Programme Collège universitaire français – Université d'Etat de Saint-Pétersbourg
Le programme d’enseignement complémentaire
Collège universitaire français
Université d’Etat de Saint-Pétersbourg

Contacts

28 rue Tchaïkovski
«La Maison du juriste»
e-mail: contact@cuf.spbu.ru

Plan d’accès

map1-fr map2-fr

Calendrier

2021 << >>

Archive

Droit – Francesco Martucci

DROIT DE L’UNION EUROPEENNE

13 - 21 avril 2021

Francesco Martucci

Université Paris 2 Panthéon-Assas

 

Programme du cours

            L’Union européenne est une organisation sui generis. Fondée sur des traités conclus par des États, elle s’est émancipée du droit international public pour devenir une communauté d’États membres et de citoyens forgée autour de valeurs. La spécificité de l’Union est le produit d’un processus d’intégration dont la finalité ultime est de garantir la paix sur le continent européen. Les pères fondateurs de l’intégration ont fait le choix de la méthode fonctionnaliste : l’Europe ne se fera pas d’un coup, mais des solidarités de fait. C’est ainsi que l’intégration économique, promue par l’intégration juridique, doit conduire à l’intégration politique. L’Union européenne est ainsi tout autant un ordre juridique intégré qu’un marché intérieur. Elle affirme désormais son rôle à l’échelle internationale plus par son action économique que par son influence politique.

 

Droulé :

 

Mardi 13 avril 2021, 18h00-20h00 (heure de Moscou) / 17h00-19h00 (heure de Paris)

Cours magistral 1 (avec traduction simultanée) :

La nature spécifique de l’Union européenne

 

I – Une communauté d’États

A – Les maîtres du traité

B – Les États membres

II – La société des individus

A – Les citoyens de l’Union

B – Les droits fondamentaux

 

Jeudi 15 avril 2021, 17h00-19h00 (heure de Moscou) / 16h00-18h00 (heure de Paris)

Cours magistral 2 (avec traduction simultanée) :

Le cadre constitutionnel de l’Union européenne

I – Le système institutionnel

A – La représentation des États membres

B – L’incarnation de l’intérêt général de l’Union

II – Le processus décisionnel

A – Les compétences de l’Union

B – Les fonctions de l’Union

 

Vendredi 16 avril 2021, 18h00-20h00 (heure de Moscou) / 17h00-19h00 (heure de Paris)

Cours magistral 3 (avec traduction simultanée) :

L’Union par le droit : l’ordre juridique intégré de l’Union européenne

I – L’effectivité normative

A – L’effet direct

B – La primauté

II – Le système juridictionnel

A – La Cour de justice de l’Union européenne

B – Les voies de droit national

Lundi 19 avril 2021, 18h15-20h15 (heure de Moscou) / 17h15-19h15 (heure de Paris)

Cours magistral 4 (avec traduction simultanée) :

L’Union par le marché : les degrés d’intégration économique

I – L’unicité du marché intérieur

A – Les libertés de circulation

B – La concurrence

II – L’asymétrie de la monnaie unique

A – La dénationalisation induite dans l’union monétaire

B – L’européanisation difficile de l’union économique

 

Mardi 20 avril 2021, 18h00-20h00 (heure de Moscou) / 17h00-19h00 (heure de Paris)

Cours magistral 5 (avec traduction simultanée) :

Les relations extérieures de l’Union européenne

I – Les compétences externes de l’Union

A – La politique étrangère et de sécurité commune

B – L’action extérieure prévue par le traité FUE

II – Les catégories de pays tiers

A – Le statut privilégié des accords d’association

B – Les statuts à géométrie variable

 

 

Mercredi 21 avril 2021, 18h00-20h00 (heure de Moscou) / 17h00-19h00 (heure de Paris)

Cours magistral 6 (avec traduction simultanée) :

L’Union européenne, un acteur économique international

I – Les accords de libre-échange

A – L’extension externe

B – Les tensions internes

II – L’action unilatérale de l’Union

A – Le filtrage des investissements

B – Le « Brussels Effect »

 

 

Bio-Bibliographie du professeur :

 

Francesco est agrégé des Facultés de droit et professeur de droit public à l’Université Panthéon-Assas où il enseigne le droit de l’Union et le droit économique français. Ses centres d’intérêt portent plus spécifiquement sur l’Union économique et monétaire, le droit de la concurrence (aides d’État), les services d’intérêt économique général, la régulation et le droit du marché intérieur. Francesco Martucci a étudié le droit à l’Université Panthéon-Sorbonne dont il est docteur en droit et aussi lauréat de l’Institut d’Études politiques de Paris et la Freie Universität Berlin.. Il est membre élu du Conseil National des Université (CNU – Section 02 Droit public) et membre du Haut Comité Juridique de la Place Financière de Paris (HCJP). Auteur de presque deux cent contributions, il a également publié un manuel de Droit de l’Union européenne (éditions Dalloz, collection Hypercours, 2e édition, 2019) et un manuel de Droit du marché intérieur (éditions PUF, 2021, à paraître).

 

Bibliographie 

 

D. BAILEY, R. WHISH, Competition Law, Oxford, Oxford University Press, 2018, 9 ed., 1152  p.

C. BARNARD, The Substantive Law of the EU. The four freedoms, Oxford, OUP, Sixth ed., 2019, 744 p.

D. BERLIN, Politiques de l’Union européenne, Bruxelles, Bruylant, Collection : « droit de l’Union européenne – Traités », 2016, 1ère éd., 994 p.

M. BLANQUET, Droit général de l’Union européenne, Paris, Sirey, Collection : « Sirey université », 2018, 11e éd., 1036 p. (pour approfondir)

C. BLUMANN, L. DUBOUIS, Droit institutionnel de l’Union européenne, Paris, LexisNexis, Collection : « Manuel », 7e éd., 2019, 1032 p. (pour approfondir)

C. BLUMANN, L. DUBOUIS, Droit matériel de l’Union européenne, Paris, LGDJ, Collection : « Précis Domat », 2019, 8e éd., 876 p.

