Programme Collège universitaire français – Université d'Etat de Saint-Pétersbourg
Le programme d’enseignement complémentaire
Collège universitaire français
Université d’Etat de Saint-Pétersbourg

Contacts

28 rue Tchaïkovski
«La Maison du juriste»
Tél.: +7 812 275 51 96
de 10h00 à 16h00
(lundi, mardi, jeudi et vendredi)
e-mail: contact@cuf.spbu.ru

Plan d’accès

map1-fr map2-fr

Calendrier

2020 << >>

Archive

Sociologie – Delphine SERRE

26 mars – 3 avril 2019

La sociologie du travail

Delphine SERRE

Université Paris Descartes

Bio-bibliographie de l’enseignant

Delphine Serre est professeure de sociologie à l’Université Paris Descartes (Faculté des SHS, Sorbonne). Elle est membre du laboratoire CERLIS (Centre de recherche sur les liens sociaux ; UMR 8070, CNRS, Paris Descartes, Sorbonne Nouvelle).

Ses recherches se situent au croisement de la sociologie du travail, de l’Etat, des classes sociales et du genre. A partir de plusieurs enquêtes ethnographiques sur des métiers du social et de la justice, Delphine Serre cherche à saisir les transformations de l’Etat social par le bas, en s’intéressant aux conditions de travail de ses agents. Elle analyse leurs pratiques, et notamment leurs usages du droit, en étant attentive aux divergences qui peuvent apparaitre au sein d’un même groupe professionnel, en lien notamment avec les trajectoires sociales, le genre et l’appartenance générationnelle. Elle mène actuellement une recherche sur les tribunaux des affaires de sécurité sociale et analyse les luttes de définition autour des accidents du travail. Une autre partie de ses recherches, plus quantitatives, visent à comprendre les principes d’opposition et d’inégalités qui structurent le monde social, en matière de préférences morales et de rapports au travail notamment.

Quelques publications :

- « Des morales de classe ? Dispositions éthiques et positions sociales dans la France contemporaine », avec Rémy Caveng, Fanny Darbus, François Denord et Sylvain Thine, Actes de la recherche en sciences sociales, 2018, n°224, p. 76-101

- « Class and Gender Relations in the Welfare State: The Contradictory Dictates of the Norm of Female Autonomy », Social Sciences, 2017, 6(2), 48 ; doi: 10.3390/socsci6020048

- « Des agents de l’Etat interchangeables ? L’ajustement dispositionnel des agents au cœur de l’action publique », avec Sylvain Laurens, Politix, 2016, vol. 29, n°115, p. 157-177

- « Les rouages du genre. La différenciation des pratiques de travail chez les juges des enfants. », avec Anne Paillet, Sociologie du travail, 2014, vol. 56, n°3, p. 342-364

- « Le capital culturel dans tous ses états », Actes de la recherche en sciences sociales, 2012, n°191-192, p. 4-13.

- « Gouverner le travail des assistantes sociales par le chiffre ? Les effets contrastés d’un indicateur informel », Informations sociales, 2011, n°167, p. 132-139.

Enquêter sur le travail. Concepts, méthodes, récits, avec Christelle Avril et Marie Cartier, Paris, La Découverte (collection « Guides / Grands Repères »), 2010.

- Les Coulisses de l’Etat social. Enquête sur les signalements d’enfant en danger, Paris, Raisons d’agir, 2009.

- « Une écriture sous surveillance : les assistantes sociales et la rédaction du signalement d’enfant en danger », Langage et société, 2008, n°126, p. 39-56.

- Travailler pour être heureux ? Le bonheur et le travail en France, avec Christian Baudelot, Michel Gollac, Céline Bessière, Isabelle Coutant, Olivier Godechot, Frédéric Viguier, Paris, Fayard, 2003.

 

Programme du cours

Le cours propose de réfléchir aux manières dont les normes et les règles façonnent le monde du travail, aussi bien les situations de travail que les pratiques des travailleurs et leurs perceptions. A partir d’enquêtes menées principalement en France, qualitatives et quantitatives, le cours s’attachera à réfléchir aux différentes sources de ces normes, à leur mode de production, leur diffusion, leurs effets et leurs réappropriations parfois divergentes. Deux sources normatives seront successivement explorées : l’une relevant de l’organisation et du pouvoir hiérarchique (prescriptions), l’autre relevant de sources juridiques diverses (droit du travail, droit de la sécurité sociale). A chaque fois cette réflexion sur les normes permettra de réfléchir à des problématiques fondamentales de la sociologie du travail (aliénation, autonomie, intégration) mais aussi, grâce à des enquêtes de terrain variées, de mettre en exergue les grandes transformations en cours au sein du monde du travail (managérialisation par le chiffre, intensification) et leurs ambivalences. Le cours apportera ainsi un éclairage sociologique à des questions d’actualité à fort enjeu comme celle de la protection de la santé au travail et de la judiciarisation.

