Programme Collège universitaire français – Université d'Etat de Saint-Pétersbourg
Le programme d’enseignement complémentaire
Collège universitaire français
Université d’Etat de Saint-Pétersbourg

Contacts

28 rue Tchaïkovski
«La Maison du juriste»
Tél.: +7 812 275 51 96
de 10h00 à 16h00
(lundi, mardi, jeudi et vendredi)
e-mail: contact@cuf.spbu.ru

Plan d’accès

map1-fr map2-fr

Calendrier

2020 << >>

Archive

Histoire-Joël CHANDELIER

Justice et injustice au Moyen Âge

25 novembre – 3 décembre 2019

Joël CHANDELIER

Université Paris 8 – Vincennes-Saint-Denis

 

Bio-bibliographie de l’enseignant

Joël Chandelier est maître de conférences en histoire médiévale à l’université Paris 8. Ses travaux portent sur l’histoire des sciences et des savoirs en général, et spécifiquement sur la réception de la médecine arabe en Occident à la fin du Moyen Âge, avec un intérêt particulier pour le cadre des universités italiennes. Il a publié en 2017 un ouvrage intitulé Avicenne et la médecine en Italie. Le Canon dans les universités (1200-1350), ainsi que plusieurs ouvrages collectifs, sur L’anthropologie des médecins IXe-XVIIIe siècle (avec A. Robert, dossier de laRevue de Synthèse, 2013), Frontières des savoirs en Italie à l’époque des premières universités (XIIIe-XVe siècles) (avec A. Robert, 2015), ou encore Science et technique au Moyen Âge (XIIe-XVe siècle) (avec C. Verna et N. Weill-Parot, 2017).

Ses travaux sur l’histoire des sciences, et notamment de la médecine, se situent à la jonction entre le monde latin médiéval et le monde islamique, puisqu’il s’intéresse autant à la production de la science arabe qu’à sa traduction et à sa réception dans le monde occidental. Ses recherches actuels s’orientent dans deux directions : les liens entre la médecine et la philosophie, notamment politique, à la Renaissance, et la production médicale du grand savant andalou Averroès (Ibn Rushd, 1126-1198).

Programme du cours

Le cours s’attachera à étudier la notion de justice, et son (apparente) opposée, celle d’injustice, tout au long du Moyen Âge mais en privilégiant la période tardive (XIIIe-XVe s.). En effet, c’est au Moyen Âge que sont peu à peu synthétisés les grands systèmes juridiques tant occidentaux qu’orientaux : codification à partir du droit romain, droit canon de l’Eglise, common law anglaise, justice islamique dans les pays musulmans, affirmation du rôle normatif du souverain presque partout. La place de la religion, dans des sociétés monothéistes où Dieu est source de toute justice, mais où les expressions de cette dernière sont fondamentalement pluralistes, devra être aussi interrogée. Pour cette raison, une comparaison entre le monde latin (chrétienté occidentale) et le monde islamique méditerranéen permettra d’apporter des éclairages nouveaux sur les dynamiques à l’œuvre dans cette période essentielle de formation des souverainetés modernes.
Toutefois, le cours ne se limitera pas à cette étude des fondements théoriques et historiques de la justice médiévale. En effet, celle-ci est avant tout une pratique, qui doit s’adapter à des contraintes matérielles (les limites d’un État encore loin d’être capable de contrôler le territoire et les hommes, notamment) et vise aussi des objectifs parfois éloignés de ceux que l’on assigne couramment à la justice aujourd’hui : le but est parfois moins de rechercher la vérité que d’assurer la paix, au travers de la résolution des conflits et de l’affirmation spectaculaire de l’ordre social. Pour cette raison, on s’attardera longuement sur la variété des crimes et les modalités des châtiments, tout en étudiant, à travers quelques exemples (révoltes populaires, procès « politiques ») les différentes formes que pouvait prendre le combat contre l’injustice.

 

Lundi 25 novembre 2019, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 1 (avec traduction simultanée)

Justice et injustice dans le monde médiéval : héritagespolitiques, philosophiques et religieux

 

Mardi 26 novembre 2019, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 2 (avec traduction simultanée)

Ordinaire et exception : le système juridique de l’Occident médiéval (XIIIe-XVe s.)

 

Mercredi 27 novembre 2019, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Séminaire 1 (sans traduction simultanée)

Pouvoir et mise en scène de la justice à la fin du Moyen Âge

 

Jeudi 28 novembre 2019, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 3 (avec traduction simultanée)

Justice religieuse ou justice profane ? La justice du monde islamique

 

Vendredi 29 novembre 2019, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 4 (avec traduction simultanée)

Violence et crimes

 

Samedi 30 novembre 2019, 10h00-13h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 2 (sans traduction simultanée)

La justice des minorités dans le monde méditerranéen

 

Lundi 2 décembre 2019, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Séminaire 3 (sans traduction simultanée)

Révoltes, émeutes et émotions à la fin du Moyen Âge

 

Mardi 3 décembre 2019, 9h00-12h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 4 (sans traduction simultanée)

Les procès politiques de la fin du Moyen Âge : une parodie de justice ?