L. COUTRON, Droit de l’Union européenne, Institutions, sources, contentieux, Paris, Dalloz, Collection : « Mémentos », 5e éd., 2019, 254 p. (pour aller à l’essentiel)

C. GAVALDA, B. LECOURT et G. PARLEANI, Droit des affaires de l’Union européenne, Paris, Lexis-Nexis, Litec, collection : « Manuels », 8e éd., 2019, 656 p.

P. KOUTRAKOS & J. SNELL, Research Handbook on the Law of the EU’s Internal Market, Cheltenham, Edward Elgar, Collection : “Research Handbooks in European Law series”, 2017, 567).

J. P. JACQUÉ, Droit institutionnel de l’Union européenne, Paris, Dalloz, Collection : « Cours », 9e éd., 2018, 854 p.

F. MARTUCCI, Droit de l’Union européenne, Paris, Dalloz, Collection : « Hypercours », 2019, 2e éd., 923 p.

 

Sociologie – Isabelle COUTANT

Enquêtes en milieu urbain : la ville comme « laboratoire social »

2 – 9 avril 2021

Isabelle COUTANT

CNRS

 

Synopsis

 

La ville a été l’objet d’étude privilégié des sociologues qui ont introduit l’enquête de terrain, ou enquête ethnographique dans la discipline, au cours des années 1920 puis des années 1950 à l’Université de Chicago, aux Etats-Unis. Pour ce courant de recherche, la ville incarne plus que tout autre objet le changement social : elle est un condensé et un miroir grossissant des rapports entre les groupes sociaux, et le sociologue peut les appréhender concrètement à travers les méthodes qualitatives (entretiens, observations, lecture de documents). Après un retour sur les textes fondateurs de la sociologie urbaine, nous reviendrons sur un certain nombre d’enquêtes de terrain pour interroger les transformations de la ville et de la société contemporaines, ainsi que les modes de régulation des tensions qui parfois les accompagnent à l’échelle locale.

 

 

Vendredi 2 avril 2021, 18h00-20h30 (heure de Moscou)

Cours magistral 1 (avec traduction simultanée) :

Naissance de l’écologie urbaine et essor des méthodes ethnographiques en sociologie

 

Samedi 3 avril 2021, 10h30-13h00 (heure de Moscou)

Cours magistral 2 (avec traduction simultanée) :

Groupes sociaux dans la ville : quelles évolutions ?

 

Lundi 5 avril 2021, 18h00-20h30 (heure de Moscou)

Cours magistral 3 (avec traduction simultanée) :

Jeunesses populaires et « culture de rue » : désordres juvéniles et régulations institutionnelles

 

Mercredi 7 avril 2021, 18h00-20h30 (heure de Moscou)

Cours magistral 4 (en visioconférence avec traduction) :

Cohabitations : la ville en tensions

 

Jeudi 8 avril 2021, 18h00-20h30 (heure de Moscou)

Séminaire 1 (en visioconférence sans traduction) :

L’enquête de terrain (1) : l’analyse de la situation d’enquête

 

Vendredi 9 avril 2021, 18h00-20h30 (heure de Moscou)

Séminaire 2 (en visioconférence sans traduction) :

L’enquête de terrain (2) : la contextualisation des données

 

Bio-Bibliographie du professeur

Isabelle Coutant, ancienne élève de l’Ecole Normale Supérieure, est Directrice de recherche au CNRS, spécialisée en ethnographie urbaine. Depuis une vingtaine d’années, elle étudie les transformations des classes populaires dans la France contemporaine, à travers des enquêtes de terrain en région parisienne. Elle s’intéresse aux effets de leur précarisation et de leur déstructuration.

Elle a d’abord étudié ces effets du point de vue de la jeunesse populaire, symbole de la « nouvelle question sociale » dans les années 1990 et 2000. Elle a analysé les relations entretenues par cette jeunesse avec les institutions, principalement l’institution judiciaire et l’institution psychiatrique (Délit de jeunesse, La découverte, 2005 ; Troubles en psychiatrie, La Dispute, 2012). Ces travaux ont également donné lieu à la réalisation d’un documentaire radiophonique, Wilfried (en ligne sur Arte radio), qui a reçu le 5è prix Europa en 2018.

En parallèle, elle s’est intéressée aux relations entre différentes fractions des classes populaires et des petites classes moyennes à l’échelle locale, dès son premier ouvrage (Politiques du squat, La dispute, 2000). Elle a ensuite co-dirigé une enquête collective sur un quartier pavillonnaire en banlieue parisienne, qui a exploré la manière dont les habitants ont réagi à l’installation de familles immigrées au cours des années 1990 et 2000 (La France des « petits-moyens », Cartier et alii, La découverte 2008 [The France of the Little-Middles, Berghahn Books, 2016, 2019]). Elle a prolongé cette réflexion sur les conditions sociales de la tolérance à travers sa dernière recherche autour de la crise migratoire en Europe (Les migrants en bas de chez soi, Seuil, 2018).

Isabelle Coutant a co-dirigé deux ouvrages de synthèse à vocation pédagogique : Sociologie des classes populaires contemporaines, Siblot et alii, A. Colin, 2015 et Santé mentale et souffrance psychique : un objet pour les sciences sociales, Coutant et Wang (dir.), CNRS-éditions, 2018.

 

 

Bibliographie sommaire :

 

Cours 1

  • L’Ecole de Chicago. Naissance de l’écologie urbaine, Textes traduits et présentés par Yves Grafmeyer et Isaac Joseph, Flammarion, 2009.
  • Street Corner Society, William Foote White, La Découverte, 2007, [The University of Chicago Press, 1943, 1993].

