan, Paris, 2010). Elle a aussi traduit de l’anglais Shaftesbury et Locke.

 

Programme du cours

Ce cours propose une réflexion, à la fois historique et critique, sur le statut de la médecine, entre science, art et technique, sur l’articulation entre savoir et pouvoir médical. Alors que l’on a parfois tendance à présenter la bioéthique comme un domaine de spécialité récent, nous montrerons que la réflexion sur les limites de l’art médical s’enracine dans une histoire qui remonte à l’Antiquité, traversant les siècles pour continuer à alimenter la réflexion éthique sur le savoir et le pouvoir de la médecine. Nous verrons comment le procès de Nuremberg a constitué un tournant dans cette réflexion, faisant émerger la question de la valeur de la vie, et nous étudierons aussi les principaux courants et formes d’expression de cette réflexion éthique sur la pratique médicale (principes de l’éthique médicale, casuistique, éthique clinique). Nous défendrons l’idée qu’il existe une « pensée médicale » ou une « philosophie médicale » qui s’exprime aussi bien dans des textes écrits par des médecins, des philosophes ou des hommes de lettres. Chaque séance sera accompagnée de la lecture de textes qui seront communiqués aux étudiants.

 

Lundi 10 avril 2017, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 1 (avec traduction simultanée)

Introduction à la philosophie de la médecine et bioéthique

Titre partie 1 : La conception hippocratique de l’art médical (De l’art médical)

Titre partie 2  : La déontologie (le serment d’Hippocrate)

 

Mardi 11 avril 2017, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 2 (avec traduction simultanée)

La genèse de l’éthique médicale : le procès de Nuremberg

Titre partie 1 : du Serment au Code de Nuremberg. La réflexion sur la valeur de la vie.

Titre partie 2 : Les trois niveaux du jugement médical selon Paul Ricoeur : prudence, déontologie, bioéthique

 

Mercredi 12 avril 2017, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Séminaire 1(sans traduction simultanée)

Introduction. De la philosophie de la médecine à la bioéthique.

Titre partie 1 : En quel sens peut-on parler d’une philosophie de la médecine ou d’une pensée médicale ? Distinction philosophie de la médecine / histoire de la médecine / bioéthique

Titre partie 2 la matière de l’art médical : c’est l’homme.
Etude de textes, M. Ficin, « éloge de la médecine ».
Jackie Pigeaud, « pour une histoire de la médecine », Poétique du corps, Belles Lettres, 2008.

Caplan, A, L, « Does the Philosophy of Medicine Exist », Theoretical Medicine, 1992, 13 (1), p. 67-77

Anne Fagot-Largeault , Introduction à Philosophie de la médecine, Paris, Vrin, 2010.

 

Jeudi 13 avril 2017, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 3 (avec traduction simultanée)

Les grands courants de la bioéthique (1)

-      Titre partie 1 : Les trois étapes de la genèse de la bioéthique

La distinction bioéthique médicale et bioéthique globale selon Van Renssenlaer Potter (lecture de l’article « Bioethics or the science of survival »).

-      Titre partie 2 : Le principlisme en éthique, les quatre principes de l’éthique biomédicale (Engelhardt, The Foundation of Bioethics, Beauchamp et Childress, Principles of Biomedical Ethics).

 

Vendredi 14 avril 2017, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 4 (avec traduction simultanée)

La réflexion philosophique sur la médecine comme art et technique

-      Titre partie 1 : Hans Jonas et le principe responsabilité

-      Titre partie 2 : H. G. Gadamer, Philosophie de la santé

 

Samedi 15 avril 2017, 10h00-13h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 2 (sans traduction simultanée)

L’identité du médecin-philosophe

-Titre partie 1 : La figure idéale du médecin-philosophe, Galien, Que l’excellent médecin est philosophe

- Titre partie 2 (ect.) : la séparation médecine et philosophie. Hippocrate : autonomie de la pensée médicale sur la nature de l’homme (Ancienne Médecine, §20 dans Hippocrate, L’Art de la médecine, trad. Jouanna et C. Magdelaine, Paris, GF, p. 93-94). Celse. De la médecine, la séparation médecine et philosophie.

 

Lundi 17 avril 2017, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Séminaire 3 (sans traduction simultanée)

Penser philosophiquement le statut de la médecine, entre art, science et technique ; certitude et incertitude de la médecine

-      Titre partie 1 : genèse de la rationalité médicale, la recherche des causes et la classification des maladies (Hippocrate, Sydenham, Pinel, Bernard)

-      Titre partie 2 (ect.) Les limites de la rationalité médicale (Canguilhem, Gadamer)

 

Mardi 18 avril 2017, 9h00-12h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 4 (sans traduction simultanée)

Le médecin et le philosophe face au patient : santé et maladies

-      Titre partie 1 : la santé, concept vulgaire ou concept philosophique ?

-      Descartes, Kant, Canguilhem

-      Titre partie 2 (ect.) : La maladie vue par le médecin et par le patient

Hippocrate : le médecin face à la maladie (Des vents)

Canguilhem, l’expérience vécue du malade « puissances et limites de la rationalité en médecine ».

Oliver Sacks, voir le malade tel qu’il est. L’homme qui prenait sa femme pour un chapeau.

 

Bibliographie du cours

1. Sources primaires.

Beauchamp, T, L, & Childress, J, L, Les principes de l’éthique biomédicale, Paris, Belles Lettres, 2008.

Bernard, Claude, Introduction à l’étude de la médecine expérimentale, Paris, Champs Flammarion (1865), éd. F. Gzil, Paris, Le livre de poche, 2008 [lire en particulier la présentation p. 7-97].

Canguilhem, Georges, Le normal et le pathologique, Paris, Puf, 1999.

Écrits sur la médecine, Paris, Le Seuil, 2002.

« Puissance et limite de la rationalité en médecine », dans Etudes d’histoire et de philosophie des sciences.

Dagognet, François, Pour une philosophie de la maladie, Paris, Textuel, 1996.

Dagognet, François, La raison et les remèdes (1964), Paris, Puf, 1984.

Foucault, Michel, Naissance de la clinique, Paris, Puf, 1963.

« Crise de la médecine ou crise de l’anti-médecine ? », Dits et Écrits, Paris, Gallimard, Quarto, 2001, vol. II.

Ficin, Marcile, « sur l’éloge de la médecine », dans Lettres, trad. J. Reynaud et S. Galland, Paris, Vrin, 2010

Gadamer, H, G, Philosophie de la santé, Paris, Grasset, 1998.

Galien, Que l’excellent médecin est aussi philosophe, dans Œuvres, éd. V. Boudon-Millot, T. 1, Paris, Belles Lettres, 2007.

Hippocrate, Connaître, soigner, aimer. Le serment et autres textes, éd. J. Salem, Paris, Point, Seuil, 1999.

Hippocrate, Le Serment, dans De l’art medical, trad. E. Littré, textes presents par D. Gourevitch, Paris, Le livre de poche, 1994, p. 82-83.

Jaspers, Karl, « L’idée médicale », dans Essais philosophiques, philosophie et problèmes de notre temps (1953), trad. L. Jospin, Paris, Payot, 1970, p. 140-154 (texte reproduit dans Philosophie de la médecine, vol. I, p. 297-311).

Jonas, Hans, Le principe responsabilité, Paris, Flammarion, 1990.

L’art médical et la responsabilité humaine, traduit et présenté par E. Pommier, Paris, Passages, 2012, p. 47-50.

Kant, Emmanuel, Critique de la raison pratique, Ie partie, Analytique, §8, Théorème IV, « l’autonomie de la volonté », Paris, Gallimard, Pléiade, p. 647-648.

Leçons d’éthique, Paris, livre de poche, 1997.

Levinas, Emmanuel, « La souffrance inutile », dans Cahiers de la nuit surveillée, textes rassemblés par J. Rolland, Lagrasse, Verdier, 1984, p.331.

« L’éthique est transcendance », Entretiens avec Emmanuel Levinas, avril 1986, dans E. Hirsch, Médecine et éthique, le devoir d’humanité, Paris, Cerf, 1990, p. 42-43 et p. 46.

Montaigne, Michel de, Les Essais III, xiii, De l’expérience, éd. G. de Pernon, 2008, p. 365-390.

Ricoeur, Paul, « Les trois niveaux du jugement médical », dans Esprit, n°12, 1996, p. 21-33. Ou dans Le Juste 2, Paris, Esprit, 2001.

