Programme Collège universitaire français – Université d'Etat de Saint-Pétersbourg
Collège universitaire français
Université d’Etat de Saint-Pétersbourg

Contacts

28 rue Tchaïkovski
«La Maison du juriste»
Tél.: +7 812 275 51 96
de 10h00 à 16h00
(lundi, mardi, jeudi et vendredi)
e-mail: contact@cuf.spbu.ru

Plan d’accès

map2-fr map1-fr

Calendrier

2017 << >>

Archive

Архив рубрики "Литература"


Littérature – Christian DOUMET

27 février – 7 mars 2017

Figures de l’altérité

Christian DOUMET

ENS Ulm

 

Bio-bibliographie de l’enseignant

Né en 1953.

Ancien élève de l’École normale supérieure (Ulm)

Agrégé de lettres classiques

Docteur en littérature française.

Ancien directeur de programme au Collège international de philosophie

 

Professeur de littérature française (classe exceptionnelle) à l’université Paris-Sorbonne.

Membre senior de l’Institut universitaire de France.

 

Publications depuis 2004 :

 

- Faut-il comprendre la poésie ? Klincksieck, 2004

Feu à volonté, (récits), Fata Morgana, 2008.

Trois huttes (Thoreau, Patinir, Bashô), Fata Morgana, 2010

La Déraison poétique des philosophes, Stock, coll. L’autre pensée, 2011

- De l’art et du bienfait de ne pas dormir, Fata Morgana, 2012

Japon vu de dos, Fata Morgana, 2007 ; trad. en japonais, 2013

- La Donation du monde (poèmes), Obsidiane, 2014

- Notre condition atmosphérique, Fata Morgana, 2014

- L’Attention aux choses écrites, Cécile Defaut, 2014

- Paris et autres déambulations, Fata Morgana, 2017.

 

 

 

Programme du cours

Ce cours aura pour objet d’interroger la notion d’altérité à travers trois œuvres majeures de la littérature française du vingtième siècle : Stèles de Victor Segalen ; Connaissance de l’Est de Paul Claudel et La Nuit remue d’Henri Michaux. La première conférence proposera, en forme d’introduction, une réflexion générale sur la notion d’altérité dans un cadre littéraire. Chacune de trois autres conférences sera consacrée à la présentation de l’une des trois œuvres au programme. Les quatre séminaires seront occupés, eux, par la lecture de textes.

 

Lundi 27 février 2017, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 1 (avec traduction simultanée)

Introduction générale à la notion d’altérité

  1. Aliusalienus et alter
  2. En quoi la littérature a-t-elle vocation à parler d’altérité ?
  3. Quelques figures de l’altérité
  4. L’autre et la finitude du monde
  5.  L’autre et la profondeur du sujet : « je est un autre ».

 

Mardi 28 février 2017, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 2 (avec traduction simultanée)

Victor Segalen, Stèles

  1. Situation de Segalen
  2. L’autre « extrême » : la Chine, l’empire, la langue
  3. Figures de l’autre : la femme, l’empereur, la terre
  4. L’autre de l’adresse

 

Mercredi 1er  mars 2017, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 3 (avec traduction simultanée)

Paul Claudel, Connaissance de l’Est

  1. Cadastrer l’altérité
  2. Arpenter l’altérité
  3. L’incommensurable
  4. Écrire par « altération »

 

Jeudi 2 mars 2017, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Séminaire 1 (sans traduction simultanée

Lectures de Stèles

 

Vendredi 3 mars 2017, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Séminaire 2 (sans traduction simultanée)

Lectures de Connaissance de l’Est

 

Samedi 4 mars 2017, 10h00-13h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 3 (sans traduction simultanée)

Lectures de La Nuit remue

 

Lundi 6 mars 2017, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 4 (avec traduction simultanée)

Henri Michaux, La Nuit remue

  1. Peut-on sortir de soi ?
  2. Moi et les autres
  3. « Nous autres »
  4. Humour et étrangeté

 

Mardi 7 mars 2017, 9h00-12h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 4 (sans traduction simultanée)

Conclusion : que l’autre ne nous est jamais donné.

Échanges avec les étudiants.

 

Bibliographie du cours

Stèles, Victor Segalen, Livre de poche

- Connaissance de l’Est, Paul Claudel, Poésie/Gallimard

La Nuit remue, Henri Michaux, Poésie/Gallimard.

Littérature – Thomas CONRAD

16 – 24 novembre 2016

Romans des mondes souterrains au XIXe siècle

Thomas CONRAD

ENS Ulm

 

 

Bio-bibliographie de l’enseignant

Agrégé de lettres modernes et docteur en Littérature française de l’Université Paris-III, Thomas Conrad est maître de conférences en littérature française à l’ENS (Ulm), et membre de l’équipe République des savoirs (USR 3608). Ses recherches portent sur la poétique du roman (XIXe-XXe siècles), en particulier sur les cycles romanesques (Poétique des cycles romanesques, de Balzac à Volodine, Garnier, 2016).