 

Cours 2

  • Grafmeyer Yves et Authier Jean-Yves, Sociologie urbaine, Armand Colin, 2008.
  • Chabrol Marie et alii, Gentrifications, Amsterdam éditions, 2016.      
  • Oberti Marco, Préteceille Edmond, « Les classes moyennes et la ségrégation urbaine », Éducation et sociétés, 2004/2 (no 14), p. 135-153.

https://www.cairn.info/revue-education-et-societes-2004-2-page-135.htm

 

Cours 3

  • Lepoutre David, Cœur de banlieue. Codes, rites et langage, Odile Jacob, 1997, 2001.
  • Coutant Isabelle, “From street to job : integrating juvenile delinquents”, Etnografica, février 2010, p. 71-95.

https://journals.openedition.org/etnografica/356?lang=fr

  • Coutant Isabelle, Eideliman Jean-Sébastien, « À l’écoute des souffrances. Fragilité psychique et fragilité sociale dans une maison des adolescents », in Juger, réprimer, accompagner. Essai sur la morale de l’État, Didier Fassin et alii, Seuil, 2013 (Version anglaise : At the Heart of the State. The Moral World of Institutions, Pluto Press 2015).

 

Cours 4

  • Cartier Marie et alii, La France des « petits-moyens ». Enquête sur la banlieue pavillonnaire (La découverte 2008). Traduction : The France of the Little-Middles (Berghahn Books, 2016, 2019)
  • Coutant Isabelle, L’occupation du lycée Jean Quarré par des migrants : cause des réfugiés et cause d’un quartier, Métropolitiques, 13 novembre 2017.

https://www.metropolitiques.eu/L-occupation-du-lycee-Jean-Quarre-par-des-migrants-cause-des-refugies-et-cause.html

English Version: Migrants’ Occupation of Lycée Jean Quarré: The Refugee Cause and the Cause of a Neighborhood, Metropolitics, 16 November 2018

https://www.metropolitiques.eu/Migrants-Occupation-of-Lycee-Jean-Quarre-The-Refugee-Cause-and-the-Cause-of-a.html

 

 

Séminaires

 

  • Buu-Sao Doris, Prendre le parti de l’enquête. Positionnements ethnographiques en terrain conflictuel, Genèses, 2019/2 (n° 115), p. 123-137.

https://www.cairn.info/revue-geneses-2019-2-page-123.htm

  • Jouan Adrien, S’impliquer pour enquêter : politiques et dilemmes d’une ethnographie en terrain militant, Cahiers de recherche sociologique, 2016 (61), 145–166.

https://doi.org/10.7202/1042373ar

  • Laurens Sylvain, « “Pourquoi” et “comment” poser les questions qui fâchent ? ». Réflexions sur les dilemmes récurrents que posent les entretiens avec des « imposants », Genèses, 2007/4 (n° 69), p. 112-127.

https://www.cairn.info/revue-geneses-2007-4-page-112.htm

  • Lepoutre David, La photo volée. Les pièges de l’ethnographie en cité de banlieue, Ethnologie française, 2001/1 (Vol. 31), p. 89-101.

https://www.cairn.info/revue-ethnologie-francaise-2001-1-page-89.htm

  • Yohana Emmanuelle, Relations d’enquête et positions sociales. Une enquête auprès de jeunes d’une cité de banlieue, Genèses, 20, 1995. p. 126-142.

https://www.persee.fr/doc/genes_1155-3219_1995_num_20_1_1313

Philosophie – Pierre CASSOU-NOGUÈS

Raison et déraison : les partages de la philosophie contemporaine

24 – 31 mars 2021

Pierre CASSOU-NOGUÈS

Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis

 

Synopsis :

Le cycle portera sur les diverses formes que prend le partage entre raison et déraison dans la philosophie contemporaine. Il ne prétendra pas en faire un inventaire mais se focalisera sur plusieurs oppositions saillantes qui ont animé le champ philosophique. La première séance, après avoir présenté brièvement le déroulé des séances suivantes, interrogera la figure du savant fou et, sur le cas de Kurt Gödel, la façon dont la logique, où l’on pourrait voir la raison la plus abstraite, peut se lier à la folie. La seconde séance portera sur l’œuvre de Kojève, ses sources russes et le double de la sagesse et de la folie. La troisième séance reprendra la thématique de la raison et de la déraison en amont dans les œuvres cruciales pour la philosophie contemporaine de Kant et de Nietzsche. Les séminaires seront centrés sur des textes importants pour la thématique dans la philosophie en France : ceux de Foucault à partir du séminaire de 1973, la logique du sens de Deleuze, et la mise en question de nos partages par Ph. Descola

 

Déroulé :

 

Mercredi 24 mars 2021, 18h00- 20h30 (heure de Moscou)

Cours magistral 1 (avec traduction simultanée) :

Pierre Cassou-Noguès : « Introduction. La ‘folie’ et la logique : le cas de Kurt Gödel. »

 

Jeudi 25 mars 2021, 18h00-20h30 (heure de Moscou)

Cours magistral 2 (avec traduction simultanée) :

Matthieu Renault : « Alexandre Kojève : Sagesse et folie de l’histoire à l’âge moderne »      

 

Vendredi 26 mars 2021, 18h00-20h30 (heure de Moscou)

Cours magistral 3 (avec traduction simultanée) :

Michèle Cohen-Halimi : « Les problèmes métaphysiques sont-ils inscrits dans la nature de la raison ? »     

 

Lundi 29 mars 2021, 17h00-19h30 (heure de Moscou)

Séminaire 1 (sans traduction)

Guillaume Sibertin-Blanc : « Le psychiatre, son fou et sa folie : l’archéologie de la rationalité psychiatrique selon Foucault »

 

Mardi 30 mars 2021, 17h00-19h30 (heure de Moscou)

Séminaire 2 (sans traduction)

Frédéric Rambeau : « Logique du sens, une logique non rationnelle ? »

 

Mercredi 31 mars 2021, 17h00-19h30 (heure de Moscou)

Séminaire 3 (sans traduction)

Jean-Néhémy Pierre : « Raison non-humaine; les modes d’identification chez Philippe Descola »

 

Bio-Bibliographie des professeurs :

 

Pierre Cassou-Noguès est professeur de philosophie à l’université Paris 8. Son travail est marqué par l’utilisation de la fiction comme méthode d’analyse philosophique. Son dernier livre, Virusland (Cerf, 2020) analyse les formes de vie technologiques que l’actuelle pandémie contribue à mettre en place.