Le programme est donné à titre indicatif : en fonction du déroulement des séances, certains points pourront être développés ou reportés aux séances suivantes.

Les séances de cours (conférences traduites) permettront de donner un cadre de réflexion général, du point de vue des concepts et des grandes évolutions du monde du travail en France. Les séances du séminaire seront elles plus spécifiquement axées sur la question des méthodes d’enquête en sociologie du travail. Elles seront l’occasion de revenir sur les différentes sources disponibles et mobilisables dans les enquêtes sur le travail et sur les manières de les articuler. Une partie du temps de séminaire sera également consacrée à la discussion des travaux étudiants.

Pour alimenter de façon constructive la discussion autour des méthodes d’enquête, un travail préparatoire est demandé aux étudiants et étudiantes qui suivent les séminaires. Les indications pour ce travail sont précisées dans un document à part.

 

Mardi 26 mars 2019, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 1 (avec traduction simultanée)

Rationaliser le travail par les prescriptions 

1) Taylorisme et « travail en miettes » (G. Friedmann)

2) Vers une organisation post-taylorienne : modèle toyotiste et impératif de flexibilité

3) Les « OS du tertiaire » ou l’extension de la standardisation aux métiers de service

 

Mercredi 27 mars 2019, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 2 (avec traduction simultanée)

Des rapports différenciés aux prescriptions

1) Travail prescrit, travail réel : un écart insurmontable

2) Formes de résistance : du freinage aux mobilisations

3) Autonomie sous contrôle et pénibilités : le poids des contextes et des trajectoires

 

Jeudi 28 mars 2019, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 3 (avec traduction simultanée)

Droit et protection des travailleurs

1)    De la société salariale à son effritement

2)    Les effets du statut d’emploi précaire sur la santé au travail

3)    Statut d’indépendant et conditions de travail

 

Vendredi 29 mars 2019, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Séminaire 1 (sans traduction simultanée)

Les méthodes d’enquête sur le travail (observations, entretiens, questionnaires et sources documentaires)

 

Samedi 30 mars 2019, 10h00-13h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 2 (sans traduction simultanée)

L’enquête Conditions de travail : apports et limites d’une enquête statistique

Ce séminaire s’appuiera sur le travail préparatoire réalisé par les étudiants.

 

Lundi 1er  avril 2019, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 4 (avec traduction simultanée)

Des applications inégales du droit

1)    Non respect du droit et moyens d’action des agents chargés de le faire respecter

2)    Non recours et conscience du droit du côté des travailleurs

3)    De la représentation profane à la qualification juridique : le rôle des experts et des syndicats

 

Mardi 2 avril 2019, 15h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Séminaire 3 (sans traduction simultanée)

Discussion autour des travaux d’étudiants et d’étudiantes

 

Mercredi 3 avril 2019, 9h00-11h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 4 (sans traduction simultanée)

Croiser les méthodes d’enquête qualitative, quantitative et documentaire

 


Bibliographie du cours

La bibliographie ci-dessous – présentée dans l’ordre des séances – est indicative et sera complétée à chaque cours.

 

Lallement (Michel), Le travail. Une sociologie contemporaine, Paris, Gallimard, Coll. « Folio Essais », 2007 (chapitres VI, VIII, IX et X)

Beaud (Stéphane) et Pialoux (Michel), Retour sur la condition ouvrière, Paris, Fayard, 1999 (La Découverte Poche, 2012)

de Coninck (Frédéric), « Du post-taylorisme à l’effritement des organisations », Travail et emploi, 2004, n°100, p. 139-149

Roy (Donald), Un sociologue à l’usine, Paris, La Découverte, « Classiques. Grands Repères », 2006, p. 37-69 (chapitres 1 et 2)

Béroud (Sophie), Denis (Jean-Michel), Desage (Guillaume), Giraud (Baptiste), Pélisse (Jérôme), La lutte continue ? Les conflits du travail dans la France contemporaine, Bellecombe-en-Bauges, Ed. Du Croquant, coll. Savoir/agir, 2008

Castel (Robert), « L’effritement de la condition salariale », Sociétés et représentations, 1997, n°5, p. 97-103

Gollac (Michel) et Volkoff (Serge), « Citius, altius, fortius. L’intensification du travail », Actes de la recherche en sciences sociales, 1996, n°114, p. 54-63

Thébaud-Mony (Annie), « Histoires professionnelles et cancer », Actes de la recherche en sciences sociales, 2006, n°163, p. 18-31.