 

Bibliographie du cours

Occident :

Maïté Billoré, Isabelle Mathieu et Carole Avignon, La justice dans la France médiévale VIIIe-XVe siècles, Paris, Armand Colin, 2012.
Maïté Billoré et Isabelle MathieuCrimes horribles au Moyen âge, Paris, Jean-Paul Gisserot, 2017.
Samuel K. Cohn, Lust for Liberty. the politics of social revolt in medieval Europe, 1200-1425: Italy, France, and Flanders, Cambrdige (Mass.), Harvard UniversityPress, 2006.
Trevor Dean, Crime and justice in latemedievalItaly, Cambridge, Cambridge UniversityPress, 2007.
Trevor Dean, Crime in medieval Europe, 1200-1550, Harlow-New York, Longman, 2001.
Claude Gauvard, « De graceespecial ». Crime, État et société en France à la fin du Moyen Âge, 2 vol. Paris, Publications de la Sorbonne, 1991.
Claude Gauvard, Violence et ordre public au Moyen âge, Paris, Picard, 2005.
Claude Gauvard, Condamner à mort au Moyen Âge, Paris, PUF, 2018.
Nicole Gonthier, Le châtiment du crime au Moyen âge XIIe-XVIe siècles, Rennes, PUR, 1998.
Robert Jacob, La grâce des juges. L’institution judiciaire et le sacré en Occident, Paris, Presses universitaires de France, 2014.
Hunt Janin, Medieval justice : cases and laws in France, England and Germany, 500-1500, Londres, McFarland, 2004.
Justice et injustice au Moyen Âge, éd. Leo Carruthers, Paris, Association des médéivistes anglicistes de l’enseignement supérieur, 1999.
ÉlisabethLusset, Crime, châtiment et grâce dans les monastères au Moyen Âge (XIIe-XVe siècle), Turnohout, Brepols, 2017.
Michel Mollat et Philippe Wolff, Ongles bleux, Jacques et Ciompi. Les révolutions populaires en Europe aux XIVe et XVe siècles, Paris, Calmann-Lévy, 1970 (rééd. Flammarion, 1993).
Anthony Musson, Medievallaw in context : the growth of legalconsciousnessfrom Magna Carta to the Peasants’ Revolt, New York, Manchester UniversityPress, 2001.
Les rites de la justice : gestes et rituels judiciaires au Moyen âge, dir. Claude Gauvard et Robert Jacob, Paris, Le Léopard d’Or, 2000.
Le roi fontaine de justice : pouvoir justicier et pouvoir royal au Moyen âge et à la Renaissance, dir. Silvère Menegaldo et Bernard Ribémont, Paris, Klincksieck, 2012.
Valérie Toureille, Crime et châtiment au Moyen Âge (Ve-XVe siècle), Paris, Seuil, 2013.
Massimo Vallerani, Medieval public justice, Washington D.C., CatholicUniversity of Americapress, 2012.
Violences souveraines au Moyen Âge : travaux d’une école historique, dir. François Foronda, Christine Barralis, Bénédicte Sère, Paris, PUF, 2010.

Orient :

Dutton, Y. The Origins of Islamic Law.The Qu’ran, the Muwaṭṭaand Madinan ‘Amal, Surrey, Curzon, 1999.
Hallaq, W. B., The Origins and the Evolution of Islamic Law, Cambridge, Cambridge UniversityPress, 2005.
Jany, J. Judging in the Islamic, Jewish and Zoroastrian Traditions. A Comparison of Theory and Practice, Farnham, Ashgate, 2012.
Jokisch, B. Islamic Imperial Law. Harun-Al-Rashid’s Codification Project, Berlin, De Gruyter, 2007.
Lange, Christian, Justice, Punishment and the MedievalMuslim Imagination, Cambridge, CambridgeUniversityPress, 2008.
Melchert, Chr., The Formation of the SunniSchools of Law, 9th-10th Centuries C.E., Leyde-New York-Cologne, Brill, 1997.
Nielsen, Jørgen, Secular Justice in an Islamic State : Maẓālimunder the BaḥrīMamlūks, 662/1264-789/1387, Leyde, NederlandsHistorisch-ArchaeologischInstituut te Istanbul, 1985.
Schacht, Joseph, An Introduction to Islamic Law, Oxford, ClarendonPress, 1982 (1ère éd. 1964).
Tillier, Mathieu, L’invention du cadi. La justice des musulmans, des juifs et des chrétiens aux premiers siècles de l’Islam, Paris, Publications de la Sorbonne, 2017.
Tyan, Emile, Histoire de l’organisation judiciaire en pays d’Islam, Leyde-New York-Cologne, Brill, 1960.
Vikør, K.S., BetweenGod and the Sultan. A History of Islamic Law, Londres, Hurst, 2005.