2. Anthologies, dictionnaires, manuels, outils de travail

Gaille, Marie, Philosophie de la médecine, I, Frontière, savoir, clinique, Paris, Vrin, 2011.

Giroux, Elodie, Lemoine, Maël, Philosophie de la médecine II, Santé, maladie et pathologie, Paris, Vrin, 2012.

Folscheid, D, et al. Philosophie, éthique et droit de la médecine, Paris, Puf, 1997.

Grmek, M, D (dir), Histoire de la pensée médicale en Occident, 3 tomes, Paris, Seuil, 1995-1999.

Lambrichs, Louise, « La médecine occidentale en quête d’humanité », dans Histoire de la pensée médicale contemporaine, Evolutions, découvertes, controverses, dir. Fantini,   Bernardino & Lambrichs, Louise, Paris, Seuil, 2014, ch. 26, p. 455-472.

Hottois, G. & Parizeau, M, H, Les mots de la bioéthique. Un vocabulaire encyclopédique, Bruxelles, DeBoeck Université, 1993.

Lecourt, Dominique, Dictionnaire de la pensée médicale, Paris, Puf, 2004.

Canto-Sperber, Dictionnaire d’éthique et de philosophie morale, Paris, Puf.

Marzano, M, Dictionnaire du corps, Paris, Puf, 2007.

Mouillie, J-M (dir), Médecine, santé et sciences humaines. Manuel. Collège des sciences humaines et sociales en médecine et santé, Paris, Belles Lettres, 2011.

3. Sources secondaires

Ambroselli, Claire, L’éthique médicale, QSJ, Paris, Puf, 1988.

Fagot-Largeault, Anne, Leçon inaugurale, Chaire de philosophie des sciences biologiques et médicales, Collège de France, 2001.

Gaille, Marie, « L’idée de bioéthique globale : un combat à reprendre ? Le travail de la philosophie et l’histoire tronquée de l’éthique médicale », dans Cahiers philosophiques, n°125, 2e trimestre 2011, p. 131-136.

Giroux, Elodie, Après Canguilhem, définir la santé et la maladie, Paris, Puf, 2010.

Gzil, Fabrice, La maladie d’Alzheimer, problèmes philosophiques, Paris, Puf, 2009.

Hirsch, E & Ameisen, C, Éthique, médecine et société : comprendre, réfléchir, décider, Paris, Vuibert, 2007.

Hottois, G, Qu’est-ce que la bioéthique ? Paris, Vrin, coll. chemins philosophiques, 2004.

Nouvelle encyclopédie boéthique. Médecine, environnement, Biotechnologie, Bruxelles, 2001.

Labrusse-Riou, Catherine, Écrits de bioéthique, Paris, Puf, 2007.

Malherbe, Michel, Alzheimer, La vie, la mort, la reconnaissance, Paris, Vrin, 2016.

Marin, Claire, Violences de la maladie, violence de la vie, Paris, A. Colin, 2008.

Pelluchon, Corinne, L’autonomie brisée, bioéthique et philosophie, Paris, Puf, 2009.

Pigeaud, Jackie, « Pour une histoire de la médecine », dans Poétiques du corps – Aux origines de la médecine, Paris, Les Belles Lettres, 2008.

Sève, L, Pour une critique de la raison bioéthique, Paris, O. Jacob, 1994.

Sicart, D, L’alibi éthique, Paris, Plon, 2006.

 


31 mars – 8 avril 2017

Sociologie du fait religieux dans l’espace post-soviétique

Silvia SERRANO

Université d’Auvergne, EHESS

 

Bio-bibliographie de l’enseignant

Silvia Serrano est maître de conférences HDR en sciences politiques à l’Ecole de droit de l’Université d’Auvergne et chercheur au Centre d’étude des mondes russe, caucasien et centre européen at the Ecole des hautes études en sciences sociales (CERCEC, EHESS).

Ses recherches récentes portent sur la recomposition des relations entre religion et politique dans les espaces post-soviétiques : dimension identitaire ; logiques de co-production de l’Etat et de l’Eglise ; place du religieux dans les mobilisations ; possibles déplacements du politique hors de l’État et services publics religieux. Elle est l’auteur de nombreuses publications sur le Caucase, notamment d’une monographie (Géorgie. Sortie d’empire, Paris : éditions du CNRS, 2007). En 2016, elle a co-dirigé un numéro spécial de Gosudarstvo, religiâ, cerkov’ v Rossii i za rubezom consacré au Caucase.

Programme du cours

Ce cours se penche sur le fait religieux dans les Etats issus de l’URSS. Un des objectifs est de mettre les approches de sociologie des religions, notamment celles des auteurs français, à l’épreuve des terrains post-soviétiques, c’est-à-dire d’espaces marqués notamment par des décennies d’athéisme officiel.

Les nouvelles formes de présence du religieux dans l’espace public des pays post-soviétiques ont amené certains chercheurs, à la suite de Peter L. Berger, à considérer que l’on était en présence d’un phénomène de « désécularisation ». Ce cours questionne la pertinence de cette thèse pour la compréhension de ces sociétés. S’agissant de la Russie mais aussi des Etats à majorité musulmane, il ne fait pas de doute que le religieux dit traditionnel est imposé de plus en plus comme une norme sociale, mais on ne saurait ignorer la présence de logiques qui entrent en contradiction avec toute idée de désécularisation, et en particulier, une pratique religieuse qui reste faible.

 

Vendredi 31 mars 2017, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 1 (avec traduction simultanée)

Le « retour » du religieux dans l’espace post-soviétique, continuité ou rupture ?

 

Dans ce premier cours, je me pencherai sur les débats concernant la place des héritages soviétiques, et notamment de l’athéisme officiel, dans les évolutions actuelles, en discutant les thèses de la dé-sécularisation.

Karpov Vyacheslav, “Desecularization: A Conceptual Framework”, Journal of Church and State vol. 52 no. 2, avril 2010, pp. 232–270.

Michel Patrick, « Religion, nation et pluralisme. Une réflexion fin-de-siècle », Critique internationale, Année 1999 Volume 3 Numéro 1 pp. 79-97. En ligne :

http://www.persee.fr/doc/criti_1290-7839_1999_num_3_1_1596

Rousselet Kathy, 2013. « Sécularisation et orthodoxie dans la Russie contemporaine : pour une hypothèse continuiste ? », Questions de Recherche, 42. En ligne :

http://www.sciencespo.fr/ceri/sites/sciencespo.fr.ceri/files/qdr42.pdf.

Pour une discussion en russe sur les théories de la (dé)sécularisation, voir le numéro spécial de Gosudarstvo, religiâ, cerkov’ v Rossii i za rubežom, n°2, 2012 :

 

Samedi 1er  avril 2017, 10h00-13h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 1(sans traduction simultanée)

Présentation et discussion des travaux des étudiants ? Ou sinon :

Croire, pratiquer dans l’espace post-soviétique.

 

Prêtres

Rousselet Kathy,  Prêtre à l’heure des bouleversements politiques en Russie. Revue d’études comparatives Est-Ouest, 42, 2011, pp 163-187.

Pélerinages

Kormina Jeanne, “Avtobusniki. Russian Orthodox Pilgrim’s Longing for Authenticity”, in Hann Chris, Goltz Hermann (eds), Eastern Christians in Anthropological Perspective, Berkeley-Los Angeles : University of California Press, 2010, pp. 267-286.

Naletova Irina , “Pilgrimages as Kenotic Communities beyond the Walls of the Church”, in Hann Chris, Goltz Hermann, Eastern Christians in Anthropological Perspective, Berkeley-Los Angeles : University of California Press, 2010, pp. 240-266.

Paroisses

Alexander Agadjanian, « Reform and Revival in Moscow Orthodox Communities », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 162 | 2013, mis en ligne le 01 juillet 2016, consulté le 17 mars 2017. URL : http://assr.revues.org/25058 ; DOI : 10.4000/assr.25058

 

Education et religion

LADYKOWSKA Agata and TOCHEVA Detelina, 2013. « Women teachers of religion in Russia : gendered authority in the Orthodox Church », Archives de Sciences Sociales des Religions, 162 : 55-74.

LUEHRMANN Sonja, 2011. Secularism Soviet Style : Teaching Atheism and Religion in a Volga Republic. Bloomington, Indiana University Press.

