Programme Collège universitaire français – Université d'Etat de Saint-Pétersbourg
Collège universitaire français
Université d’Etat de Saint-Pétersbourg

Contacts

28 rue Tchaïkovski
«La Maison du juriste»
Tél.: +7 812 275 51 96
de 10h00 à 16h00
(lundi, mardi, jeudi et vendredi)
e-mail: contact@cuf.spbu.ru

Plan d’accès

map1-fr map2-fr

Calendrier

2017 << >>

Archive

Архив рубрики "История"


Histoire – Jacques-Olivier BOUDON

22 mars – 30 mars 2017

Religions et pouvoirs politiques en Europe occidentale au XIXe siècle

Jacques-Olivier BOUDON

Université Paris 4 – Sorbonne

 

Bio-bibliographie de l’enseignant

Ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure, Jacques-Olivier Boudon est professeur d’histoire contemporaine à l’université Paris Sorbonne où il dirige également l’Ecole doctorale d’histoire moderne et contemporaine et le Centre d’histoire du XIXe siècle. Spécialiste de la Révolution et de l’Empire, et de l’histoire religieuse contemporaine, il a publié une quarantaine d’ouvrages, parmi lesquels :

            L’épiscopat français à l’époque concordataire (1802-1905) : origines, formation, nomination, Paris, Editions du Cerf, collection “Histoire religieuse de la France”, 1996, 589 p.

            Paris, capitale religieuse sous le Second Empire, Paris, Editions du Cerf, collection “Histoire religieuse de la France”, 2001, 558 p.

            Religion et culture en Europe au 19e siècle (1800-1914), Paris, Armand Colin, collection “U”, 2001, 288 p. (en collaboration avec J.-C. Caron et J.-C. Yon).

            Les élites religieuses à l’époque de Napoléon. Dictionnaire des évêques et vicaires généraux du Premier Empire, Paris, Nouveau Monde Edition/Fondation Napoléon, 2002, 314 p.

Napoléon et les cultes. Les religions en Europe à l’aube du XIXe siècle (1800-1815), Paris, Fayard, 2002, 370 p.

Religion et politique en France depuis 1789, Paris, Armand Colin, coll. « Cursus », 2007, 254 p.

            Le Concordat et le retour de la paix religieuse (direction), actes du colloque organisé par l’Institut Napoléon et la Bibliothèque Marmottan en octobre 2001, Paris, SPM, Collection de l’Institut Napoléon, 2008, 220 p.

Citoyenneté, République et Démocratie en France, 1789-1899, Paris, Armand Colin, coll. « U », 2014, 320 p.

            La crise concordataire. Catholiques français et italiens entre Pie VII et Napoléon (1808-1814), (direction avec Rémy Hême de Lacotte), Paris, SPM, Collection de l’Institut Napoléon, n° 16, 2016, 222 p.

 

Programme du cours

De l’époque des Lumières à la Grande Guerre, le rapport entre les religions et les pouvoirs politiques évoluent profondément. L’affirmation de la tolérance, puis de la liberté religieuse oblige les Etats à concevoir de nouveaux rapports entre habitants de confessions différents, tandis que le mouvement de sécularisation qui touche toutes les pays européens conduit à redéfinir la place des religions dans la société. Les religions restent néanmoins un facteur identitaire fort qui s’exprime notamment au moment de l’affirmation des Etats-Nations, mais aussi face au courant de démocratisation qui caractérise cette Europe de l’Ouest dans la deuxième moitié du siècle.