Littérature-Anne DUCREY

L’écriture du désir dans le théâtre français du XXe siècle

14 – 22 novembre 2019

Anne DUCREY

Sorbonne Université (Paris IV)

 

Bio-bibliographie de l’enseignant

Entrée à l’ENS (Fontenay/ St Cloud) en section russe, Anne Ducrey choisit de passer l’Agrégation de Lettres modernes. Elle soutient ensuite un Doctorat de littérature comparée sous la direction de Jean-Louis Backès portant sur les œuvres dramatiques de Maurice Maeterlinck et d’Alexandre Blok. Après 4 années à l’Université de Tours, elle obtient un poste à l’Université de Lille 3 en Littérature comparée, puis à Paris IV (désormais Sorbonne Université), toujours en littérature comparée. Ses recherches portent sur le théâtre européen de la fin du XIXe-début XXe, avec notamment un ouvrage publié en 2015 aux Presses Universitaires de Strasbourg Renaissances du Mystère en Europe fin XIXe – début XXIsiècles, en collaboration avec Tatiana Victoroff, et sur les relations esthétiques entre le monde slave et l’Europe de l’ouest (avec de nombreux articles parus, dont le dernier en date s’intitule « Lire le mal à l’aune de Crime et châtiment ou l’intertextualité critique dans Maudit soit Dostoïevski d’Atiq Rahimi », in Natalia Leclerc et Anne Pinot, « La révolution a été faite par les voluptueux », La force du mal dans l’œuvre de Dostoïevski, aux éditions Hermann en 2019.

 

Programme du cours

Textes proposés à l’étude :

- Jean Genet, Les Bonnes (1947, version définitive 1968)

-  Bernard-Marie Koltès, Dans la solitude des champs de coton (1985)

Jean-Luc Lagarce, Juste la fin du monde (1990)

Le mouvement symboliste amorce, à la fin du XIXe siècle sur la scène française, un véritable renouvellement des formes dramatiques et une réflexion passionnante sur la représentation théâtrale. Au XXe siècle, des transformations majeures affectent la dramaturgie, et en particulier l’action, le personnage et l’espace scénique. Affranchi de l’illusionnisme qui a longtemps prévalu, le théâtre explore et questionne ce qui fait le sens de l’existence humaine.

Longtemps confondu avec la passion, le désir (désir de l’autre ou désir de gloire) a modélisé nombre de pièces traitant d’amours contrariées, ou de dilemmes opposant la passion au devoir. A la fin du XIXe siècle, avec les travaux de Hartmann et de Freud sur l’inconscient et les pulsions, le désir investit la scène et déploie des scenarii comme des problématiques inédites qui engagent le théâtre sur la voie de la modernité. C’est sur trois écritures modernes du désir que nous nous pencherons avec Les Bonnes de Jean Genet, Dans la solitude des champs de coton de Bernard-Marie Koltès, et Juste la fin du monde de Jean-Luc Lagarce.

Jeudi 14 novembre 2019, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Séminaire 1 (sans traduction simultanée)

Les Bonnes de Jean Genet

 

Vendredi 15 novembre 2019, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 1 (avec traduction simultanée)

Regards sur le théâtre français aux XXe et XXIe siècles : nouvelles écritures du désir

 

 

Samedi 16 novembre 2019, 10h00-13h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 2 (sans traduction simultanée)

Dans la solitude des champs de coton de Bernard-Marie Koltès 

 

Lundi 18 novembre 2019, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 2 (avec traduction simultanée)

Jean Genet, Les Bonnes, ou la cérémonie du désir

 

Mardi 19 novembre 2019, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 3 (avec traduction simultanée)

Dans la solitude des champs de coton de Bernard-Marie Koltès : le désir ou le deal comme métaphore du rapport à l’Autre.

 

 

Mercredi 20 novembre 2019, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 4 (avec traduction simultanée)

Juste la fin du monde de Jean-Luc Lagarce, ou le désir de dire

 

 

Jeudi 21 novembre 2019, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Séminaire 3 (sans traduction simultanée)

Juste la fin du monde de Jean-Luc Lagarce

 

Vendredi 22 novembre 2019, 9h00-12h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 4 (sans traduction simultanée)

Méthodologie : commentaire composé, dissertation

Travail sur les textes au programme

 

Bibliographie du cours

1. corpus :

-       Jean Genet, Les Bonnes (1947, version définitive 1968)

-       Bernard-Marie Koltès, Dans la solitude des champs de coton (1986)

-       Jean-Luc Lagarce, Juste la fin du monde (1990)

 

2. études critiques : bibliographie non exhaustive

  • Genet :

-       Les « Bonnes » de Jean Genet dans la mise en scène de Victor Garcia, in  Les Voies de la création théâtrale, vol IV, Editions du CNRS, 1975.

-       Bataille, Georges, La littérature et le mal, Gallimard, coll. Blanche, Paris, 1957.