Les conversions

PELKMANS Mathijs (dir.), 2009. Conversion After Socialism : Disruptions, Modernisms and Technologies of Faith in the Former Soviet Union. New York, Berghahn.

Tocheva Detelina , « Rupture systémique et continuité éthique : l’orthodoxie russe postsoviétique », Ethnographiques, Numéro 28 – juillet 2014. En ligne :

http://www.ethnographiques.org/2014/Tocheva

 

Lundi 3 avril 2017, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 2 (avec traduction simultanée)

Religion et politique

Un des héritages paradoxaux de la période soviétique est d’avoir permis une articulation étroite entre affirmations religieuse et nationale. C’est en effet à travers la défense de la nation que les institutions religieuses ont acquis dans les années d’athéisme d’Etat une certaine légitimité ; c’est à la cause nationale qu’elles doivent leur survie. Avec l’effondrement de l’empire et l’affirmation des indépendances, ce lien entre le religieux et le national a été réactivé. Dans le contexte actuel, alors que le nationalisme se développe dans tous les pays sur fond de crise sociale et économique, le religieux est remobilisé à des fins identitaires. On observe une ethnicisation du religieux nourri de références présoviétiques imaginées. C’est à ces nouveaux usages politiques du religieux que sera consacré ce cours.

 

Agadjanian Alexander, « Revisiting Pandora’Gifts : Religion and National Identity in the Post-Soviet Societal Fabric », Europe-Asia Studies, vol. 53, n°3, 2001, pp. 473-488.

Brubaker, R. 2012. ‘Religion and nationalism: Four approaches’. Nations and Nationalism, 18.1, 2–20.

Rousselet Kathy (2015) .”The Church in the Service of the Fatherland”, Europe- Asia Studies, 67:1, 49-67

Shterin Marat (2016). “Friends and Foes of the Russian World”, in Dawson, Andrew (2016), Politics and Practice of Religious Diversity: Local Contexts, Global Issues, 29-48.

 

Mardi 4 avril 2017, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 3 (avec traduction simultanée)

Administrer la diversité religieuse

Cette conférence sera consacrée à l’administration de la diversité religieuse, que celle-ci soit imputable aux héritages impériaux ou, plus récemment, à la pluralisation liée à l’ouverture du marché des biens du salut.  L’accent sera mis non sur les aspects institutionnels des laïcités postsoviétiques, mais sur les stratégies d’implantation, d’accommodement et de d’adaptation des différentes acteurs concernés (pouvoirs publics, groupes religieux, etc.)

 

Bowman, Glenn (ed.). Sharing the sacra: the politics and pragmatics of inter-communal relations around holy places.. Oxford, New York: Berghahn Books, 2012.

Giudice Barbara, “Interaction between Pentecostals and local authorities in Russia: challenging secularity from below”, Religion, State and Society, Volume 44, 2016 – Issue 3.

Ou :

Giudice Barbara, “Le mouvement pentecôtiste en Russie : acteur d’une dé-sécularisation paradoxale ? », Jesús García-Ruiz et Patrick Michel (dir.), Néo-pentecôtismes, Actes du colloque néo-pentecôtismes, organisé les 6-7 février 2014, à l’École normale supérieure (Paris), à l’initiative du Centre Maurice Halbwachs (CNRS-ENS-EHESS), sous l’égide du LabEx Tepsis.

https://www.cmh.ens.fr/Neo-pentecotismes

Serrano Silvia, « La construction en Géorgie d’une laïcité postsoviétique : mise en œuvre, mise en cause et résistance », Revue d’études comparatives Est-Ouest, volume 44, issue 01, mars 2013, pp. 77-112.

 

Mercredi 5 avril 2017, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 4 (avec traduction simultanée)

L’islam dans l’espace post-soviétique

Cette conférence portera sur les dynamiques de l’islam dans la région : un islam, dit traditionnel, appelé à légitimer les projets nationaux entre en concurrence avec un islam transnational et l’inscription dans l’oumma.

 

Braginskaia Ekaterina  (2012). ‘Domestication’ or Representation? Russia and the Institutionalisation of Islam in Comparative Perspective’, Europe-Asia Studies, 64:3, 597-620

Dannreuther Roland, March Luke (ed.), Russia and Islam : state, society and radicalism, London-New York , Routledge, 2010.

Dudoignon Stéphane A., Noack (eds.) Christian, Allah’s Kolkhozes. Migration, De-Stalinisation, Privatisation and the New Muslim Congregations in the Soviet Realm (1950s-2000s), slamkundliche Untersuchungen Band 314 Klaus Schwarz Verlag, 2014.

Laruelle Marlène et Peyrouse Sébastien (dir.), Islam et politique en ex-URSS (Russie d’Europe et Asie centrale), Paris, L’Harmattan/IFEAC, 2005.

https://books.google.fr/books?id=ROo__zT4k1AC&printsec=frontcover&hl=fr#v=onepage&q&f=false

Jeudi 6 avril 2017, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Séminaire 2 (sans traduction simultanée)

Religion, culture, mémoire

L’Eglise orthodoxe et la mémoire des répressions

Les conflits autour du patrimoine et de la restitution des lieux de culte

La religion contre la culture ? Les conflits autour des productions culturelles

 

Rousselet Kathy (2011). « L’Eglise orthodoxe russe et la mémorialisation des répressions à la période soviétique : de la victime au héros », in François-Xavier Nérard  et David El-Kenz, Commémorer les victimes en Europe: XVIe-XXIe siècles, Paris, Champ Vallon, p.183-196

Darieva Tsypylma, (2015) ‘Urban Lifestyles in Central Asia and Beyond’: Praying House or a Cultural Center? Restoring a Mosque in post-socialist Armenia, in: Phillip Schroeder (ed.) Central Asian Survey, Volume 35, 2016 – Issue 2: Urban spaces and lifestyles in Central Asia and beyond.

 

Vendredi 7 avril 2017, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Séminaire 3 (sans traduction simultanée)

Invention ou réinvention des traditions religieuses

Les nouveaux mouvements religieux (NMR)

L’invention des traditions religieuses

 

Aitamurto Kaarina (2016), “More Russian than Russian Orthodoxy: Paganism and Nationalist Politics”, available at  http://www.e-ir.info/2015/11/08/russian-paganism-as-nationalist-politics/

Biard Aurélie, “The religious factor in the reification of “neo-ethnic” identities in Kyrgyzstan”, Nationalities Papers, Vol. 38, No. 3, May 2010, 323–335.

Panchenko A. (2000), “The New Religious Movements and the Study of Folklore”, Journal of Folklore, 28(2), 112-128

Shterin Marat & Yarlykapov Akhmet, « Reconsidering Radicalisation and Terrorism: the New Muslims Movement in Kabardino-Balkaria and its Path to Violence”, Religion, State and Society, vol. 39, n° 2-3, 2011, pp. 303-325.

 

Samedi 8 avril 2017, 9h00-12h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 4 (sans traduction simultanée)

Etre musulman(e)/ Des identités musulmanes en recomposition

Islam et genre : la question du hijab, de la mode islamique, les médiations matrimoniales.

Islam et marché : le marché hallal, quelques exemples.

 

Sabirova Guzel (2011). ‘Young Muslim-Tatar Girls of the Big City: Narrative Identities and Discourses on Islam in Postsoviet Russia’, Religion, State and Society, 39:2-3, 327-345,

 

Bibliographie du cours

 

Agadjanian Alexander, « Revisiting Pandora’Gifts : Religion and National Identity in the Post-Soviet Societal Fabric », Europe-Asia Studies, vol. 53, n°3, 2001, pp. 473-488.

Bowman, Glenn (ed.). Sharing the sacra: the politics and pragmatics of inter-communal relations around holy places.. Oxford, New York: Berghahn Books, 2012.

Braginskaia Ekaterina  (2012). ‘Domestication’ or Representation? Russia and the Institutionalisation of Islam in Comparative Perspective’, Europe-Asia Studies, 64:3, 597-620

Brubaker, R. 2012. ‘Religion and nationalism: Four approaches’. Nations and Nationalism, 18.1, 2–20.

Dannreuther Roland, March Luke (ed.), Russia and Islam : state, society and radicalism, London-New York , Routledge, 2010.

Dudoignon Stéphane A., Noack (eds.) Christian, Allah’s Kolkhozes. Migration, De-Stalinisation, Privatisation and the New Muslim Congregations in the Soviet Realm (1950s-2000s), slamkundliche Untersuchungen Band 314 Klaus Schwarz Verlag, 2014.