Marchand (Anne), « Quand les cancers du travail échappent à la reconnaissance. Les facteurs du non-recours au droit », Sociétés contemporaines, 2016, n°102, p. 103-128.

 

 

Pour approfondir :

Castel (Robert), Les Métamorphoses de la question sociale. Une chronique du salariat, Paris, Fayard, 1995 (chapitres VII et VIII)

Crasset (Olivier), La Santé des artisans. De l’acharnement au travail au souci de soi, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2017

Dujarier (Marie-Anne), L’Idéal au travail, Paris, PUF, 2006.

Friedmann (Georges), Le Travail en miettes, Paris, Gallimard, 1964 (1e éd. 1956)

Gollac (Michel), Volkoff (Serge), Wolff (Loup), Les Conditions de travail,La Découverte, Coll. Repères, 2014 (3ème édition)

Jounin (Nicolas), Chantier interdit au public. Enquête parmi les travailleurs du bâtiment, Paris, La Découverte, 2009

Marichalar (Pascal), Médecin du travail, Médecin du patron ?, SciencesPo Les Presses, 2014.

Willemez (Laurent), Le Droit du travail en danger. Une ressource collective pour des combats individuels, Bellecombe-en-Bauges, Ed. Du Croquant, coll. Savoir/agir, 2006.

 

 

Témoignages et récits :

Linhart (Robert), L’Etabli, Paris, Minuit, 1978

Malet (Jean-Baptiste), En Amazonie. Infiltré dans « le meilleur des mondes », Fayard/Pluriel, 2015

« Mayant Faty, ménages et remue-ménage d’une femme de chambre. Entretien avec Isabelle Puech », Travail, genre et sociétés, 2005, n°13, p. 5-25

« Nathalie M. Le refus d’encaisser. Propos recueillis par Marlène Benquet », Travail, genre et sociétés, 2009, n°21, p. 9-24

 

——————————————————————————————————————–

Bibliographie du séminaire autour des méthodes d’enquête en sociologie du travail :

 

Avril (Christelle), Cartier (Marie), Serre (Delphine), Enquêter sur le travail. Concepts, méthodes, récits, Paris,La Découverte, 2010.

Avril (Christelle), « Le travail des aides à domicile pour personnes âgées : contraintes et savoir-faire », Le Mouvement social, 2006, n° 216, p. 87-99

Peneff (Jean), L’Hôpital en urgence, Paris, Métailié, 1992.

Pialoux (Michel), « L’ouvrière et le chef d’équipe ou comment parler du travail ? », Travail et emploi, 1995, n°62, p. 4-39

Lomba (Cédric), « Avant que les papiers ne rentrent dans les cartons : usages ethnographiques des documents d’entreprises », in Arborio (Anne-Marie), Cohen (Yves), Fournier (Pierre), Hatzfeld (Nicolas), Lomba (Cédric) et Muller (Séverin) (dir.), Observer le travail. Histoire, ethnographie, approches combinées, Paris, La Découverte Coll. Recherches, 2008, p. 29-44

Algava (Élisabeth), avec Davie (Emma), Loquet (Julien), Vinck (Lydie), « Conditions de travail. Reprise de l’intensification du travail chez les salariés », Dares Analyses, juillet 2014, n°049, 11 p.

https://dares.travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/2014-049.pdf

Gollac (Michel), « Des chiffres insensés ? Pourquoi et comment on donne un sens aux données statistiques », Revue française de sociologie, 1997, 38-1, p. 5-36.

Bessière (Céline) et Houseaux (Frédérique), « Suivre des enquêteurs », Genèses, 1997, n°29, p. 100-114 (+ Baudelot (Christian) et Gollac (Michel), « Faire avec », Genèses, 1997, n°29, p. 115-118)

 

 

  Русский      Francais

Réseaux sociaux

 

Afin de recevoir automatiquement les nouvelles publications du Collège, pensez à vous abonner à nos pages des réseaux sociaux.

Catalogue de la bibliothèque

Horaires:
lundi fermée
mardi15h - 19h00
mercredi fermée
jeudi 15h - 19h00
vendredi15h - 19h00
samedi fermée