Programme Collège universitaire français – Université d'Etat de Saint-Pétersbourg
Le programme d’enseignement complémentaire
Collège universitaire français
Université d’Etat de Saint-Pétersbourg

Contacts

28 rue Tchaïkovski
«La Maison du juriste»
e-mail: contact@cuf.spbu.ru

Plan d’accès

map1-fr map2-fr

Calendrier

2022 << >>

Archive

Philosophie 2013


Régimes esthétiques de l’expérience artistique

23 – 31 octobre 2013

Patrick VAUDAY

Université Paris 8 – Vincennes-Saint-Denis

 

Bio-bibliographie de l’enseignant

Patrick Vauday est ancien élève de l’Ecole normale supérieure, agrégé, professeur de philosophie à l’Université Paris 8, directeur du « Laboratoire d’études et de recherches sur les Logiques Contemporaines de la Philosophie » (LLCP), membre du Conseil Scientifique du Collège International de Philosophie (CIPH).

Ouvrages :

  • La Matière des Images. Esthétique et poétique, 385 pages, éd. L’Harmattan, Paris, 2001.
  • La Peinture et l’Image. Y a-t-il une peinture sans image ?, 80 pages, éd. Pleins Feux, Nantes, 2002.
  • La Décolonisation du tableau. Art et politique au XIXe siècle. Delacroix, Gauguin, Monet, 172 pages, collection « La Couleur des Idées », éd. du Seuil, Paris, 2006.
  • L’Invention du visible. L’image à la lumière des arts, 192 pages, collection « Le Bel Aujourd’hui », éd. Hermann, Paris, 2008. Traduction espagnole, La Invencion de lo visible, préface de Adrian Cangi, suivi d’un entretien avec Stéphan-Eloïse Gras, éd. Letranomada, Buenos Aires (Argentine), 2009.
  • Gauguin, voyage au bout de la peinture, 173 pages, collection Sefar, éd. Academia Bruylant, Louvain-la-Neuve (Belgique), 2011.

 

Programme du cours

La conception moderne de l’art réfère moins, comme ce fut le cas depuis La Poétique d’Aristote jusqu’aux Académies des Beaux-Arts, à une œuvre à faire à partir d’un canon idéal qu’à l’expérience dont elle est l’occasion pour l’artiste qui la réalise et pour l’amateur qui la reçoit. L’âge esthétique est dans l’histoire des arts le moment qui voit se produire le passage de l’œuvre conforme à un modèle à l’œuvre ouverte à l’imprévisible du processus créateur, de la forme qui en résulte et des effets qu’elle produit dans sa réception. Philosophiquement, c’est à Kant et Schiller qu’on doit la théorie d’un art qui donne à penser sans se penser à partir d’un concept. Après avoir déroulé les conséquences de ce tournant que Kant et Schiller ont pu croire définitif, l’objet de ce cycle d’enseignement sera d’en restituer le contexte politico-culturel pour interroger, à partir de l’esthétique de Jacques Rancière, les régimes d’historicité de la création artistique.

 

Mercredi 23 octobre 2013, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 1 (avec traduction simultanée)

Esthétique et expérience artistique (Kant, Schiller)

 

Jeudi 24 octobre 2013, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 2 (avec traduction simultanée)

Régimes esthétiques de l’expérience artistique (Kant, Foucault, Rancière)

 

Vendredi 25 octobre 2013, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Séminaire 1 (sans traduction simultanée)

L’expérience du tableau : Les Salons de Diderot

 

Samedi 26 octobre 2013, 10h00-13h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 2 (sans traduction simultanée)

L’expérience esthétique : étude de textes de Kant et Schiller

 

Lundi 28 octobre 2013, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 3 (avec traduction simultanée)

Le régime représentatif des arts (l’exemple de Diderot)

 

Mardi 29 octobre 2013, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 4 (avec traduction simultanée)

Le régime esthétique de l’art et la question de la modernité

 

Mercredi 30 octobre 2013, 10h00-13h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 3 (sans traduction simultanée)

Le tableau mis en scène par la critique : étude d’un texte de Jacques Rancière

 

Jeudi 31 octobre 2013, 10h00-13h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 4 (sans traduction simultanée)

Scène du régime esthétique : étude d’un texte de Jacques Rancière

 

Bibliographie du cours

  • Kant, Critique de la faculté de juger, 1e partie, Analytique du beau, éd. Vrin, Paris.
  • Schiller, Lettres sur l’éducation esthétique de l’homme, 22e lettre, éd. Aubier Montaigne.
  • Diderot, Salons, édition de Michel Delon, Folio/Gallimard.
  • Baldine Saint Girons, L’acte esthétique, collection « 50 questions », éditions Klincksieck, 2008.
  • Rancière Jacques, Le partage du sensible, éd. La Fabrique, Paris, 2000.
  • Rancière Jacques, Malaise dans l’esthétique, éd. Galilée, Paris, 2004.
  • Rancière Jacques, Aisthesis. Scènes du régime esthétique de l’art, éd. Galilée, 2011.