 

Mercredi 22 mars 2017, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 1 (avec traduction simultanée)

Les religions face aux ébranlements révolutionnaires (1789-1815)

  1. Etats et religions en Europe à la fin du XVIIIe siècle
  2. L’ébranlement révolutionnaire
  3. Napoléon et la réorganisation des cultes

 

Jeudi 23 mars 2017, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 2 (avec traduction simultanée)

Religions et Restauration (1815-1848)

  1. Restauration politique et religieuse dans l’Europe catholique
  2. Restauration politique et religieuse dans l’Europe protestante
  3. Aspirations libérales et coexistence religieuse

 

Vendredi 24 mars 2017, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 3 (avec traduction simultanée)

Les Eglises face à la construction des Etats-Nations

  1. La remise en cause de l’ordre de Vienne. L’exemple de la Belgique
  2. Catholicisme et identité nationale, de l’Irlande à la Pologne
  3. Religions et unité nationale en Italie et en Allemagne

 

Samedi 25 mars 2017, 10h00-13h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 1 (sans traduction simultanée)

Les Juifs en Europe au XIXe siècle

  1. La vie des communautés juives au XIXe siècle
  2. Emancipation et intégration des communautés juives
  3. Le renouveau de l’antisémitisme

 

Lundi 27 mars 2017, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Séminaire 2 (sans traduction simultanée)

La Papauté au XIXe siècle

  1. La Papauté et les Etats européens
  2. L’essor de l’ultramontanisme
  3. Missions et colonisation

 

Mardi 28 mars 2017, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 4 (avec traduction simultanée)

Sécularisation, laïcisation et démocratisation en Europe dans la deuxième moitié du XIXe siècle

  1. Les progrès de la liberté religieuse
  2. Avènement de la République et laïcisation en France
  3. Défense religieuse et organisation de partis chrétiens en Europe

 

Mercredi 29 mars 2017, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Séminaire 3 (sans traduction simultanée)

Pratiques et comportements religieux en Europe au XIXe siècle

  1. Les composantes de la vie religieuse
  2. Mesure et formes du détachement religieux
  3. Mutations et nouveau des pratiques religieuses

 

Jeudi 30 mars 2017, 9h00-12h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 4 (sans traduction simultanée)

Anticléricalisme, franc-maçonnerie et libre-pensée en France de la Révolution à la Séparation

  1. L’évolution de la franc-maçonnerie
  2. Fondements et expression de l’anticléricalisme
  3. L’essor de la libre pensée dans la deuxième moitié du XIXe siècle

 

Bibliographie du cours (en français et en anglais)

Ouvrages généraux sur l’Europe religieuse

ASTON  (Nigel), ed. Religious Change in Europe, 1650-1914 : Essays for John McManners. New York: Oxford University Press, 1997.

BOUDON (Jacques-Olivier), Napoléon et les cultes. Les religions en Europe à l’aube du XIXe siècle, Paris, Fayard, 2002.

BOUDON (Jacques-Olivier), CARON (Jean-Claude) et YON (Jean-Claude), Religion et culture en Europe au XIXe siècle, Armand Colin, 2001.

BLED (Jean-Paul), dir., Religion et culture dans les sociétés et les Etats européens de 1800 à 1914, Paris, Cned-Sedes, 2001.

BURLEIGH (Michael), Earthly Powers : The Clash of Religion and Politics in Europe from the French Revolution to the Great War, New York, HarperCollins, 2005.

CHADWICK (Owen), The Secularization of the European Mind in the Nineteenth Century. The Gifford Lectures in the University of Edinburgh for 1973-4New York, Cambridge University Press, 1975.

McLEOD (Hugh), Secularisation in Western Europe, 1848-1914, New York, St. Martin’s Press, 2000.

McLEOD (Hugh), Religion and the People of Western Europe, 1789-1989, 2nd ed. New York, Oxford University Press, 1997.

McLeod, Hugh, ed. European Religion in the Age of the Great Cities, 1830-1930. New York: Routledge, 1995.

McLeod, Hugh, and Werner Ustorf, eds. The Decline of Christendom in Western Europe, 1750-2000. New York: Cambridge University Press, 2003.

REMOND (René), Religion and Society in Modern Europe, Malden, Mass: Blackwell Publishers, 1999.

REMOND (René), Religion et société en Europe, Paris, Seuil, 2001.