-       Cetta, Lewis T., Profane Play, Ritual, and Jean Genet : a Study of his Drama, University of Alabama Press, 1974.

-       Guicharnaud, Jacques, Modern French Theater from Giraudoux to Genet, New Haven and London, Yale University Press, 1967.

-       Redonnet, Marie, Jean Genet le poète travesti. Portrait d’une œuvre, Grasset, Paris, 2000.

-       Sartre, Jean-Paul, Saint Genet, comédien et martyr, Gallimard, Paris, 1952.

 

  • Koltès :

-      Collectif, Théâtre aujourd’hui n° 5, Koltès, combats avec la scène, CNDP / Ministère de l’éducation nationale / Ministère de la culture et de la communication, 1996.

-      Revue Europe, « Bernard-Marie Koltès, 2007.

-      Deville, Jacques, La Bibliothèque de Koltès : réécritures et métissages : actes des secondes Rencontres internationales Bernard-Marie Koltès, organisées à Metz en octobre 2002 par les Bibliothèques-Médiathèques de Metz, 2004.

-      Evrard, Franck, Étude sur Koltès, Dans la solitude des champs de coton, Paris, Ellipses, 2004.

-      Mura-Brunel, Aline, Des voix dans la nuit : Dans la solitude des champs de coton : Bernard-Marie Koltès, Paris, Le Lavoir Saint-Martin, 2015.

-      Patrice, Stéphane, Koltès subversif, Descartes & Cie, Paris, 2008.

 

  • Lagarce :

-       Site internet Lagarce.net

-       Journal 1977-1990, Besançon, Les Solitaires Intempestifs, 2007.

-       Journal 1990-1995, Besançon, Les Solitaires Intempestifs, 2008.

-       Brun, Catherine, « Jean-Luc Lagarce et la poétique du détour : l’exemple de Juste la fin du monde », in Revue d’histoire littéraire de la France, Paris, PUF, 2009.

-       Jolly, Geneviève et Rault, Julien, Jean-Luc Lagarce : « Derniers remords avant l’oubli », « Juste la fin du monde », Neuilly-sur-Seine, Atlande, 2011.

 

Droit-Elodie GAVIN-MILLAN OoSTERLINCK

Droit des biens

5 – 13 novembre 2019

Elodie GAVIN-MILLAN OoSTERLINCK

Université d’Aix-Marseille

 

Programme du cours

Les étudiants sont invités à découvrir le droit des biens tel que conçu dans le Code civil de 1804, dans son Livre II « des biens et des différentes modifications de la propriété » et dans son Livre III « des différentes manières dont on acquiert la propriété ». Il s’agit d’aborder les notions fondamentales en droit des biens : la classification des biens, le droit de propriété, ses éléments constitutifs et ses caractères, les différentes modalités du droit de propriété, la propriété collective, la propriété démembrée et la possession. Tout au long cours, la question se posera de savoir comment les textes du code civil de 1804 ont évolué sous la pression croissante de l’ordre public. Comment la jurisprudence interprète ou applique ces textes ? Comment la doctrine réagit aux solutions jurisprudentielles relatives à des textes anciens et peut-être surannés ?

 

Mardi 5 novembre 2019, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 1 (avec traduction simultanée)

Introductions au droit des biens

-       Classification des biens

-       Théorie du patrimoine

 

Mercredi 6 novembre 2019, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 2 (avec traduction simultanée)

Le rapport de fait avec un bien : la théorie de la possession

-       Les fonctions de la possession

-       Les éléments constitutifs et les caractères de la possession

 

Jeudi 7 novembre 2019, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 3 (avec traduction simultanée)

Le droit de propriété

-       Les éléments constitutifs

-       Les caractères

 

Vendredi 8 novembre 2019, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 4 (avec traduction simultanée)

Les modalités d’acquisition de la propriété

-       L’accession

-       La possession

 

Samedi 9 novembre 2019, 10h00-13h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 1 (sans traduction simultanée)

La protection et la preuve du droit de propriété

-       L’action pétitoire, la protection judiciaire de la propriété

-       La preuve de la propriété immobilière

 

Lundi 11 novembre 2019, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 5 (avec traduction simultanée)

La propriété collective

-       L’indivision

-       La copropriété

 

Mardi 12 novembre 2019, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 6 (avec traduction simultanée)

La propriété collective, suite et fin

-       La copropriété 1

-       La mitoyenneté

Mercredi 13 novembre 2019, 9h00-12h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 2 (sans traduction simultanée)

La propriété démembrée

-       L’usufruit

-       Les servitudes

 

Bio-bibliographie de l’enseignant

Ch.Atias, Droit civil : les biens, LexisNaxis, 12ème éd., 2014

J.L. Bergel, M. Bruschi, S. Cimamonti. Traité de droit civil, Les biens, LGDJ, 2ème éd., 2010