 

Matthieu Renault est Maître de conférences en philosophie à l’Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis et membre du Laboratoire d’études et de recherches sur les Logiques Contemporaines de la Philosophie (LLCP). Ses recherches portent sur les rapports de la philosophie aux mondes extra-européens, l’histoire (post)impériale des savoirs et leurs réappropriations minoritaires (classe-genre-race). Il est l’auteur de : Frantz Fanon. De l’anticolonialisme à la critique postcoloniale (Éditions Amsterdam, 2011) ; L’Amérique de John Locke. L’expansion coloniale de la philosophie européenne (Éditions Amsterdam, 2014) ; C.L.R. James. La vie révolutionnaire d’un « Platon noir » (La Découverte, 2016) ; L’Empire de la révolution. Lénine et les musulmans de Russie (Syllepse, 2017).

 

Michèle Cohen-Halimi est professeure de philosophie à l’Université de Paris 8 / Vincennes-Saint-Denis, elle est une spécialiste de la philosophie allemande moderne et contemporaine.

 

Guillaume Sibertin-Blanc est professeur en philosophie contemporaine à l’université Paris 8 ; ses travaux portent sur les interférences entre philosophie politique, anthropologie et pensée clinique au XXe siècle.

 

Frédéric Rambeau est maître de conférences à l’Université Paris 8 Vincennes/Saint-Denis. Ses recherches portent notamment sur les théories de la subjectivation dans la philosophie française contemporaine, il est l’auteur de Les secondes vies du sujet (Deleuze, Foucault, Lacan), Paris, Hermann, 2016.

 

Jean-Néhémy Pierre est écrivain (romancier), connu sous le nom de Néhémy Pierre-Dahomey. Doctorant en philosophie à l’Université Paris 8, il travaille sur l’animisme comme mode d’identification et concept de philosophie métaphysique. Il a publié deux romans aux éditions du Seuil et plusieurs articles de philosophie.

 

Bibliographie sommaire :

 

CM1

Pierre Cassou-Noguès, Les démons de Gödel. Logique et folie, Paris, Point-Seuil, 2012.

Kurt Gödel, « Russell’s Mathematical Logic », in Kurt Gödel, Collected Works, Vol II, Oxford, Oxford Univ Press, 2001.

Hao Wang, A logical Journey, Cambridge, MIT Press, 1996.

 

CM 2

D’Alexandre Kojève, né Kojevnikov à Moscou en 1902, on sait généralement qu’il rédécouvrit, et à plus d’un titre réinventa, la dialectique hégélienne du maître et de l’esclave. On sait moins souvent qu’il n’aura eu cesse de thématiser la Sagesse advenue, ou devant advenir, à la « fin de l’histoire ». Or, s’il concevait un tel savoir absolu comme le triomphe définitif du logos humain, sa purification par suppression de l’erreur, du crime et de la folie, cette dernière ne semble avoir été pour lui l’envers de la sagesse que dans la mesure où elle en était le double inquiétant et peut-être inéradicable. C’est cette hypothèse que nous mettrons à l’épreuve à partir de l’Introduction à la lecture de Hegel, de l’Esquisse d’une phénoménologie du droit et de l’essai « Tyrannie et sagesse », et en croisant une série de personnages du théâtre philosophique kojévien, du sage (Hegel) au tyran (Staline) en passant par l’intellectuel de la « République des lettres » et le sceptique-nihiliste (le Kirilov des Démons de Dostoïevski).

 

CM 3

Kant, Critique de la raison pure (abrégé par KrV) , 1ère Préface (1781) (à lire en entier)

KrV, Dialectique transcendantale, « L’antinomie de la raison pure », 4è section : « Des problèmes transcendantaux de la raison pure en tant qu’il leur faut absolument être résolus » (à lire en entier)

KrV, « L’antinomie de la raison pure », 7è section : « Décision critique du conflit cosmologique de la raison avec elle-même » (à lire en entier)

 

Nietzsche, Par-delà bien et mal, 1è section : « Des préjugés des philosophes » (à lire en entier)

La Généalogie de la morale, Avant-propos (à lire en entier)

Le Crépuscule des idoles, « La ‘raison’ dans la philosophie » (à lire en entier)

 

Lecture optionnelle :

Bergson, La Pensée et le mouvant, « Introduction à la métaphysique » et « De la position des problèmes ».

 

Séminaire 1

 Michel Foucault, Le pouvoir psychiatrique. Cours au collège de France 1973, Paris, Gallimard/Seuil/Ecoles des Hautes Etudes.

 

Séminaire 2

Gilles Deleuze, Logique du sens, Paris, minuit, 1969

 

Séminaire 3

Philippe Descola, Par delà nature et culture (Chapitre V. Rapport à soi, rapport à l’autre , Chapitre VI. L’animisme restauré, Chapitre VIII. Les certitudes du naturalisme)

 

Lecture souhaitable

Bruno Latour, Nous n’avons jamais été modernes (Chapitre 2. Constitution.)

Viveiros de Castro, Métaphysiques cannibales

 

Histoire – Alain BLUM

S’informer, communiquer, gouverner

16 au 23 mars 2021

Alain BLUM

EHESS

 

Programme du cours

Synopsis : Les États qui se développent au 19ème et 20ème siècle, mettent en place des outils divers pour « connaître » ceux qu’ils gouvernent, pour connaître plus généralement leur pays, pour orienter leurs politiques, mais aussi pour surveiller. De leur côté, les citoyens ou sujets s’adressent aux autorités, pour se plaindre, pour demander justice, pour réclamer qu’on respecte ce qu’ils considèrent comme leur droit. Nous travaillerons ici plusieurs sources et pratiques d’information, dans leur durée (19ème et 20ème siècle) pour saisir leur développement et en mettant en perspective l’usage et le développement de ces sources en France et dans l’Empire russe/URSS.