Histoire des religions chrétiennes

AUBERT (Roger), Nouvelle histoire de l’Eglise, t. 5, L’Eglise dans le monde moderne (1848 à nos jours), Paris, le Seuil, 1975.

LEONARD (Emile G.), Histoire du protestantisme, Paris, Puf, 3 t., rééd. Quadrige, 1988.

MAYEUR (Jean-Marie) et al., dir., Histoire générale du christianisme, t. 10, Les défis de la modernité (1750-1840), Paris, Desclée, 1997, et t. 11, Libéralisme, industrialisation, expansion européenne (1830-1914), Paris, Desclée, 1995.

ROGIER (Louis J.), BERTIER DE SAUVIGNY (Guillaume de), HAJJAR (J.), Nouvelle histoire de l’Eglise, t. 4, Siècle des Lumières, Révolutions, Restaurations, Paris, le Seuil, 1966.

Synthèses par pays

France

BOUDON (Jacques-Olivier), Religion et politique en France de la Révolution à nos jours, Paris, Armand Colin, coll. « Cursus », 2006.

CHOLVY (Gérard), La religion en France de la fin du XVIIIe à nos jours, Paris, Hachette, coll. “Carré”, 1993.

LEGOFF (Jacques) et REMOND (René), dir., Histoire de  la France religieuse, T. 3, XVIIIe-XIXe siècle, Paris, Le Seuil, 1991, 558 p., rééd. “ Point Seuil ”, 2000.

Allemagne

COLONGE (Paul) et LILL (Rudolf), Histoire religieuse de l’Allemagne, Paris, Cerf, 2000.

COLONGE (Paul), et DREYFUS (Georges), Religions, société et culture en Allemagne au XIXe siècle, Paris, Sedes, 2001.

KOTT (Sandrine), L’Allemagne au XIXe siècle, Paris, Hachette, 1999.

Espagne

ANDRES-GALLEGO (José) et PAZOS (Anton), dir., Histoire religieuse de l’Espagne, Paris, Cerf, 1998.

Italie

JEMOLO (Arturo), L’Eglise et l’Etat en Italie du Risorgimento à nos jours, Paris, Seuil, 1959.

PECOUT (Gilles), Naissance de l’Italie contemporaine 1770-1922, Paris, Nathan, 1997.

Pologne

KLOCZOWSKI (Jerzy), dir., Histoire religieuse de la Pologne, Paris, Centurion, 1987.

Royaume-Uni

CARRE (Jacques), dir., Religions et culture au Royaume-Uni 1800-1914, Paris, Sedes, 2001, rééd. 2009.

MARX (Roland), Religion et société en Angleterre de la réforme à nos jours, Paris, Puf, 1978.

McLEOD (Hugh), Religion and Society in England, 1850-1914. New York: St. Martin’s Press, 1996.

MEWS (Stuart) et McLEOD (Hugh), Histoire religieuse de la Grande-Bretagne, Paris, Cerf, 1997.

Histoire – Isabelle BRIAN

6 – 14 février 2017

Religion et pouvoirs politiques en Europe occidentale à l’époque moderne

Isabelle BRIAN

Université Paris 1 – Panthéon-Sorbonne

 

Bio-bibliographie de l’enseignant

Maître de conférences en histoire moderne à l’université de Paris 1-Panthéon-Sorbonne de 1994 à 2016, Professeur d’histoire moderne à l’université de Lorraine-Nancy depuis septembre 2016. Ses travaux portent sur l’histoire culturelle et religieuse de l’époque moderne.

Principales publications :

Messieurs de Sainte-Geneviève, religieux et curés de la Contre-Réforme aux Lumières, Paris, Le Cerf, 2001.

Avec Jean-Marie Le Gall, La vie religieuse en France, Paris, SEDES, 1999.

Prêcher à Paris sous l’Ancien Régime, Paris, Classiques Garnier, 2014.