 

Expériences et expérimentations en technsociences

2 – 10 avril 2014

Bernadette BENSAUDE-VINCENT

Université Paris I – Panthéon-Sorbonne

 

Bio-bibliographie de l’enseignant

Bernadette Bensaude Vincent est ancienne élève de l’Ecole normale supérieure, docteur en philosophie, professeur de philosophie des sciences et des techniques à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, directrice du « Centre d’études des techniques des connaissances et des pratiques » (CETCOPRA), et membre de l’Académie des technologies.

Sélection d’ouvrages :

  • Fabriquer la vie. Où va la biologie de synthèse (coll. Dorothée Benoît- Browaeys), Paris, Seuil, 2011.
  • Les Vertiges de la technoscience. Façonner le monde atome par atome. Paris. La Découverte, 2009.
  • Matière à penser. Essais d’histoire et de philosophie de la chimie. Paris, Presses Universitaires de Paris Ouest, 2008.
  • Faut-il avoir peur de la chimie ? Paris, Seuil, 2005.
  • Se libérer de la matière ? Fantasmes autour des nouvelles technologies. Paris INRA éditions, 2004.
  • Cent mots pour commencer à penser les sciences (Isabelle Stengers coll.) Paris, Seuil, 2003.
  • L’opinion publique et la science. À chacun son ignorance. Paris, Synthélabo, 2000, réédition sous le titre La science contre l’opinion : histoire d’un divorce, Paris, Seuil, 2003. 3e édition, La Découverte 2013.

 

Programme

L’objectif des séminaires est de dégager les conditions et les modalités de l’expérimentation. On soulignera le contraste entre les sciences classiques et les technosciences.

 

Mercredi 2 avril 2014, 16h30 – 19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Cours 1 (avec traduction simultanée)

Expérience et expérimentation dans les sciences classiques

 

Jeudi 3 avril 2014, 16h30 – 19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Cours 2 (avec traduction simultanée)

Qu’est-ce qu’une technoscience ?

 

Vendredi 4 avril 2014, 15h00-18h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Séminaire 1 (sans traduction simultanée)

Les expériences sur le vide et la pression atmosphérique

Une étude des récits d’expériences pour mettre en évidence que la pression atmosphérique permet de montrer la construction des faits et l’importance des modes de communication en science.

  • Lettre de Monsieur Périer à Monsieur Pascal le Jeune du 22 septembre1648, in Pascal, Œuvres physiques, édition La Pléiade, pp. 392-401.
  • Shapin (Steven), « Une pompe de circonstance. La technologie littéraire de Boyle », Culture Technique, juin 1985, p. 71-87.

 

Samedi 5 avril 2014, 10h00-13h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 2 (sans traduction simultanée)

Connaître par le faire : l’expérimentation dans les bionanotechnologies

Cette séance est dédiée à la définition des caractères distinctifs de l’expérimentation dans les technociences actuelles (nanotechnologies ou biotechnologies).

  • B. Bensaude Vincent, Les vertiges de de la technoscience, Paris, 2009, chapitre 10.

 

Lundi 7 avril 2014, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Cours 3 (avec traduction simultanée)

Nature et artifice dans les nanotechnologies

 

Mardi 8 avril 2014, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Cours 4 (avec traduction simultanée)

La gouvernance comme expérimentation sociale

 

Mercredi 9 avril 2014, 10h00-13h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 3 (sans traduction simultanée)

La nature revisitée

La technoscience signifie la fin des grands partages de la modernité, notamment le partage entre entre nature et société. Dès lors le concept de nature serait-il périmé ?

  • Bruno Latour, Politiques de la nature, Paris, la découverte, 1999, pp. 50-71.

 

Jeudi 10 avril 2014, 10h00-13h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 4 (sans traduction simultanée)

L’expertise en question

Le rôle de l’expert conseiller du pouvoir repose sur l’autorité de la science. Mais cette autorité est parfois controversée voire contestée. Comment concilier expertise et démocratie technique ?

  • Philippe Roqueplo, Entre savoir et décision, l’expertise scientifique, Paris INRA éditions, 1996, chapitre 3.

 
 

Expérience et altérité dans les sciences et la philosophie politique contemporaines

16 – 24 avril 2014

Jean-Michel BESNIER

Université Paris Sorbonne

 

Bio-bibliographie de l’enseignant

Né à Caen en 1950, Jean- Michel Besnier est agrégé de philosophie (1974) et docteur d’Etat en sciences politiques (1987). Il est actuellement Professeur de Philosophie de Classe Exceptionnelle à l’Université de Paris-Sorbonne (chaire de Philosophie des Technologies d’Information et de Communication) ; il dirige le Master Professionnel ” Conseil éditorial et gestion des connaissances numérisées ” dans cette même université, ainsi que l’Equipe d’Accueil 3559 de Philosophie « Rationalités contemporaines ».