 

Mardi 16 mars 2021, 19h00-21h00 (heure de Moscou)

Cours magistral 1 (avec traduction simultanée) :

Compter pour s’informer – la statistique comme outil de gouvernement

 

Mercredi 17 mars 2021, 19h00-21h00 (heure de Moscou)

Séminaire 1 (sans traduction) :

Les catégories statistiques et l’historien

 

Jeudi 18 mars 2021, 19h00-21h00 (heure de Moscou)

Cours magistral 2 (avec traduction simultanée) :

De la Statistique aux enquêtes et rapports, sources d’information de l’État

 

Vendredi 19 mars 2021, 19h00-21h00 (heure de Moscou)

Séminaire 2 (sans traduction) :

Entre sciences et politiques – les usages de la statistique

 

Samedi 20 mars 2021, 11h30-13h30 (heure de Moscou)

Cours magistral 3 (avec traduction simultanée) :

Informer – les lettres des citoyens aux gouvernants

 

Mardi 23 mars 2021, 19h00-21h00 (heure de Moscou)

Séminaire 3 (sans traduction) :

Les plaintes et requêtes – des histoires de vie ou des constructions rhétoriques

 

 

Bio-Bibliographie du professeur :

Alain Blum est directeur de recherches à l’Institut national d’études démographiques (INED) et directeur d’études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS). Il a été directeur du centre d’études des mondes russe, caucasien et centre-européen (EHESS-CNRS) de 2004 à 2012. Il a par ailleurs été en délégation au Centre d’études franco-russes à Moscou durant 2 ans entre 2013 et 2015 ;

Démographe, statisticien et historien, il a travaillé sur l’histoire de la statistique et des populations européennes (18ème-20ème siècles) et travaille depuis de nombreuses années sur l’histoire des populations de l’espace russe, caucasien, centre-asiatique et centre-européen. Ses recherches actuelles portent d’une part, sur la question des déplacements forcés des populations, dans la continuité d’une réflexion plus générale sur la relation entre violence politique et transformations démographiques et sociales. Il étudie ainsi aujourd’hui les trajectoires des personnes déportées d’Europe centrale et orientale vers l’URSS, en mettant un accent tout particulier sur ceux qui furent déportés d’Ukraine occidentale et de Lituanie.  D’autre part, au sein d’une réflexion plus large concernant l’histoire sociale et politique de l’URSS, il travaille sur la violence politique en URSS, durant la période stalinienne. Enfin il poursuit ses recherches sur les transformations démographiques et sociales de la Russie contemporaine, mise en perspective avec l’histoire démographique russe et soviétique dans son ensemble.

Pages web : http://www.ined.fr/fr/recherche/chercheurs/Blum+Alain et http://www.cercec.fr/alain-blum/

 

Ouvrages scientifiques ou direction d’ouvrages

[1]    Ajam Carole, Blum Alain, Cœuré Sophie, Dullin Sabine (dir.),  Et 1917 devient révolution…, Seuil/BDIC, p. 240.

[1]    Blum Alain et Y. Shapoval : Faux coupables. Surveillances, aveux et procès en Ukraine soviétique (1924-1934), CNRS Editions, Collection Mondes russes et Est-européens, Paris, 2012, 352 p.

[2]    Blum Alain, M. Craveri et V. Nivelon (dir.), Déportés en URSS. Récits d’Européens au Goulag, Autrement, Paris, 2012, 336 p. (traduction en polonais parue en 2014 aux éditions et en russe parue en 2016 aux éditions Rosspèn)

[3]    Ablazhey Natalia, Blum Alain (dir.), 2012-2015, Миграционные последствия Второй Мировой ВойныЭтническине депортации в СССР и странах Восточной Европы [Les conséquences migratoires de la Seconde guerre mondiale. Déportations ethniques en URSS et dans les pays d’Europe orientale], Tome 1-3, Novossibirsk (Russie), Nauka, 236 p.

[4]    Blum Alain–  Naître, vivre et mourir en URSS, Paris, Payot, Petite bibliothèque Payot ; 2004, 314 p. Réédition en poche revue et augmentée. (traduction russe : Родиться, жить и умереть в СССР, Moscou, 2005, Новое Издательство, 170 p.)

[5]    .Blum Alain et M. Mespoulet - L’anarchie bureaucratique – Statistique et pouvoir sous Staline, La Découverte, 2003, 372 p.

[6]    Blum Alain, Guérin-Pace France. 2000. Des lettres et des chiffres : des tests d’intelligence à l’évaluation du  savoir lire, un siècle de polémiques. Paris, Fayard, 200 p.

[7]    Blum Alain. 1991. Mathématiques et Statistiques appliquées aux sciences sociales. Dunod, 180 p.

[8]    Henry Louis, Blum Alain. 1985. Techniques d’Analyse en Démographie Historique.Puf / Ined, p. 207. Traduction en russe, Методика анализа в исторической демографииavec une préface de Steven Hoch et Ûliâ Egorova), Moscou, 1997, RGGU.

 

Sites

[9]    Archives sonores – mémoires européennes du goulag (http://museum.gulagmemories.eu)

 

Bibliographie :

 

Séances 1-4

Alonso William, Starr Paul, National committee for research on the 1980 census, 1987, The Politics of numbers, New York, Russell Sage Foundation, xiii+474 p.

Blum Alain, Gousseff Catherine, 1997, « La statistique démographique et sociale, élément pour une analyse historique de l’État russe et soviétique »,.

Blum Alain, Gousseff Catherine, Radvanyi Jean, 2003, « Mutations identitaires en Russie », Revue d’études comparatives Est-Ouest, p. 5‑28.

Blum Alain, Gribaudi Maurizio, 1990, « Des catégories aux liens individuels: l’analyse statistique de l’espace social », Annales. Économies, Sociétés, Civilisations, 6, p. 1365‑1402.