Participation à des projets de recherches sur les pèlerinages, les reliques, les ex-voto (en lien avec le CéSoR, (Centre d’études en sciences sociales du religieux, EHESS) et préparation d’un colloque au mois de septembre prochain sur « Vêtements, costumes et religions en Europe occidentale à l’époque moderne et contemporaine ».

 

Programme du cours

À partir du XVIe siècle, la naissance et l’affirmation de la Réforme entraînent une division religieuse de l’Europe occidentale. À la suite des guerres de religion, le paysage politique et religieux évolue, que le Prince tire sa légitimité de l’unité confessionnelle de ses états ou qu’il se place en garant d’une pluralité religieuse plus souvent subie que revendiquée. À partir du milieu du XVIIe siècle, les rapports entre religion et pouvoirs évoluent : face à un absolutisme de droit divin qui refuse l’altérité religieuse, une conception positive de la tolérance et plus libérale de l’État se fait jour. La Révolution française entraîne une remise en question radicale des rapports entre pouvoirs politiques et religieux. On étudiera l’évolution des rapports entre État et religion, mais également l’organisation des pouvoirs à l’intérieur des diverses églises en Europe occidentale en mettant l’accent sur les cas français et anglais.

 

Lundi 6 février 2017, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 1 (avec traduction simultanée)

L’ÉGLISE ROMAINE ET LES ÉTATS AUX XVIe ET XVIIe SIÈCLES

-      Pouvoir de l’Eglise et pouvoirs dans l’Eglise à la fin du Moyen Age

-      Contestation et réaffirmation de l’Église romaine au début de l’époque moderne

 

Mardi 7 février 2017, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 2 (avec traduction simultanée)

POUVOIRS POLITIQUES ET CONFESSIONALISATION EN EUROPE (XVIe-XVIIe siècles)

-Les princes et les églises

-guerres et affrontements

-sortir des guerres de religion

 

Mercredi 8 février 2017, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 3 (avec traduction simultanée)

- CONFESSIONALISATION ET RELATIONS INTERNATIONALES (XVI-XVIIe)

-      Une confessionnalisation des relations diplomatiques ?

-      Les limites de la confessionnalisation

-      Jeu diplomatique et confessions religieuses

 

Jeudi 9 février 2017, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Séminaire 1 (sans traduction simultanée)

MONARCHIE ET RELIGION EN FRANCE ET EN ANGLETERRE A L’ÉPOQUE MODERNE

 

Vendredi 10 février 2017, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Séminaire 2 (sans traduction simultanée)

LA PRÉDICATION : PAROLE RELIGIEUSE ET POUVOIRS

-      Statut et pouvoir de la prédication

-      Les enjeux du contrôle de la prédication

-      Prédication et sédition

 

Samedi 11 février 2017, 10h00-13h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 3 (sans traduction simultanée)

JANSÉNISME, ANTIJÉSUITISME  ET POLITIQUE EN EUROPE AU XVIIIe SIÈCLE

-      Le jansénisme, origines et développement

-      Jansénisme et antijésuitisme au XVIIIe

-      Jansénisme et politique de la suppression des jésuites à la Révolution

 

Lundi 13 février 2017, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 4 (avec traduction simultanée)

LA QUESTION DE LA TOLÉRANCE EN EUROPE AU XVIIIe SIÈCLE

-une crise de conscience européenne (fin XVIIe-XVIIIe siècle)

-tolérance positive et affirmation de l’État

 

Mardi 14 février 2017, 9h00-12h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 4 (sans traduction simultanée)

RÉVOLUTION ET RELIGION EN FRANCE (1789-1795)

-      Religion nationale et constitution civile du clergé

-      L’épreuve du serment

-      La Révolution contre l’Église et la question de la laïcité

 

Bibliographie du cours

Histoire du christianisme, Paris, Desclée de Brouwer, 1992-1997.

-t. 8, Le temps des confessions (1530-1620/30)

-t. 9, L’Âge de Raison (1620-1750)

-t. 10, Défis de la modernité (1750-1840)

BERGIN, Joseph, The Politics of Religion in early modern France, Yale University Press, 2014.