Giudice Barbara, “Interaction between Pentecostals and local authorities in Russia: challenging secularity from below”, Religion, State and Society, Volume 44, 2016 – Issue 3.

Giudice Barbara, “Le mouvement pentecôtiste en Russie : acteur d’une dé-sécularisation paradoxale ? », Jesús García-Ruiz et Patrick Michel (dir.), Néo-pentecôtismes, Actes du colloque néo-pentecôtismes, organisé les 6-7 février 2014, à l’École normale supérieure (Paris), à l’initiative du Centre Maurice Halbwachs (CNRS-ENS-EHESS), sous l’égide du LabEx Tepsis.

Karpov Vyacheslav, “Desecularization: A Conceptual Framework”, Journal of Church and State vol. 52 no. 2, avril 2010, pp. 232–270.

Laruelle Marlène et Peyrouse Sébastien (dir.), Islam et politique en ex-URSS (Russie d’Europe et Asie centrale), Paris, L’Harmattan/IFEAC, 2005.

Michel Patrick, « Religion, nation et pluralisme. Une réflexion fin-de-siècle », Critique internationale, Année 1999 Volume 3 Numéro 1 pp. 79-97.

Rousselet Kathy, 2013. « Sécularisation et orthodoxie dans la Russie contemporaine : pour une hypothèse continuiste ? », Questions de Recherche, 42.

Rousselet Kathy (2015) .”The Church in the Service of the Fatherland”, Europe- Asia Studies, 67:1, 49-67

Shterin Marat (2016). “Friends and Foes of the Russian World”, in Dawson, Andrew (2016), Politics and Practice of Religious Diversity: Local Contexts, Global Issues, 29-48.

Serrano Silvia, « La construction en Géorgie d’une laïcité postsoviétique : mise en œuvre, mise en cause et résistance », Revue d’études comparatives Est-Ouest, volume 44, issue 01, mars 2013, pp. 77-112.

22 mars – 30 mars 2017

Religions et pouvoirs politiques en Europe occidentale au XIXe siècle

Jacques-Olivier BOUDON

Université Paris 4 – Sorbonne

 

Bio-bibliographie de l’enseignant

Ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure, Jacques-Olivier Boudon est professeur d’histoire contemporaine à l’université Paris Sorbonne où il dirige également l’Ecole doctorale d’histoire moderne et contemporaine et le Centre d’histoire du XIXe siècle. Spécialiste de la Révolution et de l’Empire, et de l’histoire religieuse contemporaine, il a publié une quarantaine d’ouvrages, parmi lesquels :

            L’épiscopat français à l’époque concordataire (1802-1905) : origines, formation, nomination, Paris, Editions du Cerf, collection “Histoire religieuse de la France”, 1996, 589 p.

            Paris, capitale religieuse sous le Second Empire, Paris, Editions du Cerf, collection “Histoire religieuse de la France”, 2001, 558 p.

            Religion et culture en Europe au 19e siècle (1800-1914), Paris, Armand Colin, collection “U”, 2001, 288 p. (en collaboration avec J.-C. Caron et J.-C. Yon).

            Les élites religieuses à l’époque de Napoléon. Dictionnaire des évêques et vicaires généraux du Premier Empire, Paris, Nouveau Monde Edition/Fondation Napoléon, 2002, 314 p.

Napoléon et les cultes. Les religions en Europe à l’aube du XIXe siècle (1800-1815), Paris, Fayard, 2002, 370 p.

Religion et politique en France depuis 1789, Paris, Armand Colin, coll. « Cursus », 2007, 254 p.

            Le Concordat et le retour de la paix religieuse (direction), actes du colloque organisé par l’Institut Napoléon et la Bibliothèque Marmottan en octobre 2001, Paris, SPM, Collection de l’Institut Napoléon, 2008, 220 p.

Citoyenneté, République et Démocratie en France, 1789-1899, Paris, Armand Colin, coll. « U », 2014, 320 p.

            La crise concordataire. Catholiques français et italiens entre Pie VII et Napoléon (1808-1814), (direction avec Rémy Hême de Lacotte), Paris, SPM, Collection de l’Institut Napoléon, n° 16, 2016, 222 p.

 

Programme du cours

De l’époque des Lumières à la Grande Guerre, le rapport entre les religions et les pouvoirs politiques évoluent profondément. L’affirmation de la tolérance, puis de la liberté religieuse oblige les Etats à concevoir de nouveaux rapports entre habitants de confessions différents, tandis que le mouvement de sécularisation qui touche toutes les pays européens conduit à redéfinir la place des religions dans la société. Les religions restent néanmoins un facteur identitaire fort qui s’exprime notamment au moment de l’affirmation des Etats-Nations, mais aussi face au courant de démocratisation qui caractérise cette Europe de l’Ouest dans la deuxième moitié du siècle.

 

Mercredi 22 mars 2017, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 1 (avec traduction simultanée)

Les religions face aux ébranlements révolutionnaires (1789-1815)

  1. Etats et religions en Europe à la fin du XVIIIe siècle
  2. L’ébranlement révolutionnaire
  3. Napoléon et la réorganisation des cultes

 

Jeudi 23 mars 2017, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 2 (avec traduction simultanée)

Religions et Restauration (1815-1848)

  1. Restauration politique et religieuse dans l’Europe catholique
  2. Restauration politique et religieuse dans l’Europe protestante
  3. Aspirations libérales et coexistence religieuse

 

Vendredi 24 mars 2017, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 3 (avec traduction simultanée)

Les Eglises face à la construction des Etats-Nations

  1. La remise en cause de l’ordre de Vienne. L’exemple de la Belgique
  2. Catholicisme et identité nationale, de l’Irlande à la Pologne
  3. Religions et unité nationale en Italie et en Allemagne

 

Samedi 25 mars 2017, 10h00-13h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 1 (sans traduction simultanée)

Les Juifs en Europe au XIXe siècle

  1. La vie des communautés juives au XIXe siècle
  2. Emancipation et intégration des communautés juives
  3. Le renouveau de l’antisémitisme

 

Lundi 27 mars 2017, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Séminaire 2 (sans traduction simultanée)

La Papauté au XIXe siècle

  1. La Papauté et les Etats européens
  2. L’essor de l’ultramontanisme
  3. Missions et colonisation

 

Mardi 28 mars 2017, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 4 (avec traduction simultanée)

Sécularisation, laïcisation et démocratisation en Europe dans la deuxième moitié du XIXe siècle

  1. Les progrès de la liberté religieuse
  2. Avènement de la République et laïcisation en France
  3. Défense religieuse et organisation de partis chrétiens en Europe

 

Mercredi 29 mars 2017, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Séminaire 3 (sans traduction simultanée)

Pratiques et comportements religieux en Europe au XIXe siècle

  1. Les composantes de la vie religieuse
  2. Mesure et formes du détachement religieux
  3. Mutations et nouveau des pratiques religieuses

 

Jeudi 30 mars 2017, 9h00-12h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 4 (sans traduction simultanée)

Anticléricalisme, franc-maçonnerie et libre-pensée en France de la Révolution à la Séparation

  1. L’évolution de la franc-maçonnerie
  2. Fondements et expression de l’anticléricalisme
  3. L’essor de la libre pensée dans la deuxième moitié du XIXe siècle

 

Bibliographie du cours (en français et en anglais)

Ouvrages généraux sur l’Europe religieuse

ASTON  (Nigel), ed. Religious Change in Europe, 1650-1914 : Essays for John McManners. New York: Oxford University Press, 1997.

BOUDON (Jacques-Olivier), Napoléon et les cultes. Les religions en Europe à l’aube du XIXe siècle, Paris, Fayard, 2002.

BOUDON (Jacques-Olivier), CARON (Jean-Claude) et YON (Jean-Claude), Religion et culture en Europe au XIXe siècle, Armand Colin, 2001.

BLED (Jean-Paul), dir., Religion et culture dans les sociétés et les Etats européens de 1800 à 1914, Paris, Cned-Sedes, 2001.

BURLEIGH (Michael), Earthly Powers : The Clash of Religion and Politics in Europe from the French Revolution to the Great War, New York, HarperCollins, 2005.