 

Programme

Quel monde sommes-nous en train de construire ?

Cette question servira de fil conducteur à l’examen de quelques-uns des grands thèmes de la philosophie politique contemporaine, ainsi qu’à l’évocation de l’impact des sciences et des technologies sur les manières de penser et de se comporter dans les sociétés modernes.

 

Mercredi 16 avril 2014, 10h00 – 13h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 1 (sans traduction simultanée)

La critique des totalitarismes et la revendication individualiste des sociétés modernes

La philosophie politique s’est trouvée dévaluée, notamment selon Léo Strauss, au profit d’une science politique ouverte à un historicisme et un positivisme ruineux pour les valeurs collectives. L’analyse des Etats totalitaires a contribué à en réveiller l’exigence et à interroger la portée des idéaux démocratiques.

  • Gauchet M., La Condition politique, Paris, Gallimard, 2005.
  • Arendt H., Les origines du totalitarisme, Gallimard 2002.

 

Jeudi 17 avril 2014, 16h30 – 19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Cours 1 (avec traduction simultanée)

Situation de l’humanisme au début du XXIe siècle

Les critiques portées contre l’humanisme par les « penseurs du soupçon », (Nietzsche, Marx, Freud, comme les appelait Michel Foucault) ont imposé des exigences conceptuelles et éthiques qu’il importe de rappeler – d’autant que s’annoncent pour certains, dans le monde des technologies, l’horizon d’un posthumanisme censé nous délivrer de la condition humaine.

  • Besnier J-M., L’humanisme déchiré, Paris, édition Descartes & Cie 1993.

 

Vendredi 18 avril 2014, 15h00-18h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Cours 2 (avec traduction simultanée)

L’universel et les droits de l’homme

La philosophie politique a d’emblée affaire dans son histoire avec la question de l’universel, de son statut et de sa crédibilité. Cela est particulièrement vrai dans un contexte où l’abstraction est soupçonnée d’engendrer l’aliénation. Retracer les avatars de l’universel permettra d’affronter quelques grands débats contemporains.

  • Castoriadis C., La montée de l’insignifiance, Paris, éditions Le Seuil 1996.

 

Samedi 19 avril 2014, 10h00-13h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 2 (sans traduction simultanée)

La critique des totalitarismes et la revendication individualiste des sociétés modernes (suite)

 

Lundi 21 avril 2014, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Cours 3 (avec traduction simultanée)

Progrès, liberté et égalité

La philosophie politique est confrontée à la question de l’équilibre à trouver entre liberté et égalité. Le XVIIIe siècle avait cru que les sciences et les techniques apporteraient les bonnes solutions. On mesure aujourd’hui que cette croyance est encore loin d’avoir pu se réaliser.

  • Bourg D. et Besnier J-M. (eds) Peut-on encore croire dans le progrès ?, Paris, PUF 2000.

 

Mardi 22 avril 2014, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Cours 4 (avec traduction simultanée)

Quelles valeurs émergent au XXIe siècle ?

Le nihilisme annoncé et analysé par Nietzsche prend aujourd’hui, selon certains, le visage de la mondialisation. Les technologies contribuent à ruiner nombre des repères et des identités jadis reçus comme structurants. La préoccupation pour l’éthique suffira-t-elle à infléchir cette évolution ?

  • Besnier J-M., Demain les posthumains. Le futur a-t-il encore besoin de nous ?, Paris, Fayard 2010 et Pluriel 2012.

 

Mercredi 23 avril 2014, 10h00-13h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 3 (sans traduction simultanée)

La responsabilité à l’ère du numérique

Le monde que façonnent nos technologies menace de diluer toute responsabilité humaine. La démocratie, à l’heure d’Internet, paraît menacée de se réduire au fonctionnement algorithmique du cyberespace. Quels contre-feux réveilleront l’esprit démocratique ?

  • Jonas H., Le principe-responsabilité, Paris, Gallimard 1979.

 

Jeudi 24 avril 2014, 9h00-12h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 4 (sans traduction simultanée)

Sagesse et folie contemporaines

L’irrationnel fait retour sous de multiples formes. Les technologies numériques laissent imaginer un monde dans lequel les hommes deviendraient superflus. Symptôme parmi d’autres : L’immortalité est aujourd’hui l’objet d’une attente fantasmatique qui disqualifie l’engagement dans le temps qu’appelle toute politique.

  • Besnier J-M., L’homme simplifié. Le syndrome de la touche étoile, Paris, Fayard 2012.

 

  Русский      Francais

Catalogue de la bibliothèque

Horaires:
lundi fermée
mardide 14h30 à 19h00
mercredi fermée
jeudi de 14h30 à 19h00
vendredide 14h30 à 19h00
samedi fermée