 

Programme du cours

À travers trois romans dont l’intrigue se déroule dans un espace souterrain (Voyage au centre de la terre de Verne, Germinal de Zola, Le Fantôme de l’Opéra de Leroux), on étudiera les représentations des mondes souterrains dans la seconde moitié du XIXe siècle, telles qu’elles apparaissent dans la littérature (chez Balzac, Zola, Hugo, Verne, Leroux, etc.) et dans les discours qui circulent dans la société française du XIXe s.

Les lieux souterrains, qui commencent alors à être accessibles à l’exploration matérielle et scientifique, ainsi qu’à l’exploitation massive de leurs ressources, deviennent en effet un territoire de l’invention romanesque.

Or ce monde inconnu n’est pas seulement une nouvelle dimension, verticale, de l’exploration géographique : les auteurs projettent sur les lieux souterrains non seulement les rêveries  de l’avenir, mais aussi les images de l’altérité qui inquiètent la société du XIXe s. : bas-fonds sociaux, monstres, utopies, etc.

 

Mercredi 16 novembre 2016, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 1 (avec traduction simultanée)

Le roman des verticales

-              Un espace romanesque atypique

-              Les enfers modernes

 

Jeudi 17 novembre 2016, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 2 (avec traduction simultanée)

Le souterrain des sociétés

-      Les bas-fonds

-      Les rêveries de la grande ville

 

Vendredi 18 novembre 2016, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Séminaire 1 (sans traduction simultanée)

Les dessous de Paris chez Gaston Leroux

 

Samedi 19 novembre 2016, 10h00-13h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 2 (sans traduction simultanée)

Zola, La Fortune des Rougon : le cimetière

 

Lundi 21 novembre 2016, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 3 (avec traduction simultanée)

Le romancier et le géologue : les savoirs du sous-sol au XIXe s.

 

Mardi 22 novembre 2016, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 4 (avec traduction simultanée)

Le souterrain, image du passé

 

Mercredi 23 novembre 2016, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Séminaire 3 (sans traduction simultanée)

Le romancier archéologue : Balzac, Splendeurs et misères des courtisanes

 

Jeudi 24 novembre 2016, 9h00-12h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 4 (sans traduction simultanée)

Verne, Voyage au centre de la Terre

 

 

Bibliographie du cours

Œuvres étudiées

J. Verne, Voyage au centre de la Terre (1864)

É. Zola, Germinal (1885)

G. Leroux, Le Fantôme de l’Opéra (1910)

Bibliographie critique

Gaston Bachelard, La Terre et les rêveries de la volonté, Paris, Corti, 1948

Gaston Bachelard, La Terre et les rêveries du repos, Paris, Corti, 1948

Walter Benjamin, Paris, capitale du 19ème siècle, éditions du cerf, 1989

Jean-Pierre Bernard, Les Deux Paris : les représentations de Paris dans la seconde moitié du 19ème siècle, Seyssel, Champ Vallon, 2001.

Jean-Noël Blanc, Polarville : images de la ville dans le roman policier, Lyon, Presses universitaires de Lyon, 1991

Michel Butor, « Le Point suprême et l’âge d’or à travers quelques œuvres de Jules Verne », Répertoire I, Paris, Éditions de Minuit, 1960, p. 130-162.

Matthieu Letourneux, Le Roman d’aventures : 1870-1930, Limoges, Pulim, 2010

Olivier Lumbroso, Zola, la plume et le compas, Paris, Champion, 2004

Pierre Macherey, Pour une théorie de la production littéraire, Paris, Maspero, 1966

 

 

Littérature – Jean-Nicolas ILLOUZ


26 septembre – 3 octobre 2016

Poésie et altérité

Jean-Nicolas ILLOUZ

Professeur à l’université Paris 8

 

Bio-bibliographie de l’enseignant

Jean-Nicolas Illouz est Professeur à l’université Paris VIII. Ses travaux, sur la poésie du XIXe siècle, portent sur Nerval, qu’il édite et commente, – sur la crise du lyrisme dans la modernité poétique (L’Offrande lyrique, 2008), – sur les rapports entre prose et poésie (Crise de prose, 2002), – sur Le Symbolisme (2004, rééd. 2014), – sur l’interprétation réciproque des arts dans la période symboliste, – sur Rimbaud, Verlaine ou Mallarmé. Aux éditions Garnier, il dirige les Œuvres complètes de Nerval en 13 tomes, dont cinq tomes sont déjà parus, dont trois réalisés par lui-même : le tome I, Choix des poésies de Ronsard […] en 2011, le tome XIII, Aurélia, en 2013 (repris en format de poche en 2014), et le tome XI, Les Filles du feu, en 2015.

Programme du cours

Nous envisagerons d’abord l’altérité à soi du sujet lyrique, – d’une part quand celui-ci se dit à travers des figures qui l’altèrent (« Je suis le ténébreux, – le veuf, – l’inconsolé »), – d’autre part quand il se lie à un destinataire qui excède toute détermination dans la relation d’inconnu qu’instaure alors l’adresse ou de l’offrande lyrique (« Dans la nuit du tombeau, toi qui m’as consolé »).

