Programme Collège universitaire français – Université d'Etat de Saint-Pétersbourg
Collège universitaire français
Université d’Etat de Saint-Pétersbourg

Contacts

28 rue Tchaïkovski
«La Maison du juriste»
Tél.: +7 812 275 51 96
de 10h00 à 16h00
(lundi, mardi, jeudi et vendredi)
e-mail: contact@cuf.spbu.ru

Plan d’accès

map2-fr map1-fr

Calendrier

2017 << >>

Archive

Test de français


Vous trouverez ci-dessous un exemple de test de français proposé en début d’année universitaire. La réussite au test permet l’inscription en parcours francophone.

Les étudiants titulaires du DALF C1 ou supérieur, obtenu depuis moins de deux ans, sont autorisés à suivre le parcours francophone sans passer le test de français.

I. Test de grammaire

1. Mettez les verbes aux temps et aux modes qui conviennent :

1.   Nous (s’arrêter) ……………………………………………….. dans un restaurant au bord de l’autoroute, pour constater que nous (oublier) ………………………………………………….. notre argent et tous nos papiers à la maison. (plan du passé)

2.   Il est effarant qu’on (ne pas résoudre) ……………………………………….. encore ce problème au XXIème siècle.

3.   Il (venir) …………………………… d’avoir dix-huit ans quand il (terminer) ……………………………….. ses études au Conservatoire. (plan du passé)

4.   Quand ils ………………………………….  (lire) beaucoup de livres, ils pourront commencer à écrire le texte.

5.   Est-ce vrai que tu (aller) ………………………………………….  à la salle de sport tous les jours ?

6.   Vous (avoir) ……………………………………………………………. moins de difficultés à trouver le chemin si vous (faire) ………………………………. plus attention aux indications. (plan du passé)

7.   Les experts pensent qu’il y (avoir) ……………………………… une légère reprise de l’économie dans les mois à venir.

8.   Enfin, vers dix heures, ils ……………………………………………. (se mettre) en route. Ils ont décidé de ne pas emprunter l’autoroute,  mais de passer par des chemins détournés qui leur ………………………………… (permettre) d’éviter les embouteillages. (plan du passé)

9.   Les étudiants (ne pas assister) …………………………………………………………………………. à ce cours s’ils (s’y ennuyer) …………………………………………..

10. L’entraîneur de l’équipe de football de Toulouse n’est pas sûr qu’elle (pouvoir) …………………………. battre celle de Nantes.

11. A six heures, Gilbert a annoncé qu’il (être) …………………………………. temps de partir, parce qu’il (avoir) …………………………………….. un travail urgent à terminer.  Or il a rajouté qu’il (revenir) …………………………………….. le lendemain matin.

12. Sa mère est angoissée qu’il (prendre) ………………………….. des risques.

 

2. Complétez les phrases avec les pronoms relatifs (parfois avec préposition) qui conviennent :

  1. L’accord ……………………………… ils sont parvenus facilite l’obtention d’un visa.
  2. L’ambassade ……………………………….. je t’ai parlé se trouve à 200 mètres d’ici.
  3. Ce sont les visas ……………………………….. tu ne pourrais pas t’installer aux États-Unis.
  4. Es-tu d’accord avec la proposition …………………………… il t’a faite ?
  5. Pouvez-vous me passez le service ……………………………. s’occupe des passeports ?
  6. Le courage ………………………………. a fait preuve l’ambassadeur est exemplaire.
  7. Le consul est une personne ………………………………… tu peux compter.
  8. Je ne comprends pas la raison ……………………………….. tu ne veux pas venir à son mariage.
  9. On vous posera des questions sur votre université d’accueil, vos projets d’études, le but des voyages effectués dans des pays ……………………………. les États-Unis n’entretiennent pas de relations diplomatiques.
  10. L’appartement …………………………….. ils ont loué était en très bon état.

 

3. Répondez aux questions en remplaçant les mots soulignés par les pronoms compléments qui conviennent.

Faites attention à l’accord des participes passés :

Exemple :     Mireille Dumas a présenté son émission Vie privée, vie publique ?

Oui, elle l’a présentée.

 

  1. Tu as profité du soleil pour faire sécher le linge dans le jardin ?

Oui, …………………………………………………………………………………………………. .

 

  1. Le journaliste a interviewé les enfants ?

Non, …………………………………………………………………………………………………. .

 

  1. Tu m’apporteras un petit souvenir ?

Oui, …………………………………………………………………………………………………. .

 

  1. Avant cela tu avais déjà participé à un programme télévisé ?

Non, …………………………………………………………………………………………………. .

 

  1. Tu as reconnu les voix du doublage ?

Non, …………………………………………………………………………………………………. .

 

  1. Le gouvernement britannique envisage d’accorder aux demandeurs d’asile un droit de séjour limité à cinq ans ?

Oui, …………………………………………………………………………………………………. .