HERMONT-BELOT, Rita, Aux sources de l’idée laïque, Paris, éd. Odile Jacob, 1016.

MAIRE, Catherine, De la cause de Dieu à la cause de la Nation : le jansénisme au XVIIIsiècle, Paris, Gallimard, 1988.

PIERRE, Benoît, La Monarchie ecclésiale. Le clergé de cour en France à l’époque moderne, Paris, Champ Vallon, 2013.

PRODI, Paolo, Il sovrano pontefice. Un corpo e due anime : la monarchia papale nella prima età moderna, Bologna, il Mulino, 2006.

ROSA, Mario, La Curia romana nell’Età moderna :istituzioni, cultura, carriere, Roma,Viella, 2013.

SAUPIN, Guy, Naissance de la tolérance en Europe aux Temps modernes, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 1998.

TACKETT, Timothy, La Révolution, l’Église, la France, Paris, Cerf, 1986.

 

Histoire – Martin GRAVEL

26 octobre – 3 novembre 2016 

L’usurpation carolingienne : aux origines de l’Empire et de l’Église du Moyen Âge

Martin GRAVEL

Université Paris 8 Vincennes–Saint-Denis

 

Bio-bibliographie de l’enseignant

Après des études et une carrière en musique, Martin Gravel s’est tourné vers l’histoire. Il a soutenu sa thèse de doctorat dans cette matière en 2010, puis engagé des contrats postdoctoraux à Montréal, à Limoges et à New York. En 2012, il a obtenu un poste de maître de conférences en histoire du Moyen Âge au département d’histoire de l’Université Paris 8, où il est maintenant titulaire. Sa thèse a été publiée chez Brepols sous le titre Distances, rencontres, communications. Réaliser l’Empire sous Charlemagne et Louis le Pieux.

Depuis, les travaux de M. Gravel se maintiennent sur le terrain de l’histoire politique de la période carolingienne (viie-xe siècles), vue sous l’angle de l’étude des réseaux et des communications à distance. La question centrale qui structure ses travaux se résume à ceci : comment les sociétés prémodernes parvenaient-elles à se maintenir sur de grands espaces géographiques ? Plus particulièrement, il s’intéresse à l’épistolographie, à l’application de la théorie des graphes à l’étude des réseaux, à la médiation du pouvoir et aux effets médiatiques en général. Dans ce cadre, il publie sur des sujets comme l’origine des langues romanes, les assemblées politiques et l’effet structurant des relations de fidélité.

Programme du cours

Les conférences offrent de suivre le parcours politique des premières grandes figures de la dynastie carolingienne, de Pépin ii (†714) à Louis le Pieux (†840). L’objectif n’est pas de faire le récit de leurs hauts faits, de jouer les biographes, mais plutôt de comprendre comment une famille aristocratique parmi d’autres est parvenue à supplanter la dynastie royale et à réactiver le titre impérial en Occident. Nous verrons que leur autorité a progressé parce qu’ils ont assuré leur légitimité en se donnant un rôle original et une responsabilité croissante dans les affaires de l’Église, mais aussi parce qu’ils se sont donné des outils de communication à la hauteur de leurs ambitions.

Les séminaires proposent une étude panoramique des sources contemporaines qui permettent de comprendre comment cette entreprise politique et religieuse a pu rejoindre et convaincre de vastes populations, jusqu’à fonder un nouvel idéal durable pour les rois et les seigneur d’Occident. Il s’agira d’un essai de relecture des preuves documentaires, à la lumière des nouvelles théories de la communication.

 

Mercredi 26 octobre 2016, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 1 (avec traduction simultanée)

Fidélité et prière : aux origines de la domination des Pippinides sur le royaume de Francie

L’avantage des Pippinides : réseaux et fondations monastiques en Austrasie

Le contrôle des nominations épiscopales en Neustrie et en Burgondie

De la gestion des biens ecclésiastiques : problème ou opportunité ?