P. Berlioz, Droit des biens, Ellipses, coll. Cours magistral, 2014

J. Carbonnier, Droit civil, t. III, Les biens, PUF, coll. Thémis, 18ème éd., 1988

G. Cornu, Droit civil, les biens, L.G.D.J, Précis Domat, 13ème éd., 2007

W. Dross, Droit civil, Les choses, LGDJ, 2012

W. Dross, Droit des biens, LGDJ lextenso, 3ème éd., 2017

S. Druffin-Bricca, L.C. Henry, Droit des biens, Gualino, Coll. Mémentos LMD, 8ème éd., 2018

Ch. Larroumet, Droit civil, t. II, les biens, Droits réels principaux, Économica, 5ème éd., 2006

Ph. Malaurie, L. Aynès, Les biens, L.G.D.J., coll. Droit civil, 7ème éd., 2017

M.L. Mathieu, Droit civil, Les biens, Sirey, coll. Université, 3ème éd., 2013

H., L. et J. Mazeaud, F. Chabas, Leçons de droit civil, t. II, vol. II, Biens : Droit de propriété et ses démembrements, par F. Chabas, Montchrestien, 8ème éd., 1994

G. Mémenteau, Droit des biens, Bruylant, coll. Paradigme, IIème éd., 2018

M. Planiol, G. Ripert, Traité de droit civil français, t. III, les biens, par M. Picard, LGDJ, 2ème éd., 1952

N. Reboul-Maupin, Droit des biens, Dalloz, coll. HyperCours, 7ème éd., 2018

S. Schiller, Droit des biens, Dalloz, coll. Cours dalloz, 7ème éd., 2015

F. Terré, Y. Lequette, S. Gaudemet, Droit civil, les biens, Précis Dalloz, 10ème éd., 2018

F. Zenati, Th. Revet, Les biens, PUF, coll. Droit fondamental, 3ème éd., 2007

Sociologie-Cyril LEMIEUX

 

Les mots/les maux de la modernité

21-29 octobre 2019

Cyril LEMIEUX

EHESS

 

Bio-bibliographie de l’enseignant

Cyril Lemieux est sociologue, directeur d’études à l’EHESS et directeur du Laboratoire interdisciplinaire d’études sur les réflexivités (LIER). Un premier volet de ses recherches est consacré à la sociologie des médias et de l’espace public. Dans ce domaine, il a notamment publié Mauvaise presse (2000), A l’épreuve du scandale (avec D. de Blic, 2005) et La subjectivité journalistique (2010). Un second volet de son travail concerne les rapports entre sociologie et critique sociale. Dans ce domaine, il a notamment publié Le Devoir et la grâce (2009), Faire des sciences sociales : critiquer (avec P. Haag, 2012), Socialisme et sociologie (avec B. Karsenti, 2017) et La sociologie pragmatique (2018). En marge de ses travaux, il tente de promouvoir la sociologie dans les médias. Dans cette perspective, il a tenu des chroniques régulières sur le site du Monde.fr, à la radio publique France-Culture et dans le quotidien Libération, dont certaines ont été regroupées en ouvrages (Un président élu par les médias? 2010 ; La sociologie sur le vif, 2010 ; Sociographic, illustré par le street artiste Saint-Oma, 2016). Il a également co-dirigé Pour les sciences sociales (2017), un ouvrage qui présente au grand public 101 livres importants des sciences sociales publiés dans le monde depuis la seconde guerre mondiale.

Programme du cours

La sociologie est une science apparue à la fin du XIXe siècle dont le but est d’analyser les problèmes (d’ordre économique, politique, culturel, intime, etc.) que les membres des sociétés modernes doivent affronter – des problèmes qui ne se posaient pas, ou du moins pas de la même façon, à leurs ancêtres des sociétés traditionnelles. Ce faisant, le but de la sociologie est aussi d’envisager comment ces problèmes propres à la modernité peuvent être sinon totalement résolus, du moins collectivement gérés d’une manière plus harmonieuse. Pour cerner ce qui fait la spécificité des sociétés modernes et de leurs problèmes, les sociologues classiques ont insisté sur le fait qu’il s’agit de sociétés « différenciées », « capitalistes », « industrielles », « individualistes » ou encore « pluralistes » : la prise en compte de ces différentes caractéristiques les a aidés à comprendre en quoi consistent exactement les processus de modernisation et ce qu’on appelle aujourd’hui la « mondialisation » ; elle a également fourni des clés pour mieux cerner les limites que rencontrent ces processus de modernisation et de mondialisation, et les effets, parfois paradoxaux ou inattendus, qu’ils produisent. Dans ce cours, on se propose de donner un aperçu de la façon dont les sociologues abordent et analysent l’ensemble de ces questions. Cependant, on le fera d’une manière bien particulière puisqu’il s’agira de s’intéresser en priorité à certains mots (en l’occurrence, des verbes d’action tels que « apprendre », « vendre », « protester », « prévoir », etc.) dont on cherchera à montrer à quels types de problèmes concrets ils renvoient au sein des sociétés modernes. Par un jeu de mots qui ne fonctionne qu’en français, on ira ainsi de l’analyse de ces mots (слова) à l’analyse des maux (плохо) auxquels ils sont associés.