Blum Alain, Gribaudi Maurizio, 1993, « Les déclarations professionnelles : pratiques, inscriptions, sources », Annales. Économies, Sociétés, Civilisations, 4, p. 987‑995.

Blum Alain, Mespoulet Martine, 2003, L’anarchie bureaucratique: pouvoir et statistique sous Staline, Paris,  Éditions La Découverte, 368 p.

Boltanski Luc, 1982, Les cadres: la formation d’un groupe social, Paris,  les Éditions de Minuit, 523 p.

Bourguet Marie-Noëlle, 1983, « Déchiffrer la France: la statistique départementale à l’époque napoléonienne »,.

Brian Eric, 1989, « Statistique administrative et internationalisme statistique pendant la seconde moitié du XIXe siècle », Histoire & Mesure, p. 201‑224.

Brian Eric, 1990, « Bibliographie des comptes rendus officiels du congrès international de statistique (1853-1878) », Annales de Démographie Historique, p. 469‑479.

Cadiot Juliette, 2000, « Organiser la diversité : la fixation des catégories nationales dans l’Empire de Russie et en URSS (1897-1939) », Revue d’études comparatives Est-Ouest, p. 127‑149.

Cadiot Juliette, 2010, Лаборатория империи: Россия/СССР, 1860-1940, М., Новое литературное обозрение.

Cadiot Juliette, 1997, « Les relations entre le centre et les régions en URSS à travers les débats sur les nationalités dans le recensement de 1926 », Cahiers du Monde Russe, p. 601‑616.

Desrosières Alain, 2013b, L’argument statistique, Paris,  Presses des Mines.

Desrosières Alain, 2016, La politique des grands nombres: Histoire de la raison statistique, Paris,  La Découverte.

Desrosières Alain, 2014, Prouver et gouverner: une analyse politique des statistiques publiques, Paris, la Découverte, 284 p.

Desrosières Alain, Thévenot Laurent, 1988, Les catégories socio-professionnelles, Paris, Éditions la Découverte, impr. 1988, cop. 1988, 1992, 2000, 121 p.

Hacking Ian, 1999, The social construction of what ?, Cambridge, Mass., x+261 p.

Affichard Joëlle (dir.), 1977, Pour une histoire de la statistique, Paris, INSEE, 593+969 p.

Le Bras Hervé, 1994, Le sol et le sang, La Tour d’Aigues, Ed. de l’Aube, 124 p.

Le Bras Hervé, 2000, Naissance de la mortalité: l’origine politique de la statistique et de la démographie, Paris, Gallimard : Le Seuil, 371 p.

Le Bras Hervé, Bertaux Sandrine, 2000, L’invention des populations: biologie, idéologie et politique, Paris, Odile Jacob, 264 p.

Martin Olivier, 2020, L’empire des chiffres: une sociologie de la quantification, Malakoff, Armand Colin, 298 p.

Mespoulet Martine, 2000, « Du tout à la partie. L’âge d’or du sondage en Russie (1885-1924) », Revue d’études comparatives Est-Ouest, p. 5‑48.

Mespoulet Martine, 2001, Statistique et révolution en Russie: un compromis impossible, 1880-1930, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 337 p.

Moine Nathalie, 1997, « Passeportisation, statistique des migrations et contrôle de l’identité sociale », Cahiers du Monde Russe, p. 587‑599.

Petty William, 1905, Les oeuvres économiques de Sir William Petty, Paris, V. Giard & E. Brière, xx+348+727; 2 p.

Porter Theodore M., 1986, The rise of statistical thinking: 1820-1900, Princeton (N.J.), Princeton University Press, xii+333 p.

Quetelet Adolphe, 1835, Sur l’homme et le développement de ses facultés, ou Essai de physique sociale, Paris, Bachelier, 327 p.

Schweber Libby, 2006, Disciplining statistics: demography and vital statistics in France and England, 1830-1885, Durham, N.C., 277 p.

Stanziani Alessandro, 1997, « Les sources démographiques entre contrôle policier et utopies technocratiques [Le cas russe, 1870-1926] », Le cas russe, 1870-1926, p. 457‑487.

Stanziani Alessandro, 1998, L’économie en révolution: le cas russe (1870-1930), Paris, France, Albin Michel, 519 p.

Stigler Stephen M., 1986, The history of statistics: the measurement of uncertainty before 1900, Cambridge, xvi+410 p.

Süßmilch Johann Peter, L’ordre divin: aux origines de la démographie, Paris, Ined, xv278+x+603 p.

Topalov Christian, 2008, Naissance du chômeur: 1880-1910, Paris, A. Michel.

Wieviorka Michel, Le Bras Hervé, Lemos Igreja Rebecca, Guérin-Pace France, Filippova Elena Ivanovna, 2018, Diviser pour unir ?: France, Russie, Brésil, États-Unis face aux comptages ethniques, Paris,  Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 202 p.

Zakharova Larissa , De Moscou aux terres les plus lointaines. Communications, politique et société en URSS, Editions de L’EHESS, Paris, 2020.

Андреев Е. М, Дарский Л. Е, Харькова Т. Л, 1998, Демографическая история России: 1927-1959, М., Информатика.

Андреев Е. М, Дарский Л. Е, Харькова Т. Л, 1993, Население Советского Союза: 1922-1991, М., Наука.

Гозулов Авдей Ильич, 1972, Очерки истории отечественной статистики, М., Статистика, 312 p.

Каблуков Н.А., 1922, Статистика: теория и методы статистики, основные моменты в истории ее развития, краткий очерк статистики народонаселения., М., Изд. Центр. Стат. Управления.

Кауфман Александр Акрадьевич, 1922, Теория и методы статистики. Руководство для учащихся и для лиц, посвящающихся себя статистическому труду, 2е издание, М., Гос. изд-во.

Птуха Михаил Васильевич, 1955, Очерки по истории статистики в СССР, М., Изд. Академии наук СССР, 1955, 472 p.