 

Jeudi 27 octobre 2016, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 2 (avec traduction simultanée)

Le sacre du roi Pépin comme réinvention de la royauté franque

Autour de Carloman : la réforme de l’Église comme idée fondatrice

De l’acclamation au sacre de Pépin

Aquitaine, Italie, Bavière : les résistances des princes aux prétentions du nouveau roi

 

Vendredi 28 octobre 2016, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Séminaire 1 (sans traduction simultanée)

Communication politique et effets médiatiques au haut Moyen Âge

Survol des textes fondamentaux du programme carolingien

Les médias dans les sociétés prémodernes. Les cas de la lettre et de l’acte souverain

 

Samedi 29 octobre 2016, 10h00-13h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 2 (sans traduction simultanée)

La rencontre au cœur du politique

À la rencontre du souverain

Conciles et assemblées

Un gouvernement par l’immobilité et l’itinérance

 

Lundi 31 octobre 2016, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 3 (avec traduction simultanée)

Charlemagne roi, empereur et recteur de l’Église : un mythe millénaire

Drang nach Osten : aux origines de l’idée de guerre sainte en Occident

Le retour du titre impérial

Un gouvernement par l’Église et pour l’Église ?

 

Mardi 1er  novembre 2016, 16h00-19h00, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Conférence 4 (avec traduction simultanée)

Les origines du grégorianisme, de l’Empire de Louis le Pieux à l’Église des papes

Louis le Pieux ou l’Empire comme Église

Les causes de la fragmentation politique

Après l’Empire, l’Église : falsification et origines de la pensée grégorienne

 

Mercredi 2 novembre 2016, 16h30-19h30, salle 303, 43 Srednii prospekt, V.O.

Séminaire 3 (sans traduction simultanée)

Rumeur et histoire : construire la vérité par le texte

Peut-on (vraiment) parler de politique au Moyen Âge ? Témoins historiographiques

Annales du Royaume des Francs

La Vie de Charlemagne, par Éginhard

Thégan et l’Astronome défendent Louis le Pieux

L’histoire des fils de Louis le Pieux, par Nithard

 

Jeudi 3 novembre 2016, 9h00-12h00, salle 13, 28 rue Tchaïkovskogo « Maison du juriste »

Séminaire 4 (sans traduction simultanée)

Rayonnement des souverains carolingiens dans les marges documentaires

1. Réinvention de la monnaie royale

2. Les églises, la liturgie, les laudes et le nom du roi

3. Les échos de la mort du souverain

4. Les effets inattendus de la réforme du chant

 

 

Bibliographie du cours (en français et en anglais)

Barbier, Josiane. « Le système palatial franc : genèse et fonctionnement dans le nord-ouest du regnum », Bibliothèque de l’École des chartes, 148/2 (1990), p. 245-299.

Buc, Philippe. Dangereux rituels. De l’histoire médiévale aux sciences sociales. Paris, Presses universitaires de France, 2003 (2001). 374 p. [Coll. « Le nœud gordien »].

Bührer-Thierry, Geneviève et Charles Mériaux. La France avant la France (481-888). Paris, Belin, 2010. 688 p. [Coll. « Histoire de France »].

Davis, Jennifer R. Charlemagne’s Practice of Empire. Cambridge (UK), Cambridge University Press, 2015. xvii-531 p.

Devroey, Jean-Pierre. Puissants et misérables. Système social et monde paysan dans l’Europe des Francs (VIe-IXe siècles). Bruxelles, Académie royale de Belgique, 2006. 727 p. [Coll. « Mémoire de la Classe des lettres, 3e série », 40].

Garipzanov, Ildar H. The Symbolic Language of Authority in the Carolingian World (c. 751-987). Leyde et al., Brill, 2008. xx-392 p. [Coll. « Brill’s Series on the Early Middle Ages », 16].

Gravel, Martin. Distances, rencontres, communications. Réaliser l’Empire sous Charlemagne et Louis le Pieux. Turnhout, Brepols, 2012. 467 p. [Coll. « Haut Moyen Âge », 15].