 

Lundi 21 octobre 2019, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 1 (avec traduction simultanée)

La sociologie et les mots de la modernité

 

Mardi 22 octobre 2019, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 2 (avec traduction simultanée)

Les mots de l’économie moderne : vendre et réussir

 

Mercredi 23 octobre 2019, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Séminaire 1 (sans traduction simultanée)

Faire une recherche en sociologie. 1. Rendre la réalité sociale énigmatique

 

Jeudi 24 octobre 2019, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 3 (avec traduction simultanée)

Les mots de la politique moderne : protester et se maîtriser

 

Vendredi 25 octobre 2019, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 4 (avec traduction simultanée)

Les mots de la science moderne : prévoir et expliquer

 

Samedi 26 octobre 2019, 10h00-13h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 2 (sans traduction simultanée)

Faire une recherche en sociologie. 2. Enquêter sur la réalité sociale

 

Lundi 28 octobre 2019, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Séminaire 3 (sans traduction simultanée)

Faire une recherche en sociologie. 3. Ecrire des textes de sociologie

 

Mardi 29 octobre 2019, 9h00-12h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 4 (sans traduction simultanée)

Faire une recherche en sociologie. 4. Discussion sur les projets de recherche des étudiants

 

Bibliographie du cours

Cours magistral

1. La sociologie et les mots de la modernité

  • Chapoulie Jean-Michel, La tradition sociologique de Chicago, Seuil, 2001.
  • Durkheim Emile, Les règles de la méthode sociologique, PUF, 1987 [édition originale : 1895].
  • Tarde Gabriel, Les lois de l’imitation, Kimé, 1993 [édition originale : 1893].
  • Weber Max, Economie et société, Pocket, 1995 [édition originale : 1922].

2. Les mots de l’économie moderne : vendre et réussir

  • Bourdieu Pierre, La distinction, Editions de Minuit, 1979.
  • Godelier Maurice, L’énigme du don, Grasset, 1996.
  • Simmel Georg, Philosophie de l’argent, PUF, 2014 [édition originale: 1900].
  • Zelizer Viviana, Pricing the Priceless Child. The Changing Value of Children, Princeton University Press, 1985.

3. Les mots de la politique moderne : protester et se maîtriser

  • Elias Norbert, La société de cour, Paris, Flammarion [édition originale: 1969].
  • Felstiner William, Abel Richard & Sarat Austin, “L’émergence et la transformation des litiges”, Politix, n°16, 1991 [disponible en ligne]. Edition originale : 1981].
  • Goffman Erving, La mise en scène de la vie quotidienne, Editions de Minuit, 1973 [édition originale: 1959].
  • Hirschman Albert, Défection et prise de parole, Fayard, 1995 [édition originale: 1970].

4. Les mots de la science moderne : prévoir et expliquer

  • Beck Ulrich, La société du risque, Flammarion-Champs, 2008 [édition originale: 1986].
  • Durkheim Emile, Le suicide, PUF, 1991 [édition originale: 1898].
  • Merton Robert, Eléments de théorie et de méthode sociologique, Armand Colin, 1997 [édition originale: 1949].
  • Schütz Alfred, “Tirésias ou notre connaissance des évènements futurs”, in A. Schütz, Le chercheur et le quotidien, Méridiens Klincksieck, 1987 [édition originale: 1959].

 

Séminaire

1. Rendre la réalité sociale énigmatique

Lemieux Cyril, « Problématiser », in S. Paugam, dir. L’enquête sociologique, PUF, 2010, p. 27-51.

Voir aussi :

  • Durkheim Emile, Le suicide, PUF, 1991 [édition originale: 1898].
  • Weber Max, L’éthique protestante et l’esprit du capitalisme, Gallimard, 2003 [édition originale: 1904].
  • Elias Norbert, La société de cour, Paris, Flammarion [édition originale: 1969].
  • Goffman Erving, Asiles, Editions de Minuit, 1990 [édition originale: 1968].

2. Enquêter sur la réalité sociale

Chapitre 3 (« Méthodes ») de Lemieux Cyril, La sociologie pragmatique, La Découverte, 2018.

Voir aussi :

  • Rémy Catherine, La fin des bêtes, Economica, 2009.
  • Chateauraynaud Francis, La faute professionnelle, Métailié, 1990.
  • Lemieux Cyril, Mauvaise presse, Métailié, 2000.

3. Ecrire des textes de sociologie

Lemieux Cyril, « L’écriture sociologique » in S. Paugam, dir. L’enquête sociologique, Paris, PUF, p. 379-402.