CHADWICK (Owen), The Secularization of the European Mind in the Nineteenth Century. The Gifford Lectures in the University of Edinburgh for 1973-4New York, Cambridge University Press, 1975.

McLEOD (Hugh), Secularisation in Western Europe, 1848-1914, New York, St. Martin’s Press, 2000.

McLEOD (Hugh), Religion and the People of Western Europe, 1789-1989, 2nd ed. New York, Oxford University Press, 1997.

McLeod, Hugh, ed. European Religion in the Age of the Great Cities, 1830-1930. New York: Routledge, 1995.

McLeod, Hugh, and Werner Ustorf, eds. The Decline of Christendom in Western Europe, 1750-2000. New York: Cambridge University Press, 2003.

REMOND (René), Religion and Society in Modern Europe, Malden, Mass: Blackwell Publishers, 1999.

REMOND (René), Religion et société en Europe, Paris, Seuil, 2001.

Histoire des religions chrétiennes

AUBERT (Roger), Nouvelle histoire de l’Eglise, t. 5, L’Eglise dans le monde moderne (1848 à nos jours), Paris, le Seuil, 1975.

LEONARD (Emile G.), Histoire du protestantisme, Paris, Puf, 3 t., rééd. Quadrige, 1988.

MAYEUR (Jean-Marie) et al., dir., Histoire générale du christianisme, t. 10, Les défis de la modernité (1750-1840), Paris, Desclée, 1997, et t. 11, Libéralisme, industrialisation, expansion européenne (1830-1914), Paris, Desclée, 1995.

ROGIER (Louis J.), BERTIER DE SAUVIGNY (Guillaume de), HAJJAR (J.), Nouvelle histoire de l’Eglise, t. 4, Siècle des Lumières, Révolutions, Restaurations, Paris, le Seuil, 1966.

Synthèses par pays

France

BOUDON (Jacques-Olivier), Religion et politique en France de la Révolution à nos jours, Paris, Armand Colin, coll. « Cursus », 2006.

CHOLVY (Gérard), La religion en France de la fin du XVIIIe à nos jours, Paris, Hachette, coll. “Carré”, 1993.

LEGOFF (Jacques) et REMOND (René), dir., Histoire de  la France religieuse, T. 3, XVIIIe-XIXe siècle, Paris, Le Seuil, 1991, 558 p., rééd. “ Point Seuil ”, 2000.

Allemagne

COLONGE (Paul) et LILL (Rudolf), Histoire religieuse de l’Allemagne, Paris, Cerf, 2000.

COLONGE (Paul), et DREYFUS (Georges), Religions, société et culture en Allemagne au XIXe siècle, Paris, Sedes, 2001.

KOTT (Sandrine), L’Allemagne au XIXe siècle, Paris, Hachette, 1999.

Espagne

ANDRES-GALLEGO (José) et PAZOS (Anton), dir., Histoire religieuse de l’Espagne, Paris, Cerf, 1998.

Italie

JEMOLO (Arturo), L’Eglise et l’Etat en Italie du Risorgimento à nos jours, Paris, Seuil, 1959.

PECOUT (Gilles), Naissance de l’Italie contemporaine 1770-1922, Paris, Nathan, 1997.

Pologne

KLOCZOWSKI (Jerzy), dir., Histoire religieuse de la Pologne, Paris, Centurion, 1987.

Royaume-Uni

CARRE (Jacques), dir., Religions et culture au Royaume-Uni 1800-1914, Paris, Sedes, 2001, rééd. 2009.

MARX (Roland), Religion et société en Angleterre de la réforme à nos jours, Paris, Puf, 1978.

McLEOD (Hugh), Religion and Society in England, 1850-1914. New York: St. Martin’s Press, 1996.

MEWS (Stuart) et McLEOD (Hugh), Histoire religieuse de la Grande-Bretagne, Paris, Cerf, 1997.

13 – 21 mars 2017

Les techniques juridiques de la mondialisation

Yves NOUVEL

Université Université Paris 2 – Panthéon-Assas

 

Bio-bibliographie de l’enseignant

Diplômé d’un master en philosophie et en droit, Yves Nouvel a écrit une thèse sur le droit des investissements miniers puis a été reçu au concours d’agrégation de de droit public. Il est co-directeur des masters 2 droit international public et droit international économique à l’Université Panthéon-Assas. Il enseigne le droit international économique dans cet établissement.

 

Programme du cours

Lundi 13 mars 2017, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 1 (avec traduction simultanée)

Les sources interne  de protection de l’investissement international

Partie 1 : Le code d’investissement

A) La loi comme instrument d’admission de l’investissement étranger

B) Le code d’investissement comme instrument de promotion

Partie 2 : Le contrat d’investissement

A) Les formes du contrat d’investissement

B) La portée du contrat d’investissement

 

Mardi 14 mars 2017, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 2 (avec traduction simultanée)

Les sources de droit international  

Partie 1 : La source coutumière du droit international des investissements

A) La naissance du standard minimum de traitement

B) La contestation du standard minimum

C) La consolidation du standard minimum

Partie 2 : La  source conventionnelle du droit international des investissements

A) L’évolution de la source conventionnelle

B) La titularité des droits au traitement en droit international des investissements

 

Mercredi 15 mars 2017, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 3 (avec traduction simultanée)

Classification  des règles de conventionnelles relatives au traitement de l’investissement étranger

Partie 1 : Traitement indéterminé

Partie 2 : Traitement relativement déterminé

Partie 3 : Traitement précisément déterminé

 

Jeudi 16 mars 2017, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 4 (avec traduction simultanée)

Le standard conventionnel de traitement applicable aux situations ordinaires

Partie 1 : Le traitement juste et équitable

A)   Les exigences positives

B)   Les exigences négatives

Partie 2 : La sécurité pleine et entière

A)   Nature de l’obligation

B)   Portée de l’obligation

 

Vendredi 17 mars 2017, 16h00-19h00, salle 2, 22ème ligne, 7

Conférence 5 (avec traduction simultanée)

Les mécanismes généraux de règlement des différends

Partie 1 : La protection diplomatique

Partie 2 : Les clauses compromissoires dans les contrats

Partie 3 : Les clauses compromissoires conventionnelles

 

Samedi 18 mars 2017, 10h00-13h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 1 (sans traduction simultanée)

l’Accord économique et commercial global conclu entre l’Union européenne et le Canada

Partie 1 : La protection substantielle

Partie 2 : La protection juridictionnelle

 

Lundi 20 mars 2017, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 6 (avec traduction simultanée)

La compétence des tribunaux arbitraux

Partie 1 : Le déroulement de l’instance

A)   L’appréciation de la compétence

B)   L’appréciation du fond

Partie 2 :  Les exceptions préliminaires

A)   La compétence personnelle du Tribunal

B)   La compétence matérielle du Tribunal

 

Mardi 21 mars 2017, 9h00-12h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 2 (sans traduction simultanée)

Problèmes d’exécution des sentences arbitrales

Partie 1 : L’obligation d’exécution

A)   Exécution spontanée

B)   Exécution forcée

Partie 2 : L’immunité de l’Etat

A)   Protection par l’immunité

B)   Renonciation à l’immunité

 

Bibliographie du cours

Ouvrages

Aspects généraux / substantiels : D. Carreau, P. Juillard, Droit international économique, Paris, Dalloz, 2009 ; E. Gaillard, La jurisprudence du CIRDI, Vol. 1 (2004) et Vol. 2 (2009), Paris, Pedone. ; S. Manciaux, Investissements étrangers et arbitrage entre Etats et ressortissants d’autres Etats. Trente années d’activité du CIRDI, Paris, Litec, 2004, 727 p. ; M. Sasson, Substantive Law in Investment Treaty Arbitration, Kluwer, 2010, 260 p. ; A. Newcombe, L. Paradell, Law and practice of investment treaties, standards of treatment, Kluwer, 2009, 614 p. ; C. McLachlan, L. Shore, M. Weiniger, International Investment Arbitration : Substantive Principles, OUP, 2008, 528 p. ; R. Dolzer, C. Scheurer, Principles on International Investment Law, OUP, 2008, 400 p.

Aspects juridictionnels : L. Reed, J. Paulsson (eds), Guide to ICSID Arbitration, Kluwer, 2010, 465 p. ; C. Schreuer, The ISCID Convention – A Commentary, Cambridge University Press, 2009, 1552 p. ; Z. Douglas, The International Law of Investment Claims, Cambridge University Press, 2009, 684 p.