Nous envisagerons ensuite un visage particulier de l’altérité : celui de la folie (dans Aurélia de Nerval), quand la folie n’est plus comprise comme une possession divine (l’enthousiasme poétique ou furor sacré), mais quand elle est vécue comme une aliénation qui défait jusqu’à la possibilité de la parole (« Je ne sais plus parler », écrit Rimbaud dans Une saison en enfer).

Nous associerons en outre les figures de l’autre à l’ailleurs dans le voyage romantique, – ailleurs désiré, autant que décevant, – mais ailleurs qui requiert surtout un nécessaire estrangement (Montaigne) de l’écriture.

Enfin nous nous attacherons à penser le poétique comme différence dans la langue, – mais différence inassignable, non codifiable (Baudelaire), et constamment différée, des vers à la prose, dans le libre déploiement de la parole (Rimbaud). Cette réflexion sur l’écriture et la différence, reprise à la pensée de Jacques Derrida, nous permettra en outre de réfléchir sur les relations des arts entre eux, – chaque art s’unissant à son autre au point où il est avec lui sans commune mesure possible (Mallarmé).

 

Lundi 26 septembre 2016, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 1 (avec traduction simultanée)

Je et Tu. L’offrande lyrique : à propos des Loisirs de la Poste de Mallarmé.

 

Mardi 27 septembre 2016, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 2 (avec traduction simultanée)

La poésie et les autres arts :

L’Après-midi d’un faune et l’interprétation des arts : Mallarmé, Manet, Debussy, Gauguin, Nijinski.

 

Mercredi 28 septembre 2016, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 3 (avec traduction simultanée)

L’autre de la folie : Aurélia de Gérard de Nerval.

 

Jeudi 29 septembre 2016, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Séminaire 1 (sans traduction simultanée)

« Je est un autre » : Hugo, Rimbaud, Nerval.

 

Vendredi 30 septembre 2016, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Séminaire 2 (sans traduction simultanée)

Mallarmé et la « disparition élocutoire » du poète : lecture de « Le vierge, le vivace et le bel aujourd’hui » ; lecture de « Sainte ».

 

Samedi 1er octobre 2016, 10h00-13h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 3 (sans traduction simultanée)

De la différence poétique 1 : prose et poésie (Baudelaire).

 

Lundi 3 octobre 2016, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 6 (avec traduction simultanée)

De la différence poétique 2 : Rimbaud, entre vers et prose.

 

Mardi 4 octobre 2016, 9h00-12h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 2 (sans traduction simultanée)

La poésie et l’ailleurs : Voyage en Orient de Nerval.

 

Bibliographie du cours

Jean-Nicolas Illouz, Le Symbolisme, Paris, Livre de Poche, coll. « Références », 2004, rééd. mise à jour, 2014, 350 p.

 

Textes étudiés (un exemplier sera distribué à chaque séance) :

Séminaires :

  1. Nerval, « El Desdichado » (Les Chimères) ; Hugo, « Ibo », « À celle qui est voilée » (Les Contemplations) ; Rimbaud, « Enfance, III » (Illuminations).
  2. Mallarmé, « Le vierge, le vivace et le bel aujourd’hui » ; Mallarmé, « Sainte ».
  3. Baudelaire, « À Arsène Houssaye », « L’Étranger », « Perte d’auréole », « Le Galant Tireur », « Le Chien et le flacon » (Le Spleen de Paris).
  4. Parcours rapide de Nerval, Voyage en OrientAngélique et Sylvie (dans Les Filles du feu), Promenades et souvenirs.

 

Conférences :

  1. Mallarmé, Les Loisirs de la poste Le Nénuphar blanc.
  2. Rimbaud, « Ophélie », « Le Bateau ivre », « Larme », « Éternité », « Mémoire », « Marine », « Alchimie du verbe », « Aube ».
  3. Mallarmé, L’Après-midi d’un faune.
  4. Nerval, Aurélia ou le Rêve et la Vie, édition critique de Jean-Nicolas Illouz, Paris, éditions Garnier, Classiques jaunes, 2014, 184 p.

Littérature – Sophie Marchand


14-22 mars 2015

Écrire contre le réel : formes et enjeux du rêve et de l’utopie dans la littérature des XVIIIet XIXe siècles

Sophie Marchand

Paris IV-Sorbonne

 

Littérature – Michel COSTANTINI

25 novembre – 3 décembre 2015

Et le rêve s’est fait cauchemar : villes utopiques et dystopiques

Michel COSTANTINI

Université Paris 8

 

 

  Русский      Francais

Réseaux sociaux


Afin de recevoir automatiquement les nouvelles publications du Collège, pensez à vous abonner à nos pages des réseaux sociaux.

Catalogue de la bibliothèque

Horaires:
lundi 15h - 19h30
mardi15h - 19h30
mercredi15h - 19h30
jeudi 15h - 19h30
vendredifermée
samedi 10h - 14h