Voir aussi :

Cours magistral

1. La sociologie et les mots de la modernité

  • Chapoulie Jean-Michel, La tradition sociologique de Chicago, Seuil, 2001.
  • Durkheim Emile, Les règles de la méthode sociologique, PUF, 1987 [édition originale : 1895].
  • Tarde Gabriel, Les lois de l’imitation, Kimé, 1993 [édition originale : 1893].
  • Weber Max, Economie et société, Pocket, 1995 [édition originale : 1922].

2. Les mots de l’économie moderne : vendre et réussir

  • Bourdieu Pierre, La distinction, Editions de Minuit, 1979.
  • Godelier Maurice, L’énigme du don, Grasset, 1996.
  • Simmel Georg, Philosophie de l’argent, PUF, 2014 [édition originale: 1900].
  • Zelizer Viviana, Pricing the Priceless Child. The Changing Value of Children, Princeton University Press, 1985.

3. Les mots de la politique moderne : protester et se maîtriser

  • Elias Norbert, La société de cour, Paris, Flammarion [édition originale: 1969].
  • Felstiner William, Abel Richard & Sarat Austin, “L’émergence et la transformation des litiges”, Politix, n°16, 1991 [disponible en ligne]. Edition originale : 1981].
  • Goffman Erving, La mise en scène de la vie quotidienne, Editions de Minuit, 1973 [édition originale: 1959].
  • Hirschman Albert, Défection et prise de parole, Fayard, 1995 [édition originale: 1970].

4. Les mots de la science moderne : prévoir et expliquer

  • Beck Ulrich, La société du risque, Flammarion-Champs, 2008 [édition originale: 1986].
  • Durkheim Emile, Le suicide, PUF, 1991 [édition originale: 1898].
  • Merton Robert, Eléments de théorie et de méthode sociologique, Armand Colin, 1997 [édition originale: 1949].
  • Schütz Alfred, “Tirésias ou notre connaissance des évènements futurs”, in A. Schütz, Le chercheur et le quotidien, Méridiens Klincksieck, 1987 [édition originale: 1959].

 

Séminaire

1. Rendre la réalité sociale énigmatique

Lemieux Cyril, « Problématiser », in S. Paugam, dir. L’enquête sociologique, PUF, 2010, p. 27-51.

Voir aussi :

  • Durkheim Emile, Le suicide, PUF, 1991 [édition originale: 1898].
  • Weber Max, L’éthique protestante et l’esprit du capitalisme, Gallimard, 2003 [édition originale: 1904].
  • Elias Norbert, La société de cour, Paris, Flammarion [édition originale: 1969].
  • Goffman Erving, Asiles, Editions de Minuit, 1990 [édition originale: 1968].

2. Enquêter sur la réalité sociale

Chapitre 3 (« Méthodes ») de Lemieux Cyril, La sociologie pragmatique, La Découverte, 2018.

Voir aussi :

  • Rémy Catherine, La fin des bêtes, Economica, 2009.
  • Chateauraynaud Francis, La faute professionnelle, Métailié, 1990.
  • Lemieux Cyril, Mauvaise presse, Métailié, 2000.

3. Ecrire des textes de sociologie

Lemieux Cyril, « L’écriture sociologique » in S. Paugam, dir. L’enquête sociologique, Paris, PUF, p. 379-402.

Voir aussi :

Philosophie-Céline SPECTOR

L’action

11 – 19 octobre 2019

Céline Spector

Sorbonne Université

 

Bio-bibliographie de l’enseignant

Céline Spector est Professeur à l’UFR de Philosophie de Sorbonne Université et membre honoraire de l’Institut Universitaire de France. Ses travaux sont consacrés à la philosophie des Lumières et leur héritage contemporain. Elle est notamment l’auteur de Montesquieu. Liberté, droit et histoire (Paris, Michalon, 2010) ; Au prisme de Rousseau. Usages politiques contemporains (Oxford, Voltaire Foundation, 2011) ; Rousseau. Les paradoxes de l’autonomie démocratique (Paris, Michalon, 2015), Eloges de l’injustice. La philosophie face à la déraison (Paris, Seuil, 2016) ; Rousseau et la critique de l’économie politique (Presses Universitaires de Bordeaux, 2017). Elle est également membre du Groupe Rousseau depuis 2000 et a contribué dans ce cadre aux commentaires du Discours sur l’économie politique, des Lettres écrites de la Montagne, des Ecrits sur l’abbé de Saint Pierre et du Manuscrit de Genève (parus aux éditions Vrin). Son dernier livre, Rousseau, est paru Polity Press en juin 2019 dans la collection « Classic Thinkers ».

Programme du cours

 

Vendredi 11 octobre 2019, 15h00-18h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 1 (avec traduction simultanée)

Qu’est-ce qu’une action ?