Ouvrages collectifs : Ch. Leben (dir) Le contentieux transnational relatif à l’investissement : nouveaux développements, Anthémis, 2006 (« Le contentieux…, 2006 »)  ; Horchani F. (dir.), Où va le droit de l’investissement ? désordre normatif et recherche d’équilibre, Paris, Pedone, 2006 ; P. Kahn, T. Walde, Les aspects nouveaux du droit des investissements internationaux, Martinus Nijhoff, 2007 ; Ch. Leben (dir.), La procédure arbitrale relative aux investissements internationaux : aspects récents, Anthémis, 2010 (« La procédure…, 2010 ») ; F. Horchani (dir), CIRDI, 45 ans après, Bilan d’un système, Paris, Pedone 2011

Mélanges : Souveraineté étatique et marchés internationaux à la fin du 20ème siècle – Mélanges en l’honneur de Philippe Kahn, travaux du CREDINI, Paris, Litec, 2000 (« Mel. Kahn ») ; International Investment Law for the 21st Century: Essays in Honour of Christoph Schreuer, OUP, 2009 (« Mel. Schreuer »)

Recueil des cours de l’Académie de droit international de la Haye (RCADI) :

Disponibles sur Bibliothèque numérique

J. E. Alvarez, « The Public International Law Regime Governing International Investment », RCADI, t. 344, 2009, pp. 193-544 ; G. Sacerdoti, « Bilateral and multilateral instruments on investment protection », RCADI, 1997, t. 267, pp. 251-467 ; P. Juillard, « L’évolution des sources du droit des investissements », RCADI, 1994, vol. 250, pp. 39-69 ; A. Broches, « The Convention On The Settlement Of Investment Disputes Between States And Nationals Of Other States », RCADI, t. 136, 1972, pp. 331-405.

Revues

Annuaire français de droit international (AFDI) : Disponible (à 2006) sur le site www.persee.fr

Arbitration International (Arb. Intl.)

ICSID Review (ISCID Rev.) : http://www.oxfordjournals.org/ (sommaires)

International Arbitration Law Review (IALR) : disponible sur Westlaw, Bibliothèque numérique

Journal du droit international – Clunet (JDI) : Disponible sur LexisNexis, Bibliothèque numérique.

Journal of International Arbitration (JIA) : www.kluwerlawonline.com/ (sommaires)

Journal of Word Investment and Trade ( JWIT) : www.brill.com (sommaires)

Journal of International Dispute Settlement (JIDS) : jids.oxfordjournals.org (sommaires)

Revue de l’arbitrage (Rev. Arb.)

Revue de droit des affaires internationales (RDAI) : disponible sur Doctrinal, Bibliothèque numérique

Revue Internationale de droit économique (RIDE) : Disponible sur www.cairn.com, Bibliothèque numérique.

Transational Dispute Management (TDM) : Disponible depuis Bibliothèque numérique.

Traité de 1989.pdf

27 février – 7 mars 2017

Figures de l’altérité

Christian DOUMET

ENS Ulm

 

Bio-bibliographie de l’enseignant

Né en 1953.

Ancien élève de l’École normale supérieure (Ulm)

Agrégé de lettres classiques

Docteur en littérature française.

Ancien directeur de programme au Collège international de philosophie

 

Professeur de littérature française (classe exceptionnelle) à l’université Paris-Sorbonne.

Membre senior de l’Institut universitaire de France.

 

Publications depuis 2004 :

 

- Faut-il comprendre la poésie ? Klincksieck, 2004

Feu à volonté, (récits), Fata Morgana, 2008.

Trois huttes (Thoreau, Patinir, Bashô), Fata Morgana, 2010

La Déraison poétique des philosophes, Stock, coll. L’autre pensée, 2011

- De l’art et du bienfait de ne pas dormir, Fata Morgana, 2012

Japon vu de dos, Fata Morgana, 2007 ; trad. en japonais, 2013

- La Donation du monde (poèmes), Obsidiane, 2014

- Notre condition atmosphérique, Fata Morgana, 2014

- L’Attention aux choses écrites, Cécile Defaut, 2014

- Paris et autres déambulations, Fata Morgana, 2017.

 

 

 

Programme du cours

Ce cours aura pour objet d’interroger la notion d’altérité à travers trois œuvres majeures de la littérature française du vingtième siècle : Stèles de Victor Segalen ; Connaissance de l’Est de Paul Claudel et La Nuit remue d’Henri Michaux. La première conférence proposera, en forme d’introduction, une réflexion générale sur la notion d’altérité dans un cadre littéraire. Chacune de trois autres conférences sera consacrée à la présentation de l’une des trois œuvres au programme. Les quatre séminaires seront occupés, eux, par la lecture de textes.

 

Lundi 27 février 2017, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 1 (avec traduction simultanée)

Introduction générale à la notion d’altérité

  1. Aliusalienus et alter
  2. En quoi la littérature a-t-elle vocation à parler d’altérité ?
  3. Quelques figures de l’altérité
  4. L’autre et la finitude du monde
  5.  L’autre et la profondeur du sujet : « je est un autre ».

 

Mardi 28 février 2017, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 2 (avec traduction simultanée)

Victor Segalen, Stèles

  1. Situation de Segalen
  2. L’autre « extrême » : la Chine, l’empire, la langue
  3. Figures de l’autre : la femme, l’empereur, la terre
  4. L’autre de l’adresse

 

Mercredi 1er  mars 2017, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 3 (avec traduction simultanée)

Paul Claudel, Connaissance de l’Est

  1. Cadastrer l’altérité
  2. Arpenter l’altérité
  3. L’incommensurable
  4. Écrire par « altération »

 

Jeudi 2 mars 2017, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Séminaire 1 (sans traduction simultanée

Lectures de Stèles

 

Vendredi 3 mars 2017, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Séminaire 2 (sans traduction simultanée)

Lectures de Connaissance de l’Est

 

Samedi 4 mars 2017, 10h00-13h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 3 (sans traduction simultanée)

Lectures de La Nuit remue

 

Lundi 6 mars 2017, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 4 (avec traduction simultanée)

Henri Michaux, La Nuit remue

  1. Peut-on sortir de soi ?
  2. Moi et les autres
  3. « Nous autres »
  4. Humour et étrangeté

 

Mardi 7 mars 2017, 9h00-12h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 4 (sans traduction simultanée)

Conclusion : que l’autre ne nous est jamais donné.

Échanges avec les étudiants.

 

Bibliographie du cours

Stèles, Victor Segalen, Livre de poche

- Connaissance de l’Est, Paul Claudel, Poésie/Gallimard

La Nuit remue, Henri Michaux, Poésie/Gallimard.

14 – 22 février 2017

L’esthétique est-elle une pensée critique?

Fabienne BRUGÈRE

Université Paris 8 – Vincennes-Saint-Denis

 

Bio-bibliographie de l’enseignant

Fabienne Brugère est Professeure de philosophie à l’Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis depuis septembre 2014. Précédemment, elle était Professeure à l’Université de Bordeaux-Montaigne. Elle est directrice de l’équipe d’accueil LLCP à l’Université de Paris 8. Elle est directrice (en collaboration avec Guillaume le Blanc) de la collection « Diagnostics » aux éditions du Bord de l’eau, directrice (en collaboration avec Claude Gautier) de la collection « Perspectives du care » aux Editions de l’ENS Lyon, membre du comité de rédaction de la revue Esprit. Elle a dispensé également des cours dans les Universités de Hambourg, Munich et Québec. Elle a été Présidente du Conseil de développement durable de Bordeaux de 2008 à 2013. Elle travaille sur la philosophie de l’art, sur la philosophie morale et politique. Elle a publié de nombreux ouvrages, dont ces dernières années : Le sexe de la sollicitude, Seuil, 2008 ; Philosophie de l’art, PUF, 2010 ; L’éthique du care, PUF, 2011 ; Faut-il se révolter ?, Bayard, 2012. Elle a dirigé ou co-dirigé de nombreux livres sur Spinoza, Foucault, Judith Butler, le libéralisme, l’œuvre d’art. Dernièrement, elle a publié, avec Guillaume le Blanc, un Dictionnaire politique à l’usage des gouvernés, Bayard, 2012. Elle a publié en octobre 2013, au Seuil/La République des idées, La politique de l’individu. Elle vient de publier avec Guillaume le Blanc La fin de l’hospitalité chez Flammarion.