___________

Bibliographie Séance 5-6

Alexopoulos GolfoStalin’s Outcasts : Aliens, Citizens, and the Soviet State, 1926-1936 (Ithaca: Cornell University Press, 2003).

Artières Philippe, Kalifa Dominique, 2002, Histoire et archives de soi, Paris, CREDHESS.

Artières Ph and Laé J.-F (2011), Écritures personnelles. Histoire, anthropologie, sociologie, Paris : Armand Colin, 2011.

Asquer Enrica, « Autobiografie di supplica. Alcune considerazioni sulle richieste di ‘discriminazione’ degli ebrei milanesi (1938-1943)”, Società e Storia, No. 151, 2016, p. 97-135.

Bercé Y.-M.La dernière chance. Histoire des suppliques du Moyen Age à nos jours, Perrin 2014.

Blum AlainCerutti SimonaHayat Samuel, Lyon-Caen Judith et Tarragoni Federico, « S’adresser à l’autorité en tant qu’individu singulier : parcours historiques croisés. Entretien avec Alain Blum et Simona Cerutti », Tracés. Revue de Sciences humaines, 34, 2018, pp. 211-228.

Blum Alain et Koustova, Emilia, “Negotiating Lives, Redefining Repressive Policies: Managing the Legacies of Stalinist Deportations”, Kritika: Explorations in Russian and Eurasian History, (19) 3, 2018, pp. 537-571.

Bogdanova Elena, “Researching Complaints: Traditions and Perspectives”, Laboratorium, (6)3, 2014, pp. 4-7

-         , “Religious Justifications of Complaints Addressed to the President in Contemporary Russia, Laboratorium, (6)3, 2014, pp. 55-79.

Boltanski Luc, Thévenot Laurent, 1991, De la justification: les économies de la grandeur, Paris,  Gallimard, 483 p.

Branca-Rosoff S., « Vue d’en bas : des écrits ‘malhabiles’ pendant la période révolutionnaire », Langage et société, 47, mars 1989, p. 9-27.

Carter P., “Early nineteenth-century criminal petitions: an introduction for local historians”, Local Historian, 31, 3, 2001.

Cerutti Simona, « Travail, mobilité et légitimité : suppliques au roi dans une société d’Ancien Régime  (Turin, XVIIIe siècle)”, Annales Histoire, Sciences Sociales, 65, 3, mai-juin 2010, p. 571-611.

Cerutti Simona, Vallerani, Massimo, « Suppliques. Lois et cas dans la normativité de l’époque moderne – Introduction », L’Atelier du Centre de recherches historiques [En ligne], 13 | 2015, DOI : 10.4000/acrh.6545

Christin Olivier, Foa Jérémie (éd.), « Pétitions et suppliques », Annales de l’Est, 2007-2.

Culture of Complaints in Russia and Eastern Europe, special issue of Laboratorium, (6)3, 2014.

Dobson Miriam, Khrushchev’s Cold Summer: Gulag Returnees, Crime, and the Fate of Reform after Stalin (Ithaca, NY: Cornell University Press, 2009).

Dubois V., La Vie au guichet. Relation administrative et traitement de la misère. Paris, Economica, 1999.

Fassin Didier, « La supplique. Stratégies rhétoriques et constructions identitaires dans les requêtes d’aide d’urgence », Annales HSS, 55, 5, sept.-oct. 2000, p. 953-981.

Fitzpatrick Sheila, 1996, “Supplicants and Citizens: Public Letter-Writing in Soviet Russia in the 1930s,” Slavic Review 55, no. 1, 78–103.

Fitzpatrick Sheila et Gellately Robert, “Introduction to the Practices of Denunciation in Modern European History”, The Journal of Modern History, (68)4, Practices of Denunciation in Modern European History, 1789-1989, 1996, pp. 747-767

Fraenkel Béatrice, « Répondre à tous ? Une enquête sur le service du courrier présidentiel », in Daniel Fabre (éd.), Par écrit. Ethnologie des écritures quotidiennes, Paris 1997.

Fürst  Juliane, “In Search of Soviet Salvation: Young People Write to the Stalinist Authorities,” Contemporary European History 15, no. 3 (August 2006): 327–345.

King Steven, « Forme et fonction de la parenté chez les populations pauvres d’Angleterre, 1800-1840 », Annales. Histoire, Sciences Sociales 2010/5 .

Lyons Martin (éd.), Ordinary Writings, Personal Narratives, Writing Practices in 19th and early 20th –century Europe, Bern 2007.

Lyons Martin, “Writing Upwards: How the Weak Wrote to the Powerful”, Journal of Social History, 40, 2, 2015, p. 317-330.

Maxwell-Stewart Hamish, Frost LucyChain letters: narrating convict lives, Carlton South, Vic., Melbourne University Press, 2001 .

Nérard  François-XavierCinq pour cent de vérité: la dénonciation dans l’URSS de Staline, 1928-1941, Paris: Tallandier, 2004.

“Porter plainte”, n° spécial de Droit et culture, 19, 1990.

Rebérioux Madeleine, “Pétitionner”, Le Mouvement Social, 181, 1997, p. 127-32.

Scott J. C., “Weapons of the Weak: Everyday Forms of Peasant Resistance”, New Haven 1985.

Scott J. C., Domination and the Art of Resistance: Hidden Transcripts, New Haven 1990 ,( trad.fr., Editions Amsterdam, 2008).

Sharp K. , Reading Authority and representing rule in early modern England, London, Bloosbury 2013.

Sharpe J. A., ‘Last dying speeches”. Religion, ideology and public execution in XVIIth Century England”, Past and Present, 1985, p. 144-167.

Thompson E.P. , “The Crime of Anonimity”, in Hay D., Linebaugh P., Rule J.G., Thompson E.P., and Winslow C.,  Albion’s Fatal Tree: Crime and Society in Eighteenth-Century EnglandNew York, Pantheon 1976.

Tikhomirov Alexey, “The Regime of Forced Trust: Making and Breaking Emotional Bonds between People and State in Soviet Russia, 1917-1941,” The Slavonic & East European Review, Trust and Distrust in the USSR, 91, no. 1 (2013): 78–118.