  1. Evénement et intention
  2. La structure téléologique de l’action
  3. La volonté : délibérer, décider, choisir
  4. Les raisons de l’action
  5. Le sujet de l’action

 

Samedi 12 octobre 2019, 10h00-13h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 1 (sans traduction simultanée)

Rousseau, Lecture d’Emile, I : « Vivre, c’est agir »

 

Lundi 14 octobre 2019, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 2 (avec traduction simultanée)

La rationalité de l’action

 

Mardi 15 octobre 2019, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 3 (avec traduction simultanée)

La structure de l’action 

 

Mercredi 16 octobre 2019, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 4 (avec traduction simultanée)

L’action morale et l’action politique

 

Jeudi 17 octobre 2019, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Séminaire 2 (sans traduction simultanée)

Rousseau, Lecture d’Emile, II-IV

 

Vendredi 18 octobre 2019, 15h00-18h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Séminaire 3 (sans traduction simultanée)

Lecture d’Emile, IV

 

Samedi 19 octobre 2019, 10h00-13h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 4 (sans traduction simultanée)

Rousseau, Lecture d’Emile, IV 

 

 

 

 

 

Bibliographie du cours

 

Pour commencer :

  • P. Livet, Qu’est-ce qu’une action ?, Paris, Vrin, 2005
  • V. Descombes, « L’action », in Notions de philosophie, sous la direction de D. Kambouchner, Paris, Gallimard, FolioEssais, 1995, vol. II, p. 103-174
  • La Volonté, textes réunis et présentés par Ph. Desoche, Paris, GF-Flammarion, 1999 [l’ouvrage propose un glossaire et une bibliographie détaillée]
  • L’Action en philosophie contemporaine, sous la direction de S. Haber, Paris, Ellipses, 2004
  • « L’action à l’âge classique », Philosophie, n° 53, Minuit, mars 1997 [articles sur la philosophie de l’action de Hobbes, Cudworth, Descartes, pascal, Spinoza, Locke et Leibniz]
  • « L’action », Le temps philosophique, G. Radica et F. Markovits éd., Université Paris X-Nanterre, 2006 [voir en partic. les articles de E. Balibar et P. Macherey].

 

Lectures recommandées pour le cours :

  • Aristote, Ethique à Nicomaque, trad. Tricaud, Paris, Vrin, livres II, III et VI (et le numéro spécial de la revue Philosophie, n° 73, mars 2002 : « Aristote, ontologie de l’action et savoir pratique »)
  • Saint Thomas, Somme théologique, IIe partie, questions 6 à 21 (« Des actes humains »)
  • Machiavel, Le Prince, trad. Y. Lévy, GF-Flammarion
  • Hobbes, Léviathan, trad. F. Tricaud, Paris, Sirey, 1971, chap. VI
  • Hobbes, Questions concernant la liberté, la nécessité, le hasard, Paris, Vrin, 1999
  • Leibniz, Nouveaux essais sur l’entendement humain, trad. J. Brunschwig, Paris, GF-Flammarion, 1990, II, 21
  • Leibniz, Essais de théodicée, Paris, GF-Flamarion, 1969
  • Montesquieu, De l’esprit des lois, livres II à VIII
  • Hume, Traité de la nature humaine, trad. J.-P. Cléro, Paris, GF-Flammarion, 1991, II, III
  • Rousseau, Emile, Paris, GF-Flammarion, 2009
  • Kant, Fondements de la métaphysique des mœurs, trad. V. Delbos, Paris, Vrin, 2004
  • Kant, Sur l’expression courante : « Il se peut que ce soit juste en théorie, mais en pratique cela ne vaut rien », trad. L. Guillermit, Paris, Vrin, 1967
  • Hegel, La Phénoménologie de l’esprit, trad. J. Hyppolite, Paris, Aubier, 1941 (voir l’index des notions, article « Action »)
  • Marx, L’Idéologie allemande, Paris, Editions sociales, 1968
  • Bergson, Essai sur les données immédiates de la conscience, Paris, P.U.F., 1991, chap. 3
  • Blondel M., L’Action, Paris, P.U.F., 1937
  • James W., Le Pragmatisme, trad. E. Le Brun, Paris, Flammarion, 1968
  • Arendt H., Condition de l’homme moderne, Paris, Calmann-Lévy, « Agora », 1983 (en particulier chap. 4 et 5)
  • Sartre J.-P., L’Etre et le Néant, Paris, Gallimard, « Tel », 1943, p. 487-635
  • Merleau-Ponty M., La structure du comportement, Paris, P.U.F., « Quadrige », 2006
  • Bourdieu E., Savoir faire, Paris, Seuil, 1998
  • Ogien R., La Faiblesse de la volonté, Paris, P.U.F., 1994
  • Elster J., Proverbes, maximes, émotions, trad. P. Livet, Paris, P.U.F., 2003.

 

 

  Русский      Francais

Réseaux sociaux

 

Afin de recevoir automatiquement les nouvelles publications du Collège, pensez à vous abonner à nos pages des réseaux sociaux.

Catalogue de la bibliothèque

Horaires:
lundi fermée
mardi15h - 19h00
mercredi fermée
jeudi 15h - 19h00
vendredi15h - 19h00
samedi fermée