 

Programme du cours

L’esthétique comme réflexion sur les beaux-arts a pu se constituer au XVIIIème siècle. Dans la Critique de la faculté de juger de Kant, elle est devenue une pensée critique ou la possibilité d’une réflexion instituée par un spectateur anonyme. Entre la fin du XVIIIème siècle et le XXème siècle, nous analyserons les différentes formes qu’a pu prendre cette critique à travers la philosophie mais aussi les arts de l’image. Successivement nous dégagerons le projet d’une critique du beau puis de l’œuvre pour appréhender ensuite des métamorphoses des pratiques artistiques elles-mêmes : l’art devient pensée ou l’art devient politique. Chaque fois, l’art se confronte à autre chose ou devient autre chose : une idée, une forme de vie, un engagement. S’agit-il vraiment de la conquête d’une pensée critique alors même que l’art n’échappe jamais totalement à la forme ?

 

Mardi 14 février 2017, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 1 (avec traduction simultanée)

Une critique du beau

-la pureté du beau : de Kant au modernisme

-la possibilité de la réflexion

 

Mercredi 15 février 2017, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 2 (avec traduction simultanée)

Une critique de l’œuvre

La disparition de l’œuvre

Du soi comme oeuvre

 

Jeudi 16 février 2017, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 3 (avec traduction simultanée)

La pensée artistique

L’art est une idée

L’art reste une fiction

 

Vendredi 17 février 2017, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 4 (avec traduction simultanée)

L’art et la politique

Delacroix, La liberté guidant le peuple

Le régime esthétique

 

Samedi 18 février 2017, 10h00-13h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 1 (sans traduction simultanée)

Qu’est-ce que le beau ?

L’idée du beau

Du beau et du sublime

 

Lundi 20 février 2017, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Séminaire 2 (sans traduction simultanée)

Qu’est-ce que créer ?

Le génie

L’oeuvre

 

Mardi 21 février 2017, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Séminaire 3 (sans traduction simultanée)

L’art, les idées et les images

Le rapport au présent

La production des images

 

Mercredi 22 février 2017, 9h00-12h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 4 (sans traduction simultanée)

Des images dans la peinture

Cézanne

Magritte

 

Bibliographie du cours

Kant, Critique de la faculté de juger, Œuvres philosophiques, Pléiade, Gallimard, tome2.

Michel Foucault, Qu’est-ce que les Lumières ?, Dits et écrits, tome IV, texte n°339.

Michel Foucault, Ceci n’est pas une pipe, Fata Morgana, 1973.

Maurice Merleau-Ponty, L’œil et l’esprit ? Gallimard, folio essais.

Jacques Rancière, Malaise dans l’esthétique, Galilée, 2004.

Baudelaire, Le peintre de la vie moderne, Œuvres complètes, Pléiade, Gallimard, tome2.

6 – 14 février 2017

Religion et pouvoirs politiques en Europe occidentale à l’époque moderne

Isabelle BRIAN

Université Paris 1 – Panthéon-Sorbonne

 

Bio-bibliographie de l’enseignant

Maître de conférences en histoire moderne à l’université de Paris 1-Panthéon-Sorbonne de 1994 à 2016, Professeur d’histoire moderne à l’université de Lorraine-Nancy depuis septembre 2016. Ses travaux portent sur l’histoire culturelle et religieuse de l’époque moderne.

Principales publications :

Messieurs de Sainte-Geneviève, religieux et curés de la Contre-Réforme aux Lumières, Paris, Le Cerf, 2001.

Avec Jean-Marie Le Gall, La vie religieuse en France, Paris, SEDES, 1999.

Prêcher à Paris sous l’Ancien Régime, Paris, Classiques Garnier, 2014.

Participation à des projets de recherches sur les pèlerinages, les reliques, les ex-voto (en lien avec le CéSoR, (Centre d’études en sciences sociales du religieux, EHESS) et préparation d’un colloque au mois de septembre prochain sur « Vêtements, costumes et religions en Europe occidentale à l’époque moderne et contemporaine ».

 

Programme du cours

À partir du XVIe siècle, la naissance et l’affirmation de la Réforme entraînent une division religieuse de l’Europe occidentale. À la suite des guerres de religion, le paysage politique et religieux évolue, que le Prince tire sa légitimité de l’unité confessionnelle de ses états ou qu’il se place en garant d’une pluralité religieuse plus souvent subie que revendiquée. À partir du milieu du XVIIe siècle, les rapports entre religion et pouvoirs évoluent : face à un absolutisme de droit divin qui refuse l’altérité religieuse, une conception positive de la tolérance et plus libérale de l’État se fait jour. La Révolution française entraîne une remise en question radicale des rapports entre pouvoirs politiques et religieux. On étudiera l’évolution des rapports entre État et religion, mais également l’organisation des pouvoirs à l’intérieur des diverses églises en Europe occidentale en mettant l’accent sur les cas français et anglais.

 

Lundi 6 février 2017, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 1 (avec traduction simultanée)

L’ÉGLISE ROMAINE ET LES ÉTATS AUX XVIe ET XVIIe SIÈCLES

-      Pouvoir de l’Eglise et pouvoirs dans l’Eglise à la fin du Moyen Age

-      Contestation et réaffirmation de l’Église romaine au début de l’époque moderne

 

Mardi 7 février 2017, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 2 (avec traduction simultanée)

POUVOIRS POLITIQUES ET CONFESSIONALISATION EN EUROPE (XVIe-XVIIe siècles)

-Les princes et les églises

-guerres et affrontements

-sortir des guerres de religion

 

Mercredi 8 février 2017, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 3 (avec traduction simultanée)

- CONFESSIONALISATION ET RELATIONS INTERNATIONALES (XVI-XVIIe)

-      Une confessionnalisation des relations diplomatiques ?

-      Les limites de la confessionnalisation

-      Jeu diplomatique et confessions religieuses

 

Jeudi 9 février 2017, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Séminaire 1 (sans traduction simultanée)

MONARCHIE ET RELIGION EN FRANCE ET EN ANGLETERRE A L’ÉPOQUE MODERNE

 

Vendredi 10 février 2017, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Séminaire 2 (sans traduction simultanée)

LA PRÉDICATION : PAROLE RELIGIEUSE ET POUVOIRS

-      Statut et pouvoir de la prédication

-      Les enjeux du contrôle de la prédication

-      Prédication et sédition

 

Samedi 11 février 2017, 10h00-13h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 3 (sans traduction simultanée)

JANSÉNISME, ANTIJÉSUITISME  ET POLITIQUE EN EUROPE AU XVIIIe SIÈCLE

-      Le jansénisme, origines et développement

-      Jansénisme et antijésuitisme au XVIIIe

-      Jansénisme et politique de la suppression des jésuites à la Révolution

 

Lundi 13 février 2017, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 4 (avec traduction simultanée)

LA QUESTION DE LA TOLÉRANCE EN EUROPE AU XVIIIe SIÈCLE

-une crise de conscience européenne (fin XVIIe-XVIIIe siècle)

-tolérance positive et affirmation de l’État

 

Mardi 14 février 2017, 9h00-12h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 4 (sans traduction simultanée)

RÉVOLUTION ET RELIGION EN FRANCE (1789-1795)

-      Religion nationale et constitution civile du clergé

-      L’épreuve du serment

-      La Révolution contre l’Église et la question de la laïcité

 

Bibliographie du cours

Histoire du christianisme, Paris, Desclée de Brouwer, 1992-1997.

-t. 8, Le temps des confessions (1530-1620/30)

-t. 9, L’Âge de Raison (1620-1750)

-t. 10, Défis de la modernité (1750-1840)

BERGIN, Joseph, The Politics of Religion in early modern France, Yale University Press, 2014.

HERMONT-BELOT, Rita, Aux sources de l’idée laïque, Paris, éd. Odile Jacob, 1016.

MAIRE, Catherine, De la cause de Dieu à la cause de la Nation : le jansénisme au XVIIIsiècle, Paris, Gallimard, 1988.

PIERRE, Benoît, La Monarchie ecclésiale. Le clergé de cour en France à l’époque moderne, Paris, Champ Vallon, 2013.

PRODI, Paolo, Il sovrano pontefice. Un corpo e due anime : la monarchia papale nella prima età moderna, Bologna, il Mulino, 2006.