Vallerani Massimo, “La supplica al Signore e il potere della misericordia, Bologna 1337-1347”, Quaderni Storici, 131, 44, 2, août 2008, p. 411-435.

Voisin Vanessa, « La dénonciation dans l’URSS stalinienne », Hypothèses 2008/1.

White, S., Political communications in the USSR: letters to party, state and press. Political Studies, 31 (1). pp. 43-60, 1983.

Zakharova Larissa, “Devenir Soviétique grâce aux échanges épistolaires ? Préparer la réinsertion sociale des prisonniers du droit commun en URSS des années 1960-70,” Cahiers Du Monde Russe 54, no. 3–4 (2013): 491–516. .

Zemon Davis N. , Pour sauver sa vie. Les récits de pardon au XVIe siècle, Paris, Seuil 1988 (éd. or. 1987).

Письма во власть, 1917-1927: заявления, жалобы, доносы, письма в государственные структуры и большевистским вождям (Lettres au pouvoir, 1917-1927 : requêtes, plaintes, dénonciations, lettres aux structures de gouvernement et aux leaders bolchéviques), Moskva: ROSSPĖN, 1998.

Соколов А. К. (éd.), 1998, Голос народа: письма и отклики рядовых советских граждан о событиях 1918-1932 гг.ИРАН, М., РОССПЭН, 323 p.

Littérature – Jean-Nicolas ILLOUZ

La Littérature entre les arts :

Peinture, musique, poésie dans la période symboliste

25 février – 6 mars 2021

Jean-Nicolas ILLOUZ

Université Paris 8

 Synopsis :

 

Parmi les formes que le Symbolisme a données à ce que l’on appelle traditionnellement le « dialogue des arts », nous voudrions mettre en évidence un paradigme nouveau : non plus le paradigme wagnérien de l’art total, mais le paradigme mallarméen, prônant, non une « synthèse » des arts, mais leur espacement dans le jeu de leurs différences. Nous montrerons la centralité invisible de Mallarmé à un moment où coexistent les trois aspects de l’art moderne que sont alors le naturalisme, l’impressionnisme, et le symbolisme. Nous réfléchirons aussi sur « l’hymen » des arts (« Trop d’hymen souhaité de qui cherche le la » soupire le faune de Mallarmé) quand cet « hymen » unit et sépare à la fois peinture, musique et poésie, – par exemple dans le livre d’artiste (selon Manet, selon Redon, ou selon Bonnard), – ou par exemple dans les formes françaises du lied (selon Debussy, ou selon Ravel).

 

Déroulé :

 

Jeudi 25 février 2021, 18h30-21h30 (heure de Moscou) / 16h30-19h30 (heure de Paris) avec temps de pause et discussion

Cours magistral 1 (avec traduction simultanée) :

Impressionnisme et Littérature

(Zola, Mallarmé ; Manet, Monet, Berthe Morisot)

 

Vendredi 26 février 2021, 18h30-21h30 (heure de Moscou) / 16h30-19h30 (heure de Paris) avec temps de pause et discussion

Cours magistral 2 (avec traduction simultanée) :

Le symbolisme entre peinture et poésie :

Mallarmé, Redon, et le livre d’artiste

 

Samedi 27 février 2021, 11h30-14h30 (heure de Moscou) / 09h30-12h30 (heure de Paris) avec temps de pause et discussion

Cours magistral 3 (avec traduction simultanée) :

Le Naturalisme et les arts : autour de Jean-François Raffaëlli

 

Mardi 2 mars 2021, 18h30-21h (heure de Moscou) / 16h30-19h (heure de Paris) avec temps de pause et discussion

Séminaire 1 (sans traduction) :

Le Livre-éventail : Mallarmé, Paul Claudel

 

Jeudi 4 mars 2021, 18h30-21h00 (heure de Moscou) / 16h30-19h00 (heure de Paris)

Séminaire 2 (sans traduction) :

Poésie et musique : Mallarmé, Ravel, « Sainte »

 

Vendredi 5 mars 2021, 18h30-21h30 (heure de Moscou) / 16h30-19h30 (heure de Paris) avec temps de pause et discussion

Cours magistral 4 (avec traduction simultanée) :

Variations sur Un coup de dés jamais n’abolira le hasard :

Mallarmé, Marcel Broodthaers, Michalis Pichler

 

Samedi 6 mars 2021, 11h30-14h00 (heure de Moscou) / 09h30-12h00 (heure de Paris)

Séminaire 3 (sans traduction) :

Un livre d’artiste : Verlaine, Bonnard, Parallèlement

Révision et préparation de l’examen

 

 

Bio-Bibliographie du professeur :

Jean-Nicolas Illouz est Professeur à l’université Paris VIII. Ses travaux, sur la poésie du XIXe siècle, portent sur Nerval, qu’il édite et commente, – sur la crise du lyrisme dans la modernité poétique (L’Offrande lyrique, 2008), – sur les rapports entre prose et poésie (Crise de prose, 2002), – sur Le Symbolisme (2004, rééd. 2014), – sur l’interprétation réciproque des arts dans la période symboliste, – sur Rimbaud, Verlaine ou Mallarmé. Aux éditions Garnier, il dirige les Œuvres complètes de Nerval en 13 tomes, dont 7 tomes sont déjà parus, dont 5 réalisés par lui-même : le tome I, Choix des poésies de Ronsard […] en 2011, le tome XIII, Aurélia, en 2013 (repris en format de poche en 2014), le tome XI, Les Filles du feu, en 2015 (repris en format de poche en 2018), le tome X bis, Les Nuits d’octobre, Contes et facéties, et le tome X, La Bohême galante ; Petits châteaux de Bohême.

 

  Русский      Francais

Catalogue de la bibliothèque

Horaires:
lundi fermée
mardide 14h30 à 19h00
mercredi fermée
jeudi de 14h30 à 19h00
vendredide 14h30 à 19h00
samedi fermée