 

4. Transformez au discours indirect :

Il a demandé :

 

1. « Dis-moi comment finit cette danse. »

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

 

2. « Qui est-ce que cette femme peut appeler quand elle fait une crise d’angoisse ? »

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

 

3. « Est-ce que ce cybercafé est toujours ouvert le dimanche ? »

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

 

4. « Pourquoi elle n’a pas voulu profiter des soldes pour acheter de nouveaux vêtements ? »

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

 

5. « Quand les résultats du test de français seront-ils affichés ? »

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

 

6. « Quelles sont les modalités de validation de ce cours ? »

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….


II. Compréhension écrite

A. Lisez l’extrait :

« En général, je n’aime pas beaucoup lire les traductions. J’aime voir le texte tel qu’il a été écrit, ça réduit énormément mes lectures. Comme malheureusement je ne connais pas l’italien ! Je connais mieux les classiques. Même La Divine Comédie, je ne pouvais pas arriver à la lire parce que ma traduction était très mauvaise. Il y en a, paraît-il, de meilleures maintenant, mais avant ça me rebutait. On m’a raconté quelque chose que je comprends tout à fait. Une anecdote attribuée à Joyce qui est peut-être fausse. Quelqu’un lui disait du bien d’un livre et Joyce lui a dit : « Est-ce que vous pouvez m’en citer, ne serait-ce que trois lignes pour que je puisse juger ». Je comprends ça à un tel point ! On peut écrire un effroyable navet avec une histoire passionnante… mais lire quelques lignes du texte simplement, c’est ça, je crois, le plus important. Tu vois, par exemple, quand je lis les critiques, eh bien, je commence par lire les citations et seulement après je lis le reste de l’article. Mais… ce premier choc avec le texte… c’est ce qui compte le plus pour moi. […] Je comprends cette adoration pour Kafka, mais, qu’est-ce que tu veux, quand on ne l’a pas lu dans le texte !… Les traductions du Procès et du Château sont tellement différentes ! Bien sûr, on a toute l’histoire, tout ce que tu voudras… mais on perd forcément certaines qualités du texte. Les bons traducteurs sont ceux qui tendent à se rapprocher le plus possible du rythme de la phrase. C’est à cause de ça que les Français ne peuvent pas lire Pouchkine, par exemple, c’est intraduisible. »

Nathalie Sarraute, dans Benmussa, Simone, Entretiens avec

                   Nathalie Sarraute, La Renaissance du livre, Tournai, 2002, pp. 71-72.

 

B. Expliquez les expressions suivantes (entourez la bonne réponse) :

1. « Lire dans le texte » (lignes 12-13) signifie:

 

a. analyser le texte

b. comprendre le sens profond du texte

c. lire la traduction du texte

d. lire le texte dans la langue d’origine

 

2. «Un effroyable navet» (ligne  8) signifie :

 

a. une œuvre littéraire, artistique, filmique sans valeur

b. une œuvre littéraire, artistique, filmique géniale

c. une plante à racine comestible mais peu appétissante

d. une plante à racine comestible appétissante

 

C. Trouvez un ou plusieurs synonymes des mots suivants :

1. rebuter : ……………………………………………………………………………………………………

2. choc : ……………………………………………………………………………………………………….

3. tendre (à) : …………………………………………………………………………………………………

 

D. Réécrivez les phrases, sans ommetre aucun élément de sens :

1. « Est-ce que vous pouvez m’en citer, ne serait-ce que trois lignes pour que je puisse juger. » (lignes 6-7)

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

 

2. « Ce premier choc avec le texte… c’est ce qui compte le plus pour moi. » (ligne 10)

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

 

III. Expression écrite 

A. Lisez l’extrait :

La fin d’un art personnel pour une élite raffinée approche, nous allons tout droit vers une civilisation globale,

régie par les Sciences et les Techniques. Il va falloir intégrer la sensibilité plastique dans un monde concret.

Les folklores régionaux, nationaux ou raciaux succombent à l’immense vague d’uniformisation qui,

à travers les produits de consommation et de confort, tente tout habitant terrestre.

Sauvegarder les anciennes valeurs de la peinture, c’est livrer un combat d’arrière-garde…

 

V. Vasarely, Notes brutes, 1972. Éd. Denoël.

 

B. Dans cet extrait, l’auteur porte un regard critique sur le futur de l’art. Développez un point de vue contraire à celui de l’auteur, sous forme d’un texte suivi et bien argumenté (150-200 mots environ).


Haut de page

 

  Русский      Francais

Réseaux sociaux


Afin de recevoir automatiquement les nouvelles publications du Collège, pensez à vous abonner à nos pages des réseaux sociaux.

Catalogue de la bibliothèque

Horaires:
lundi 15h - 19h30
mardi15h - 19h30
mercredi15h - 19h30
jeudi 15h - 19h30
vendredifermée
samedi 10h - 14h