Gravel, Martin. « Of palaces, hunts, and pork roast : deciphering the last chapters of the capitulary of Quierzy (a. 877) », Florilegium, 29 (2012), p. 89-115.

Gravel, Martin. « Du rôle des missi impériaux dans la supervision de la vie chrétienne. Témoignage d’une collection de capitulaires du début du IXe siècle », Memini. Travaux et documents, 11 (2007), p. 99-130.

Innes, Matthew. State and Society in the Early Middle Ages. The Middle Rhine Valley, 400-1000. Cambridge, Cambridge University Press, 2000. xvi-316 p. [Coll. « Cambridge Studies in Medieval Life and Thought », 4e série, 47].

Isaïa, Marie-Céline. Histoire des Carolingiens (VIIIe-Xe siècle). Paris, Points, 2014. 448 p. [Coll. « Histoire », 487].

Kantorowicz, Ernst H. Laudes regiae. Une études des acclamations liturgiques et du culte du souverain au Moyen Âge, comprenant une étude de la musique des laudes avec des transcriptions musicales par Manfred F. Bukofzer, Alain Wijffels (trad.), Paris, Fayard, 2004 (1946). 403 p. [Coll. « Les quarante piliers »].

Le Jan, Régine. Famille et pouvoir dans le monde franc (VIIe-Xe siècle). Essai d’anthropologie sociale. Paris, Publications de la Sorbonne, 1995. 571 p. [Coll. « Histoire ancienne et médiévale », 33].

McCormick, Michael. « The liturgy of war in the early Middle Ages. Crisis, litanies and the Carolingian monarchy », Viator, 15 (1984), p. 1-23.

McKitterick, Rosamond. Charlemagne. The Formation of a European Identity. Cambridge et al., Cambridge University Press, 2008. xviii-460 p.

Treffort, Cécile. Mémoires carolingiennes. L’épitaphe entre célébration mémorielle, genre littéraire et manifeste politique (milieu VIIIe – début XIe siècle). Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2007. 387 p. [Coll. « Histoire »].

Werner, Karl Ferdinand. « Hludovicus augustus : gouverner l’empire chrétien – idées et réalités », dans P. Godman et R. Collins (dir.), Charlemagne’s Heir : New Perspectives on the Reign of Louis the Pious (814-840), Oxford, Clarendon Press, 1990, p. 3-123.

Werner, Karl Ferdinand. « Missus – marchio – comes. Entre l’administration centrale et l’administration locale de l’empire carolingien », dans W. Paravicini et K. F. Werner (dir.), Histoire comparée de l’administration (IVe-XVIIIe siècles), Munich/Zürich, Artemis, 1980, p. 191-239. [Coll. « Beihefte der Francia », 9]

West, Charles. Reframing the Feudal Revolution : Political and Social Transformation Between Marne and Moselle, c.800-c.1100. Cambridge, Cambridge university press, 2013. xiii-307 p. [Coll. « Cambridge Studies in Medieval Life and Thought », 4e série, 90].

Histoire – Philippe VERHEYDE


23 – 31 mars 2016

Guerres et paix dans le premier vingtième siècle à travers les questions économiques, financières et sociales, France 1914 – 1945

Philippe VERHEYDE

Université Paris 8 – Vincennes-Saint-Denis


 

Histoire – Christine LEBEAU


4 – 12 décembre 2015

Guerre et paix à l’époque moderne (XVIIe-XVIIIe siècles)

Christine LEBEAU

Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne

 

 

  Русский      Francais

Réseaux sociaux


Afin de recevoir automatiquement les nouvelles publications du Collège, pensez à vous abonner à nos pages des réseaux sociaux.

Catalogue de la bibliothèque

Horaires:
lundi 15h - 19h30
mardi15h - 19h30
mercredi15h - 19h30
jeudi 15h - 19h30
vendredifermée
samedi 10h - 14h