ROSA, Mario, La Curia romana nell’Età moderna :istituzioni, cultura, carriere, Roma,Viella, 2013.

SAUPIN, Guy, Naissance de la tolérance en Europe aux Temps modernes, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 1998.

TACKETT, Timothy, La Révolution, l’Église, la France, Paris, Cerf, 1986.

 

5 – 13 décembre 2016

Sociologie de la religion

Jean-Michel MORIN

Université Paris Descartes

 

Biobibliographie de l’enseignant

C’est la troisième fois que je viens au CUF de Saint-Pétersbourg pour enseigner.

- En mars 2005, l’intervention portait sur la sociologie des organisations.

- En octobre 2012, il s’agissait du cours d’initiation au raisonnement sociologique.

- Cette fois, est proposée une introduction à la sociologie de la religion.

Par ailleurs, j’ai été membre du jury de juin cinq fois (2006, 2008, 2010, 2012, 2014).

Pour d’autres informations :

http://www.cerlis.eu/team-view/morin-jean-michel/

Afin d’entrer dans le débat sur la religion, vue par les sociologues en France, voici deux recensions récentes, publiées sur le site : La vie des idées. L’une est critique, sur le prétendu pouvoir prêté au Pape. L’autre est élogieuse, sur une typologie à jour décrivant la nébuleuse catholique. A comparer avec des travaux équivalents sur la religion orthodoxe en Russie.

http://www.laviedesidees.fr/_Morin-Jean-Michel_.html

 

 

Programme

Délaissant les approches trop soupçonneuses de la religion (Comte, Marx), on présentera deux approches compréhensives classiques (Weber, Durkheim).

Puis on arrivera à des approches contemporaines sur la situation de la religion à l’heure de la laïcité (Hervieu-Léger), de la sécularisation (Berger) et de la mondialisation (Roy).

Il s’agira de positionner la sociologie à sa juste place sur ce thème délicat. Ni théologie, ni critique hostile, elle constitue une science des liens sociaux, ayant de ce fait à : « prendre les croyances au sérieux » (Boudon).

 

Dans les quatre séminaires sans traducteur, réservés au public francophone, des questions de méthode seront abordées pour mesurer : pratiques, croyances, mémoire et autorité dans le domaine religieux. Le cas du catholicisme en France sera pris comme point de départ. Mais les instruments de mesure sont transposables.

 

Lundi 5 décembre, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 1, approche classique (avec traduction simultanée)

Les grandes religions dans le monde : ancrages et effets sociaux ? Selon Weber.
 

Mardi 6 décembre, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 2, approche classique (avec traduction simultanée)

Les formes élémentaires de la vie religieuse : un culte du social ? Selon Durkheim.

 

Mercredi 7 décembre, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 3, approche contemporaine (avec traduction simultanée)

De la sécularisation au ré-enchantement ? Le revirement de Peter Berger.

 

Jeudi 8 décembre, 9h30-12h30, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 1, mesure des pratiques (sans traduction simultanée)

Qui va à la messe ? Prie ? Fait l’aumône ? Typologie de Yann Raison du Cleuziou.

 

Vendredi 9 décembre, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Séminaire 2, mesure des croyances (sans traduction simultanée)

Qui croit en Dieu ? A la vie après la mort ? Enquêtes et comparaisons, en suivant Boudon.
 

Samedi 10 décembre, 10h00-13h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 3, mesure de la mémoire (et début de discussion sur les mémoires) (sans traduction simultanée)

Luttes mémorielles sur une même Terre… La religion comme tradition ? Halbwachs, utilisé par Danièle Hervieu-Léger.

 

Lundi 12 décembre, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 4, approche actuelle (avec traduction simultanée)

Les religions dans la mondialisation : déconnection culturelle et formatage universel ? Chez Olivier Roy.

 

Mardi 13 décembre, 9h00-12h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 4, mesure de l’autorité (et suite de discussion sur les mémoires) (sans traduction simultanée)

Laïcité, dialogues ou violences… de la « Manif pour tous » aux attentats de « Charlie » en France. Exemples d’analyses sociologiques « à chaud » (Béraud, Todd, etc.).
 

Bibliographie du cours

-          Peter Berger, The sacred Canopy : Elements of a sociological theory of religion, Doubleday & Company, NY, 1967, tr. fr.,  La religion dans la conscience moderne, Le Centurion, 1971.

-          Peter Berger (éd.), The Desecularization of the World, Washington, Eerdmans, 1999, tr. fr. Le réenchantement du monde, Bayard, 2001.

-          Raymond Boudon, « Foi et raison : deux visions françaises », Croire et savoir. Penser le politique, le moral et le religieux, PUF, collection « Quadrige », 2012, chapitre V.

-          Emile Durkheim, Les formes élémentaires de la vie religieuse, PUF, 1912, collection « Quadrige », 2013.

-          Danièle-Hervieu-Léger, Catholicisme, fin d’un monde, Bayard, 2003.

-          Karl Marx et Friedrich Engels, Sur la religion. Textes choisis, Editions sociales, 1968.

-          Olivier Roy, La sainte ignorance. Le temps de la religion sans culture, Seuil, 2008, collection « Points », 2012.

-          Max Weber, L’éthique protestante et l’esprit du capitalisme, 1905, Flammarion, collection « Champs », 2000.

-          Max Weber, « Les types de communalisation religieuse », dans : Economie et société, 1921, Plon, 1971, Pocket, « Agora », 1995, tome 2, chapitre V. Prendre la nouvelle traduction de la fin du livre, réunie sous le titre : Sociologie de la religion, Flammarion, collection « Champs », 2006.

 

Bibliographie des séminaires

Autorité :

-          Céline Béraud et Philippe Portier, Métamorphoses catholiques. Acteurs, enjeux et mobilisations depuis la Manif pour tous, Editions de la MSH, 2015.

-          Olivier Bobineau, L’empire des papes. Une sociologie du pouvoir dans l’Eglise, CNRS Editions, 2013. (Critiqué, dans l’une des deux recensions citées plus haut).

-          Nicolas de Brémond d’Ars, Dieu aime-t-il l’argent ? Don, piété et utopie sociale chez les catholiques en France, L’Harmattan, 2006.

-          Jacques Lagroye, La vérité dans l’Eglise catholique. Contestation et restauration d’un régime d’autorité, Belin, 2006.

-          Anne-Sophie Lamine, La cohabitation des dieux, pluralité religieuse et laïcité, PUF, coll. « Le lien social », 2004.

-          Emmanuel Todd, Sociologie d’une crise religieuse. Qui est Charlie ?, Seuil, 2015, collection « Points », 2016. (Exemple de méthodologie fragile, avec pourtant des résultats).

Pratiques :

-          Jean-Marie Donégani, « Politique et religion », chapitre 8, dans : Olivier Galland et Yannick Lemel, La nouvelle société française, trente années de mutation, Colin, 1998.

-          Danièle Hervieu-Léger, Le pèlerin et le converti. La religion en mouvement, 1999, Flammarion, coll. « Champs », 2001.

-          Yann Raison du Cleuziou, Qui sont les cathos aujourd’hui ?, DDB, 2014. (Recommandé, dans l’autre recension citée plus haut).

Croyances :

-          Jean-François Barbier-Bouvet, Les nouveaux aventuriers de la spiritualité. Enquête sur une soif d’aujourd’hui, Médiaspaul, 2015.

-          Raymond Boudon, « Y a-t-il un progrès moral ? », Croire et savoir. Penser le politique, le moral et le religieux, PUF, collection « Quadrige », 2012, chapitre IV (Pour des comparaisons internationales).

-          Pierre Bréchon et Jean-François Tchernia (dir.), La France à travers ses valeurs, Colin, 2009. (En plus de 2008, il y  a les enquêtes de : 1999, 1990, 1981).

Mémoire :

-          Maurice Halbwachs, La topographie légendaire des évangiles en Terre sainte, PUF, 1941, collection « Quadrige », 2008.

-          Danièle Hervieu-Léger, La religion pour mémoire, Cerf, 1993.

 

  Русский      Francais

Réseaux sociaux


Afin de recevoir automatiquement les nouvelles publications du Collège, pensez à vous abonner à nos pages des réseaux sociaux.

Catalogue de la bibliothèque

Horaires:
lundi 15h - 19h30
mardi15h - 19h30
mercredi15h - 19h30
jeudi 15h - 19h30
vendredifermée
samedi 10h - 14h